My Hero Academia – Tome 16

# Red Riot


Izuku et les autres apprentis héros sont convoqués à une réunion inter-agences exceptionnelle consacrée aux Huit Préceptes. Choqués, ils découvrent que la drogue qui détruit les alters est d’origine humaine… et plus atroce encore, il n’est pas exclu que Kai Chisaki utilise sa propre fille pour la produire !

Les deux stagiaires de Sir Night Eye, qui s’en veulent terriblement de ne pas avoir pu porter secours à l’enfant, ont hâte d’intervenir… Après une attente interminable, le jour J arrive enfin. Objectif : sauver Eri à tout prix ! Malheureusement, les héros semblent attendus…


Le jour J est enfin arrivé, l’opération de sauvetage d’Eri et de l’arrestation d’Overhaul et son groupe va enfin commencer ! Izuku et Mirio sont plus que déterminés à sauver Eri, culpabilisant autant l’un que l’autre d’avoir laisser Overhaul repartir avec elle… L’agence des filles reste à l’entrée pour s’occuper des yakuzas qui y sont, ce qui signifie que ce tome sera bel et bien dédié à Eijiro et son groupe.


L’opération commence mal, les yakuzas ont comme « pressenti » l’arrivé de camp des héros (je parle de camp, car la police en fait partie). L’idée d’un traître, ou du moins, d’un informateur dans le camp de héros est de plus en plus présente, mais de qui s’agit-il ? S’agit-il au moins d’un héros ou se pourrait-il qu’il s’agisse de Toga sous couverture, vue son alter ça ne serait pas impossible, bien que difficile étant donné qu’elle ne semble pas obtenir les souvenirs et surtout le caractère de la personne dont elle prend la forme… Est-ce qu’il y aurait un autre vilains, sous couverture avec un pouvoir similaire à celui de Toga ? Beaucoup de théorie sur cet informateur circule sur le net, mais pour le moment, Kohei ne semble pas vouloir le montrer…

Je parlerai d’Eijiro plus tard étant donné que son moment est vers la fin du tome, ce tome est vraiment génial, bourré d’actions et de mises en avant, car Eijiro n’est pas la seule étoile du tome. Tamaki est le premier a être mis en avant, voulant plus que tout faire honneur à la confiance de Mirio, il se donnera à fond pour combattre, à lui seul, trois des huit préceptes ! Comme toujours, pour que le combat soit un peu pimenté, l’un de ses trois ennemis aura un alter qui mettra Tamaki en difficulté, mais malgré ça, sa détermination sera sans faille et le combat se terminera par une belle victoire, même s’il n’ira pas plus loin, il a prouvé qu’il méritait sa place de « Big 3 ». Après, il faut l’avouer, son alter n’est pas des plus original, se transformer suivant ce qu’il mange, j’ai déjà vue ça dans One Piece durant l’arc de Chopper, et étant donné que Kohei est un fan de la série, ça m’étonnerait pas qu’il s’en soit inspiré.

HA T16

Comme pressenti, il y a bien eu un accord entre l’alliance des super-vilains et les yakuzas, on en ignore encore les subtilités, mais pour le camp d’Overhaul, il semblerait qu’il s’agisse de l’emprunt de certains membre de l’alliance des super-vilains, afin de ralentir le camp des héros… Je ne vous dirais pas qui sont les heureux élus, mais en tout cas, sa promet de beau combat ! Bon aller, un petit indice, se sont mes deux personnages préférés de l’alliance des super-vilains, à la fois complexe, un peu fou, et par moment touchant.

Comme dit plus haut, ce tome se nomme Red Riot et sera centré pour une partie sur son combat contre deux des huit préceptes, certes il était accompagné de Fat Gum qui est, du coup, lui aussi mis en avant (deux de mes personnages préférés en même temps, oui je suis en joie…). De part son caractère, on sait déjà qu’Eijiro s’intègre facilement à un groupe et qu’ainsi le travail d’équipe n’est pas une difficulté pour lui, bien au contraire, il pense au groupe avant tout et souhaite se rendre utile en devenant plus solide qu’un rock. Sachant que son alter sera plus utile de manière défensif sur ce combat, il fait de son mieux pour parer les coups et laisser Fat Gum attaquer ses adversaires, son mental sera mis à rude épreuve, mais grâce à lui, ils gagneront le combat. Hélas, pour lui et Fat Gum, le combat s’arrête ici, Eijiro est incapable de combattre et Fat Gum veille sur lui. Sincèrement, j’en connais une qui va avoir du boulot après cet affrontement entre yakuzas et héros…


En bref, beaucoup de choses ce mettent en place, autant au premier plan, qu’au second, l’intrigue s’enrichie, Kohei continue de mettre en avant les différents protagonistes secondaires. Je sens et surtout j’espère qu’il va continuer sur cette lancée et que la série durera longtemps (bon peut être pas aussi longtemps que One piece quand même…).


Ma Note : 9 /10

Note : 9 sur 10.

¤ Graphismes : 1.75 / 2              ¤ Originalité : 1.5 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.75 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Vous désirez d’autres chroniques sur l’univers de la série ? c’est par ici :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s