Fullmetal Alchemist une leçon de morale avant tout ?


J’écris cet article (qui est mon premier du genre) suite à une demande approfondissement de la part d’une autre blogueuse. Il s’agira surtout d’un point de vue personnel, je ne sais pas si d’autres personnes auront les même ressentis que moi, ou si l’auteur l’a elle-même confirmé ou dit lors d’interview, etc… On peut plus ou moins dire, qu’il s’agit de théorie sur des potentiels messages cachés par l’auteure voulus ou pas hein ! Ne la détestez pas à cause de moi… Je souhaitais au départ faire cet article sur l’ensemble de la série, mais étant donné que je veux uniquement me fier à la version manga, je vais uniquement faire par rapport aux tomes 1 et 2 de la perfect édition, du coup, cet article risque d’avoir une suite ^^.

SPOIL ALERTE : il est possible que je spoil un peu sur le contenu des deux premiers tomes !


Sacrifice & échange équivalent

Les enseignements qui se font sans douleur n’ont pas de réelle valeur. Ainsi on ne peut rien obtenir sans faire de sacrifice.

Cette citation, située à la première page du manga le fait démarrer de manière forte, à mes yeux elle peut également être appliquée à la vie réelle (avec plus ou moins la même dose de « sacrifice »). Rien qu’en prenant l’exemple de l’école, si ce n’est les surdoués, il faut travailler pour avoir de bons résultats, le sacrifice dans cet exemple serait le temps, que l’on pourrait occuper avec des jeux ou sa famille, mais que l’on utilise pour avoir de bons résultats. Dans ce manga, il n’est évidemment pas question d’un sacrifice aussi simple…

En effet, le premier sacrifice, qui n’est rien d’autre que la cause de l’état actuel des frères Elric, est bien plus important voire choquant. Je rappel que ce manga est un Shonen et qu’il vise par conséquent un public masculin de 8 à 18 ans. Pour ma part, je vois mal faire lire cette série à un enfant de 8 ans, car même s’il propage de bonnes notions comme l’éthique (sur laquelle je reviendrais plus tard), il n’en reste pas moins assez violant (les dessins sont très explicites), à mes yeux, il vise plus un public vers les 15 ans, raison pour laquelle je le verrais plus dans la catégorie Seinen. Après, on peut dire qu’un enfant de 8 ans ne comprendrait sûrement pas la moitié des choses comme ce que signifie la mort, mais bon… Cette incompréhension donnera sûrement lieu à des questions délicates.

Pour en revenir à la citation, elle introduit la notion, répétée par la suite plusieurs fois, de l’échange équivalent. Cette notion peut être également appliquée à la vie réelle avec une autre citation :

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme

Antoine Lavoisier

L’échange équivalent, tout comme cette citation, parle de la conservation des masses lorsqu’un élément change d’état, pour exemple, 1 litre d’eau à l’état liquide est égal à 1 kilos d’eau à l’état solide (glace). Il en va de même dans fullmetal alchemist puisqu’il faut utiliser une masse égale à ce que l’on souhaite créer (avec en plus le type de matière). Cette notion peut s’appliquer à d’autres choses comme les échanges de marchandises par exemple, de ce fait, en parler dans un manga n’est pas si mal, bien au contraire. Ce qui est plus « dur », c’est le fait de l’évoquer pour la première fois d’une manière aussi violente avec le passé douloureux des frères Elric. Deux enfants perdus, devenus orphelin de mère (et dont le père a disparu), qui ne souhaite qu’une chose : revoir son sourire et qui malheureusement, en plus d’échouer, perdent complètement ou une partie de leurs corps.

D’un autre côté, Arakawa ajoute beaucoup d’humour à son oeuvre, ce qui l’a rend plus légère et agréable, mais permet aussi de ne pas enfermer les personnages dans une sorte de dépression.


Cruauté Humaine

La cruauté humaine fait partie intégrante du manga et reviendra donc à plusieurs reprises tout au long du récit. Je ne peux pas en parler sans parler de ce passage du premier tome, qui est sûrement celui qui m’a le plus choqué de la série (bien plus que les deux frères qui perdent leurs corps).

C’est par peur et égoïsme que cet acte à été guidé, mais ce n’est pour autant que celui qui l’a réalisé est excusable, même si j’aurais également aimé qu’il soit jugé, je n’ai pas de compassion au fait que Scar l’ait assassiné. Par cet acte, que tous parents trouve (j’espère), anormal voire barbare, il est très clairement fais signe aux infanticides, même si, dans le cas présent la fille ne meure pas…

En sachant que celui-ci avait déjà fait la même chose avec la mère, on peut ansi constater l’importance qu’a le travail pour Tucker qui le passe en premier plan, bien avant sa famille. Si l’on considère juste cela, on peut également le lié à la vie réelle, et notamment Japonaise, où l’entreprise et le travail est souvent placée bien avant la famille et la santé personnelle. Cette accent sur la société, qui est à l’origine du pression sociale exercée dès l’école et pousse souvent à des extrêmes comme le suicide ou le stade d’hikikomori. Je n’ai pas entendu parler de Japonais tuant sa famille à cause du travail, mais la plupart des femmes (mon féminisme ressort) au Japon, ont une vie professionnelle difficile. Les inégalités entre les sexes sont bien plus forts qu’en France, mais ce n’est pas tout, une femme japonaise qui tombe enceinte à de forte chance de perdre son emploi, raison pour laquelle beaucoup ne se marie plus (et préfère travailler), ce qui engendre une baisse du taux de natalité à l’origine du vieillissement accélérer de la population japonaise (en partie). Encore une fois, un petit lien, voire une petite critique sur la situation de son pays.

La notion de génocide fait partie intégrante de l’intrigue (même s’il manque des infos pour le moment je sais pourquoi, mais je veux pas spoiler…) et montre une nouvelle fois la cruauté dont peut faire preuve l’Humain envers sa propre espèce. Représentée ici par le peuple d’Ishval, un peuple très croyant dont Scar en serait l’un des rares survivants. Pour information, le premier tome de la série est sortie en 2002, l’introduction en moins de deux tomes d’un génocide me fais penser qu’Arakawa fait référence à la dernière ayant eut lieu en 1994 (soit à peine 8 ans avant) au Rwanda sur le peuple des Tutsi (je peux me tromper hein).

Je ne compte pas vraiment étoffer sur cette horreur, car je n’en sais sûrement pas assez et je ne veux pas dire n’importe quoi, je vous invite toutefois à vous informer dessus, notamment au travers des différents films et documentaires réalisés sur le sujet. Je continue pas non plus sur le génocide, puisqu’il n’y a pas plus d’informations pour le moment…

Scar est un personnage recherchant la vengeance mais qui masque celle-ci sous sa foi envers son dieu et nommant ainsi les meurtres qu’il commet « la purification ».

En viens ainsi, la dernière partie de cette axe, centrée sur la dangerosité d’une foi aveugle. Que se soit envers une religion ou envers une personne, une foi aveugle peu s’avouer dangereuse. La religion a d’ailleurs souvent été utilisée comme excuse pour conquérir d’autres territoires ou tout simplement pour faire la guerre, la preuve en est avec les croisades, ou encore les revendications Nazis. Plus actuel, beaucoup utilise la religion ou la notion de miracle afin de créer des sectes qui se servent littéralement de leurs membres pour s’enrichir personnellement, le Japon n’est d’ailleurs pas le dernier pays de ce côté là… (Je vous invite à regarder cette vidéo pour mieux comprendre : https://www.youtube.com/watch?v=5lh-gqK6BU0).

Au début de l’histoire, on démarre directement sur cette idée de secte avec le père Cornello et sa religion. Il se sert d’une pierre philosophale imparfaite afin de réaliser des miracles et ainsi faire croître ses croyants, tout cela dans l’unique but de s’enrichir et de gagner en influence. En effet, son objectif serait de faire une guerre civile et prendre le contrôle du pays… Outre cela, ses fidèles ont clairement une fois aveugle envers cet homme, qui ne fait rien d’autres que de l’alchimie, mais le coin étant paumé les habitants ne reconnaissent pas cette pratique. Il est ainsi adulé comme étant le porte parole du Dieu Leto et manipule facilement chacun de ses fidèles, raison pour laquelle Edward aura du mal, sans l’aide de l’un d’eux à faire croire à son usurpation.

Evidemment, je ne dis pas par là qu’il ne faut pas croire en Dieu (ou autre chose), chacun est libre de croire en ce qu’il veut, il faut juste faire attention à ne pas devenir aveugle…


L’Ethique

Je vous vois venir avec « c’est pas encore finie ? », et bien non, il me reste à évoquer la notion d’éthique, qui est un peu la conclusion et le lien entre tous ce dont j’ai parlé plus haut.Tout d’abord, qu’est-ce que l’éthique ? Il s’agit de l’ensemble des conceptions morales de quelqu’un ou d’un milieu. Par exemple, on est tous d’accord pour dire que voler c’est mal, et bien c’est une valeur éthique, chose que l’on apprend aux enfants comme étant « pas bien ». Cette éthique est donc formée sur les enseignements que l’on perçoit et varie donc d’un pays à l’autre.

Dans son manga, Arakawa montre à plusieurs reprises cette variation d’éthique suivant chaque individu. Les personnes sans scrupules qui n’hésite pas à mentir pour obtenir de l’argent et de la puissance, les manipulations de l’état, etc. A aucun moment, Scar ne voit qu’il fait le mal, il ne pense qu’à suivre sa foi, qui cache en réalité une immense colère, pour lui son combat est éthique, mais du côté des alchimistes d’état ce n’est pas le cas… Difficile pour moi de lui en vouloir vue ce que l’on apprend plus tard…


On peut dire qu’au travers de ce manga, Arakawa aborde énormément de sujets différents, ce qui fait que son oeuvre est riche. Toutefois, comme dit plus haut, ce manga est à mes yeux pour les jeunes adultes ayant déjà conscience de plusieurs choses comme la mort par exemple.

FMA regroupe à la fois la cruauté et la beauté de l’humanité, faisant d’elle ni une oeuvre la dénigrant complètement, ni une oeuvre qui embellie.

Je n’ai peut être pas tout traité dans cet article, mais il me semble déjà bien assez long ^^. Du coup je m’arrête là, j’espère que cela vous a plu, n’hésitez pas à me laisser votre avis .

J’espère ne pas m’être trop éparpillée dans tous les sens ^^ »


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s