De Gaulle


Paris, juin 1940. Le couple de Gaulle est confronté à l’effondrement militaire et politique de la France. Charles de Gaulle rejoint Londres pour tenter de poursuivre la lutte tandis que sa femme, se retrouve avec ses trois enfants sur la route de l’exode. Elle cherche à échapper à l’avancée allemande. Le destin saura les réunir au lendemain du 18 juin 1940.


Tout le monde connais ce grand homme, que l’on peut apprécié ou non, mais dont le parcours reste malgré tout impressionnant. Toutes son histoire n’est pas présenté dans le film, sa sera évidemment beaucoup trop long a raconter. L’intrigue nous place au début de l’invasion nazie de la France, très souvent centrés sur De Gaulle, il y aura malgré tout, par moment, des plans centrés sur ses proches.


Militaire de carrière, il rejoindra la politique afin que sa voix soit entendue et que l’on ne crie pas à la défaite trop rapidement. Hélas, il se retrouve face à des monuments militaires tels que Pétin, et on sait déjà tous le résultat… Les deux points de vues étaient louables, Pétin sous-estimé sûrement la folie d’Hitler, et une fois la machine mise en route, il ne pouvait pas faire demi-tour avec les Allemands et les Italiens collés aux basques… En voulant soulager l’armée Française, il finira par livrer le pays à la folie d’Hitler et aux actes effroyables menés contre des innocents.

De Gaulle quant à lui, représente l’opposition, la part de la France qui ne s’avoue pas vaincue, par patriotisme ou orgueil (comme le dit Churchill). Souvent en déplacement, il finira donc par perdre sa place au gouvernement. Pour continuer la lutte, il partira pour Londres, où la seule arme qui lui restera seront ses mots. C’est sur ses premières prises de paroles que le film se clôt, avec quelques mots, notamment sur sa fille benjamine Anne, magnifiquement interprété par Clémence Hittin.


Le film a clairement un but historique avec pour mise en avant un grand nom de l’histoire. Malgré tout, cela reste de l’art, une interprétation, sûrement bonifier, mais très certainement modifiée afin de plaire au public. Il ne faut donc pas prendre au pied de la lettre tout ce qui concerne le comportement ou encore les relations, car cela peut être un peu modifié. Toutefois, dans les grandes lignes, le film reste très proche de la réalité qu’on nous enseigne et peut donc être intéressant à voir, car il se rapproche quand même d’un documentaire, plutôt que d’un film d’action.

Ce qui m’a le plus intéressée dans ce film, se sont les plans hors De Gaulle, ceux sur sa famille. Son histoire à lui, on la connait, mais celle qu’a vécu sa famille proche, elle l’est beaucoup moins. J’apprécie donc grandement que l’on est rajouté ce point de vue au film, qui permet d’accentuer encore un peu les enjeux. Une guerre n’est jamais belle, les soldats rarement des anges surtout après ce qu’ils ont vu et vécu et ce, quelque soit le camp. La fuite de milliers de personnes à travers la France, qui ont peur des Allemands prouve que la guerre n’est jamais belle…


En bref, même si le film parle d’une figure emblématique de la France, il risque de ne pas plaire à tout le monde par son manque de scènes d’actions.


Ma Note : 6.5 /10

Note : 6.5 sur 10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s