Im -Tome 4


Après ses retrouvailles mouvementées avec Djéser, Imhotep est forcé de se rendre à l’évidence : le retour de son meilleur ami est une immense menace pour le monde ! Mais si le grand-prêtre tient à tout prix à l’arrêter, il se refuse par contre à utiliser la terrible magie qui a provoqué la naissance des Magai…

Afin de poursuivre sa mission, Im doit désormais faire équipe avec Harugo. Le problème, c’est que les deux garçons s’entendent comme chien et chat. Difficile dans ces conditions de combattre le roi des Magai qui, lui, vient de trouver une alliée de poids… À peine revenue d’entre les morts, Cléopâtre sème déjà la terreur parmi les prêtres du culte d’Amon !


J’essaie d’accélérer un peut le rythme pour les chroniques de Im, car sinon je vais finir la série que dans quelques mois… Si je pouvais au moins en faire 1 à 2 par semaines… Non pas que la série n’est pas bien, bien au contraire, elle est super ! Mais pour mes chroniques, c’est plus simple quand je ne sais pas la suite de l’histoire, du coup, d’un autre côté… et bien j’ai très envie de savoir la suite en somme… En tout cas, avec ce nouveau tome, à nous l’Egypte !

PS : les images de cette chronique ne proviennent pas nécessairement du tome concerné par celle-ci.


Cléopâtre et Lato sont très clairement les personnages mis en avant dans ce tome. Pour le coup, on peut dire qu’elle a su faire son entrée la dernière reine d’Egypte… Même si son caractère est un peu exagéré pour la faire paraître plus drôle (pour le moment en tout cas), je trouve que l’image présenté est assez fidèle à ce que l’on sait d’elle au final. A savoir, une femme belle et intelligente (elle savait parler au moins 7 langues il me semble), qui peut donc facilement séduire ses ennemis. Quant à Lato, elle est également très forte et arrive à garder ses esprits malgré tout les petits « soucis » qui s’accumulent…

On a également droit à une première apparition de l’Ennéade ! Avec une petite présentation de chacun de ses membres, et pour le coup, j’apprécie grandement le chara design de plusieurs d’entre eux. Même si au final, ils restent complètement inutile et ne font rien pour arranger les choses d’eux-mêmes alors qu’ils sont censés être tout puissant…


Comme toujours, la couverture est magnifique ! Et pour une fois, ce n’est pas des petites histoires comiques qui se cachent derrière la jaquette, mais des petites infos intéressantes sur des éléments de l’intrigue. Par exemple, une petite explication sur la tenue des prêtres d’Amon !

Bon par contre, vous devez impérativement lire jusqu’à ce tome, juste pour voir la tête de Cléopâtre face à Im ! Mais aussi pour la blague (aussi autour d’elle) du tome précédent, qui est aussi très bien placée. En tout cas, une chose est sûre, si elle a pu être ramenée à la vie, d’autres pourraient l’être également ! J’aimerais malgré tout qu’il y en ai un parmi eux qui « change de camp » et aide au final Im et ses compagnons. Je pense que ça rendrait la chose plus intéressante, car même si Djéser peut les ramener à la vie, ils ne sont pas des marionnettes pour autant et ont donc un libre arbitre.


En bref, ce tome promet pas mal de choses, notamment de futurs adversaires tirés de la mythologie Egyptienne. Mais ce qui serait bien, c’est un petit équilibrage des forces car là pour le coup, le camp du bien est bien mis à mal…


Ma Note : 8.75 /10

Note : 8.5 sur 10.

Chronique du tome précédent :

Plus de chronique de l’éditeur :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s