My Hero Academia – Tome 1

# Izuku Midoiya : Les Origines


Dans un monde où 80% de la population possède un super‑pouvoir appelé alter, les héros font partie de la vie quotidienne. Et les super‑vilains aussi ! Face à eux se dresse l’invincible All Might, le plus puissant des héros ! Le jeune Izuku Midoriya en est un fan absolu. Il n’a qu’un rêve : entrer à la Hero Academia pour suivre les traces de son idole.
Le problème, c’est qu’il fait partie des 20% qui n’ont aucun pouvoir…

Son destin est bouleversé le jour où sa route croise celle d’All Might en personne ! Ce dernier lui offre une chance inespérée de voir son rêve se réaliser. Pour Izuku, le parcours du combattant ne fait que commencer !


My Hero Academia est un shonen, édité en France par les éditions Ki-oon, dont la parution est encore en cours et nous promet de nombreux tomes. Les supers pouvoirs sont courant dans les mangas, tout comme le thème des supers-héros (One Punch Man, Last Hero Inuyashiki par exemple) et pourtant, malgré cela le manga réussi brillamment à se démarquer !


L’apparition des alters est brièvement expliqué au début du tome, nous expliquant que celle-ci est arrivée d’un coup par pu hasard et a fini par se propager à la majorité de la population. Cette apparition soudaine de capacités a également fait apparaître une nouvelle forme de criminalité engendrant elle-même une nouvelle profession : Héros professionnel.

Dans la série principale, on suit le parcours d’Izuku Midoriya qui fait parti des 20% de la population à naître sans alters. Son rêve étant de devenir super-héros professionnel, Izuku est effondré lorsqu’il apprend qu’il n’aura jamais d’alters. Malgré cela, il n’abandonne pas et commence à remplir des carnets d’informations sur les super-héros professionnels, ainsi que sur les super-vilains qu’il voit en action, lui permettant d’acquérir une certaine connaissance sur eux, de deviner leurs points forts et faibles (il aurait pu devenir analyste de supers-vilains). Sa passion est déjà montrée au grand jours, tout comme sa détermination et son instinct de super héros, raison pour lesquelles All Might le choisira comme successeur. Commence alors pour lui un entraînement des plus difficiles afin d’avoir le niveau pour rentrer au lycée Yuei !

L’antagoniste d’Izuku est également présenté, il s’agit de Bakugo, un ancien ami de celui-ci, qui n’hésitait pas à le rabaisser à cause de son absence d’alters. Cette antagoniste, contrairement à Izuku à tout, un alters et une réputation émergente, sauf peut être le caractère d’un vrai héros… Quant à la mère d’Izuku, on ne peut que constater son désarroi et son impuissance face à la nouvelle concernant son fils, elle fera tout pour le protéger.


Notre héros est donc plus motivé que jamais à devenir héros professionnel et surtout le numéro 1. Entre flashback sur le passé d’Izuku, révélation sur l’avenir plus que possible d’All Might, ce premier tome démarre fort. La majorité des personnages principaux sont présentés, chacun avec des pouvoirs originaux et un caractère différent, donnant beaucoup de profondeur et d’espoir sur la durée de la série. Pour moi, Kohei a réussi à créer un univers aussi abondant que Oda avec One Piece ou encore Mashima avec Fairy Tail ! Cette abondance est d’ailleurs approfondie avec le spin-off de la série Vigilante, qui montre la face caché de la société centrée autour des héros professionnels, avec sa propre intrigue et des liens avec la série principale.

Pour certains, la série peu mettre un peu de temps a démarré, mais quand l’on voit les derniers arcs, je ne suis pas déçue qu’il démarre lentement, ça permet à l’auteur de posé les bases, caractères des personnages, et puis, il faut avouer, c’est pas du jour au lendemain que l’on devient un héros digne de ce nom ! Pour Izuku qui n’a jamais travaillé sa condition physique du fait qu’il n’avait pas d’alters, on ne pouvait pas le voir rentrer dans un lycée spécialisé à forte réputation sans entraînement préalable…


En bref, cette série démarre bien, j’ai vraiment bien accrochée, voire tellement que je dirais que c’est l’une de mes séries préférées (avec Reborn!), j’ai hâte de voir ce que nous réserve la suite et jusqu’où va aller le manga !

Beaucoup d’émotions dans ce manga, du rire, des larmes sur un ton qui rend sa lecture facile et rapide, accessible à tout âge.

HA T1

Ma Note : 8.5 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.75 / 2              ¤ Originalité : 1.75 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Vous désirez d’autres chroniques sur l’univers de la série ? c’est par ici :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s