Nyankees – Tome 1

# Atsushi Okada


Ils vivent en bande et en marge de la société. Comme tous les délinquants qui se respectent, ils sont prêts à tout pour défendre leur territoire face aux intrus, et ne refusent jamais une bonne baston. Mais ces durs-à-cuire ne sont pas tout à fait comme vous l’imaginez… Ce sont des chats de gouttière bien teigneux ! Tout juste débarqué à Nekonaki, Ryûsei, un chat balafré, part en quête d’un boss tricolore… Et c’est tout un quartier qui va s’embraser !

Nyankees est un manga jouissif et hilarant, où l’auteur prend un malin plaisir à faire le parallèle entre chats de gouttière et (humains) racailles des rues. Ainsi, les situations typiquement félines (rivalités entre mâles dominants, guerres territoriales, ronronnements de plaisir…) sont également représentées en mode humain voyou… effet badass et décalé assuré !


Vous aimez les mangas styles Furyo (délinquants, gangs) ? Vous aimez les chats ? Alors ce manga est fait pour vous ! Au programme : des chats (évidemment), de la baston et surtout beaucoup d’humour ! Par contre, si vous recherchez un côté « mignon » et chat tout gentil, passez votre chemin ! Car ses chats là, il faut pas les chercher…

Le manga est édité en France chez Doki Doki et la série est désormais terminée en 6 volumes.


On suit Ryûsei, un chat de gouttière, friand de liberté, parti à la recherche d’un certains chat tricolore. Evidemment, les chats de gouttières sont très territoriaux, et il fini par tomber sur l’un de ses gangs (qu’il va se mettre à dos évidemment, sinon se ne serais pas drôle). En fin de tome, une guerre entre gangs commence, et un mystérieux chat tricolore fait son apparition, est-ce celui que recherche Ryûsei ?

Pour le moment, le scénario n’a pas l’air bien plus intéressant que ça, j’espère qu’il évoluera un peu malgré le peu de tome de la série. Je trouverais ça dommage s’il restait aussi simple, car même s’il est très humoristique, avec une intrigue plus poussée, il y aurait de quoi faire encore pas mal de chose. Ce n’est que mon avis…


Le petit point négatif pour ce premier tome, c’est l’effet « double ». Je m’explique, certaines sont faites deux fois, une fois version chats, et une fois version humains, ce qui fait que par moment l’histoire n’avance pas plus que ça. Malgré tout, cet effet permet également d’agrémenter l’humour du manga, notamment avec les scènes de bagarres version chats (et la réaction des humains). J’en conclu donc que c’est autant un bon point, qu’un point qui peut raviser les personnes n’aimant pas quand ça traîne un peu. J’imagine que les tomes suivants suivront le même principe, de quoi bien rire suivant les situations !

Côté dessin, le style est très mignons pour les parties avec les chats, qui sont vraiment très bien faits ! Pour les parties en humains, le côté loubard est bien présent, on reconnait facilement les différents personnages malgré ce changement « d’apparence » grâce à leurs particularités physiques (cicatrice par exemple). Certaines scènes sont, je pense, volontairement inversé afin de donner une situation vraiment drôle, qui ne l’aurait pas été dans l’autre version (quand je parle de version : humain/chat).


En bref, même si l’histoire est basique, la méthode employée pour la raconter est quant à elle très originale. Ce premier tome m’a bien fait rire et je pense continuer malgré tout la série pour en savoir un peu plus.

HA T3

Ma Note : 8.05 /10

Note : 8 sur 10.

Chronique du tome suivant :

Plus de chronique de l’éditeur :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s