Jagaaan – Tome 2


Luxure, avarice, orgueil… Du voyeur immoral au professeur injustement rabroué, la bonne ville de Buppa abrite son lot de frustrés !

Tandis que Shintarô apprend à maîtriser ses métamorphoses et le Jagun, l’arme qui équipe désormais son bras droit, il affronte les Détraqués victimes de leurs pulsion avec un plaisir non dissimulé. Et c’est lorsque Doku lui révèle ce qui arrivera, une fois tous les Crapadingues éradiqués, qu’il trouve un sens à sa vie ! En parallèle, l’existence des monstres fait le buzz dans les médias et il semblerait bien que Jagaaan ne soit pas le seul Détraqué combattant…


On se retrouve pour parler du second tome de Jagaaan, le manga le plus déroutant et frappadingue que j’ai pu lire ! Qui dit nouveau tome, dit nouveaux détraqués et forcément, nouveau combat pour notre protagoniste qui doit continuer de se surpasser pour ne pas trépasser (car il en est pas loin) ! Bien évidemment, la série n’est toujours pas faites pour tout le monde, et surtout tout âge !


On commence avec notre protagoniste principal qui continue de poursuivre des détraqués, il semble s’améliorer et surtout s’habituer à sa nouvelle condition. L’auteur profite du passage compliqué lors d’un combat pour nous faire un petit flashback sur le passé de Shintarô (comme s’il revoyait sa vie avant de trépasser), on en apprend ainsi un peu plus sur lui, et sur son penchant un peu spécial. Mais surtout, sur le fait qu’il est justicier dans l’âme, à moins qu’il aime juste tabasser les autres tout en morflant lui-même ? Qui sait ?

Parlons un peu de Belle (personnage féminin secondaire), je la trouve vraiment très spéciale également, mais plus dans le sens drôle que flippant (du moins pour le moment). Au vue de ce qu’il se passe avec elle dans ce volume, elle ne restera sûrement pas au second plan longtemps (surtout au vue de la situation actuelle de la petite amie de notre héros, ahem…). Le passage à la fin où ils sont tout les deux est juste trop drôle à lire.


Les dessins sont toujours autant époustouflants, à la fois magnifique et horrifique afin que l’on soit en admiration devant le talent du dessinateur, mais également en horreur voire dégoût face aux différents détraqués du volume. Mise à part les personnages, qui suivant leur position, ont des têtes bizarres, le tout est dans l’ensemble bien réalisé. Le pire dans tout ça (en tout cas, pour moi), c’est que j’arrive quand même à ressentir de la pitié pour le pauvre personnage de l’image ci-dessus (avant sa transformation). C’est quand même dingue toute ses émotions et sensations en à peine quelques pages !

Un nouveau personnage très intéressant (et aussi dégelasse) fait son introduction au cours du tome, je ne le désignerais pas comme un détraqué combattant (comme notre héros principal), mais je ne le mettrais pas non plus du côté des détraqués basiques, puisque lui aussi garde la raison, et c’est ça qui le rend intéressant, pour le côté dégoûtant je n’ai pas envie d’en parler… En parlant, de détraqué combattant, il semblerait que notre héros ne soit pas le seul… (et j’aime bien le style du nouveau) il semblerait même si on lit les extraits du prochains volume, qu’il y en ait plusieurs…


En bref, si vous ne trouviez pas le premier tome assez gore, vous serez plus que comblé avec celui-là, la sensation de malaise est toujours plaisante, mais les personnages sont malgré tout attachants.

HA T3

Ma Note : 8.65 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.75 / 2              ¤ Originalité : 1.75 / 2

¤ Personnages : 1.5 / 2                ¤ Scénario : 1.65 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Chronique du tome précédent :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s