My Hero Academia – Tome 19

# La fête de Yuei


Overhaul est enfin hors de combat… Mais cette victoire a coûté cher aux héros, alors que l’alliance des super-vilains est plus puissante que jamais ! Pour les élèves impliqués, la pilule est dure à avaler…

Pourtant, la vie continue à Yuei. Shoto et Katsuki, qui suivent toujours leurs cours pour le permis provisoire, se retrouvent face à… une redoutable classe de primaire ! Quant à Izuku, c’est le comportement de Yuga qui le préoccupe, car l’adolescent se met soudain à agir de façon très étrange…


On se retrouve pour le nouvel arc à la Hero Academia, cette fois-ci il s’agira d’un thème un peu plus classique, et typique des écoles japonaises (car nous à part au primaire, on n’en fait plus, ce qui est bien dommage), je parle bien sûr de la fête scolaire ! Pour ceux qui ignore de quoi il s’agit, voilà une petite explication… La fête scolaire consiste à ouvrir un établissement scolaire au public, chaque classe réalise alors quelque chose, comme un spectacle, un stand de nourriture, etc… Le but est de montrer la bonne ambiance au sein de l’établissement et de détendre un peu ses élèves (comme les tournois sportifs), tout en récoltant des fonds pour l’école, qui sera (il me semble) ensuite en partie redistribuée au sein des clubs. Comment vous dire qu’après l’arc précédent, voire même depuis le début, cet événement fait énormément de bien et permet de reposer un peu l’atmosphère, qui continue d’osciller.


Comme dit dans ma chronique du tome précédent, de nouveaux personnages sont mis en avant, et j’adore ça ! Car oui, même si Izuku est le personnage principal, il n’est pas tout seul ! Je pense également s’il était le seul mis en avant, l’histoire n’en serait que plus fade. Donc voici les deux personnages bien mis en avant dans ce nouveau volume Yuga et Kyoka, jusqu’alors assez discret et n’ayant pas de réels impacts sur l’histoire. En effet, jusqu’à présent, je dirais que leur passage le plus important est respectivement : l’examen de fin de trimestre pour Yuga, et pour Kyoka l’attaque du SCA (ou peut-être le petit passage du vestiaire XD). Je vous laisse découvrir comment ses personnages sont superbement mis en avant, pour leurs qualités et caractères dans ce tome. Au passage, ce tome me fait adorer Yuga, il est tellement givré !

Bien sur, qui dit fête scolaire, dit élection de la miss du lycée ! Pour le moment, on ne connait que trois participante, à savoir Itsuka (2nde B, celle qui calme l’autre idiot), Nejire (Big Tree) et Bibimi une parfaite inconnue teneuse en titre. J’ignore si des filles de la seconde A participeront, mais qu’il s’agit d’un passage « fan service », il y a de fortes chance qu’au moins l’une d’entre elles participe à la compétition. Au passage, la teneuse en titre est assez ridicule, est-ce la une manière pour Kohei de se moquer des concours de beauté ?


Même si l’histoire est plus ou moins au ralenti, elle continue tout de même sa route. C’est ainsi que l’on a des nouvelles de la petite Eri au fur et à mesure du tome. De l’autre côté, All Might montre à Izuku une nouvelle manière d’utiliser son alter, et celui-ci reçoit un tout nouvel équipement au niveau des mains qu’il ne tardera pas à utiliser face à un super-vilains assez spécial, souhaitant gâcher la fête que tout le monde attend. Malgré son caractère, on ressent également un peu de changement chez Bakugo, qui semble commencer à se préoccuper des personnes autour de lui, mais qui reste toujours un peu maladroit dans sa manière de parler et de résoudre les problèmes (est-ce volontaire ?).

Côté super-vilains, mise à part cet étrange ennemi, il n’y a pas grand chose de nouveau… Que ce soit sur l’éventuel espion de Yuei, ou le groupe de Tomura désormais en possession du sérum anti-alter… Quant à ce nouvel ennemi, je le trouve assez intéressant, son but est des plus héroïques (du moins pour lui), mais ses méthodes pour l’atteindre son hélas tout l’opposé…

HA T19

En bref, ce tome est assez sympathique et également très drôle. Ce nouvel arc permet une bonne transition entre deux arcs assez intense.


Ma Note : 8.45 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.65 / 2              ¤ Originalité : 1.25 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.55 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Pour plus de chronique sur l’univers de Kohei Horikoshi cliquez sur l’image ci-dessous.

My Hero Academia – Tome 18

# Un avenir radieux


Alors que Lemillion, à bout de forces et privé de son alter, s’écroule, Izuku s’engage dans une lutte désespérée contre un Overhaul plus puissant que jamais ! Mais avec Eraser Head et Sir Night Eye hors de combat, ses chances de l’emporter sont plus que minces…

Heureusement, au moment où tout semble perdu, le pouvoir d’Eri se déclenche ! Grâce à son aide, le jeune apprenti héros peut enfin utiliser le One for All à 100%… Arrivera-t-il à changer le cours du destin ?


On se retrouve pour la suite du périple d‘Izuku et ses amis ! Pour rappel, Izuku est en stage chez Sir Night eye, un héros professionnel qui a la faculté de lire l’avenir d’une personne par jour. En pleine mission de sauvetage et d’arrestation de super vilains, Izuku se retrouve forcé d’affronter Overhaul un ennemi plus que redoutable… Ce tome 18, marque d’ailleurs la fin de l’arc.


J’avoue avoir été quelque peu déçue du nombre de pages accordées au combat entre Izuku et Overhaul, qui s’annonçait à mes yeux comme aussi important et compliqué que celui opposant All Might et All for One… Je ne comprends également pas comment un produit aussi dangereux que celui que trimbalait Overhaul n’est pas été transporté autrement et surtout avec une meilleur garde, car l’événement qui s’en suit été largement prévisible… Je veux bien que l’auteur face exprès pour certaines scènes, mais la c’est vraiment trop gros pour moi, surtout qu’à ce moment là les héros sont en « crises » avec la disparition d‘All Might sur le champ de bataille et cette action, cette négligence est une grosse erreur professionnelle à mes yeux… Cela donne peut-être plus de « réalisme », les héros professionnels aussi commettent des erreurs, mais pas de ce genre là tout de même… Enfin, bref…

Le seul petit point positif que j’ai aimé dans la toute partie concernant leur combat est la réaction de Toga, qui semble s’inquiéter pour Izuku. Oui, elle est timbrée, mais personnellement j’apprécie plus son personnage que celui d’Ochaco… Je ne sais pas si c’est son design, ou son caractère voire peut-être un mélange des deux, mais elle est sûrement dans mon top des personnages que je n’aime pas de la série… Autre côté positif, l’après combat qui pour une fois, n’est pas bêtement sauté, au contraire, on insiste sur le besoin de secours pour les blessés notamment, ce que j’apprécie énormément, car les soignants sont eux aussi des héros (même dans la vraie vie !). Enfin, la scène entre Mirio et Night eye à l’hôpital est forte en émotion, magnifiquement réalisé tant par le dessin que par les mots, une chose est sûre, n’autre avenir n’est pas écris à l’avance, car c’est nous qui en sommes les auteurs.

HA T18

La deuxième partie de ce tome, comme toujours contraste bien avec la première. On retombe côté tension, pour retourner au lycée auprès de nos chers recallés qui doivent suivre des cours particuliers pour le permis provisoire, je parle bien sûr de Bakugo et Shoto ! Ce petit moment de détente, permet également d’éclaircir un point, présent lors du test pour le permis provisoire, à savoir la présence de Toga, et du coup, de l’avenir de sa victime. Une fois fais, on nous laisse entrevoir la présence future d’autres lycées au sein de Yuei, lors de collaborations sur des exercices etc… On pourra donc avoir certains personnages mis en avant !

Comme à son habitude, Kohei, fait tour à tour, une petite mise en avant pour les personnages secondaires, notamment les membres de la seconde A, camarades d’Izuku (et ça j’apprécie !) pour la fin de ce tome, et peut-être encore quelques uns, se sera Yuga, qui se rapprochera énormément d’Izuku (même si c’est un peu flippant par moment). Si vous ne voyez pas qui c’est, voici un petit indice : son alter est lié à son nombril.


En bref, même si j’ai été déçue par certains passage, la deuxième partie du tome rattrape un peu le coup, hâte de découvrir le prochain arc, la fête de Yuei, qui s’annonce un peu plus légère. Peut-être est-ce l’annonce d’un arc bien plus sombre par la suite ?


Ma Note : 8 /10

Note : 8 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2              ¤ Originalité : 1.25 / 2

¤ Personnages : 1.75 / 2                ¤ Scénario : 1.5 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Pour plus de chronique sur l’univers de Kohei Horikoshi cliquez sur l’image ci-dessous.

MHA : Team Up Mission – Tome 1


Avec la retraite forcée d’All Might, il est urgent de préparer la relève. Un nouveau système, baptisé « Team Up Mission », est mis en place pour tous les apprentis héros : ils formeront des groupes chargés de patrouiller aux côtés des professionnels ! En plus de leur faire gagner une précieuse expérience du terrain, cette organisation leur apprendra à s’adapter à n’importe quel partenaire.

Les élèves du lycée Yuei vont devoir faire de leur mieux avec les équipes qui leur auront été assignées… Certains cocktails promettent d’être explosifs ! Que se passe-t-il quand on mélange les détonations de Katsuki aux pouvoirs gravitationnels d’Ochaco ? Izuku sortira-t-il vivant de la compétition entre les inventrices de génie Mei et Mélissa ?! Sun Eater gagnera-t-il en confiance auprès de Tenya et de Momo ?

Le spin-off officiel My Hero Academia Team Up Mission est l’occasion de découvrir des histoires 100 % inédites et de voir en action des équipes inattendues ! Un must pour tous les fans de My Hero Academia !


Voici venue l’heure, non pas du duel (bravo à ceux ayant la référrence), mais de la présentation du second spin off de My Hero Academia, de Kohei Horikishi ! Nommé « Team up Mission », il est comme le reste de la série édité chez Ki-oon, et réalisé par Yoko Akiyama sûrement l’un(e) des assistant(e)s de Kohei. Mais que vaut vraiment ce spin off ? Est-ce que sa vaut le coup de le prendre en plus des deux autres séries ? J’espère pouvoir vous aider à choisir avec mon avis personnel, toujours aussi subjectif.


Tout d’abord, ce nouveau spin off prend une approche, pour le moment, différente de celle proposée dans Vigilante. En effet, dans Vigilante il s’agit d’une histoire se déroulant avant celle de My Hero Academia, et ayant ainsi de fort liens avec celle-ci. Ors, dans Team up mission, même si on sait que l’histoire se déroule durant My Hero Academia, à un certains moment clé que je ne citerais pas, on ne peut pas le situer plus que ça… Dans ce spin off, ou du moins dans ce premier volume, il ne s’agit que d’un regroupement de plusieurs petites histoires autours de plusieurs apprentis héros, il n’y a donc pas vraiment de trame de fond comme dans Vigilante. Peut-être que la présentation changera durant les prochains tomes…

Alors quels sont les intérêts de ce nouveau spin off ? Et bien, je dirais que le principal intérêt est de pouvoir voir en action plusieurs personnages peu présents dans la série principal, ou le premier spin off d’ailleurs, et c’est plutôt réussi. Pour ma part, j’ai adoré découvrir le passé de Mélissa (personnage apparaissant dans le film Two Heroes), comment elle a appris qu’elle ne possédait pas d’alter et comment elle a choisis sa vocation. De plus, la voir avec Mei qui est également un personnage de soutien donne un rendu vraiment très drôle. D’autres personnages sont mis en avant, mais celui qui est mis le plus à rude épreuve, c’est sûrement Bakugo qui doit faire équipe avec d’autres personnages, qu’il n’apprécie pas vraiment, mais il arrive parfaitement à laisser ses sentiments de côtés, je suis donc ravie de le voir un peu plus mature dans ses courtes missions.

HA T1

Pour les dessins, la qualité est là, au même niveau que les deux autres séries, et l’épaisseur du manga équivaut aux autres. Il n’y a qu’un seul personnage que j’ai trouvé différent (et ce n’est pas forcément une remarque négative attention), il s’agit d’Ochaco, à vous de me dire si vous avez aussi trouvez un personnage différent, si vous avez déjà le manga of course. Le seul point que je dirais négatif, c’est le fait que l’on répète plusieurs fois au cours du tome, ce qu’est le but de « Team up mission » ainsi que son déroulement, une fois ou deux sa suffit amplement…

Enfin, est-ce que le manga vaut le coup ? En prenant en compte plusieurs éléments, je conseillerais ce spin off qu’au fan de la série principale, car même si les dessins sont beaux et les histoires courtes plutôt intéressante, ce n’est sûrement pas la seule série de votre collection… Pour moi, à moins que vous n’adoriez la série principale, je ne me contenterais que de la série principale et du premier spin off bien plus importants à mon sens que celui-ci. En plus, comme je l’ai dis, ce n’est sûrement pas votre seul série en cours de publication, donc suivre de plus en plus de spin off fera vite monter la note…


En bref, ce nouveau spin off est une belle opportunité de mettre en avant des personnages qui ne sont pas souvent sous le feu des projecteurs. Mais pour le moment, je ne le conseillerais qu’aux fans de la série principale, à voir si mon avis change avec les prochains volumes…


Ma Note : 7.75 /10

Note : 7.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2              ¤ Originalité : 1.5 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.75 / 2


Pour plus de chroniques sur cet univers, cliquez sur l’image suivante :

My Hero Academia – Tome 11

# La fin du commencement et le commencement de la fin


Grâce à l’intervention de Yuga, Fumikage est sauvé in extremis ! Mais les super-vilains repartent avec Katsuki, qu’ils tentent de convaincre de rejoindre leurs rangs…

Tandis que Yuei est sur la sellette, All Might et les autres héros préparent la contre-attaque et investissent le QG de l’alliance des super-vilains. Hélas, c’est à ce moment que le redoutable All for One se montre enfin ! Alors qu’un combat épique s’engage, Izuku, Shoto et leurs compagnons assistent, impuissants, à la scène. Le numéro un des héros aura-t-il la force d’abattre son ennemi de toujours ?


Ce tome porte bien son nom, et même si ce qu’il s’y déroule était prévisible, j’espérais au fond de moi que ce moment n’arrive pas. Mais il faut bien avancer l’intrigue, autant côté vilains que héros, et Kohei le fait en rendant un super hommage à All Might, tout en nous le laissant pour la suite de l’aventure, où il ne sera plus que spectateur.


Kohei est sûrement un fan de star wars, car dans ce tome All Might compare All for One à Dark Vador, ce qui est assez drôle, car depuis quand il parle dans ma tête c’est la voix de Dark Vador… A part ça, un grand combat démarre entre nos deux protagonistes, Bakugo lui se retrouve a affronter ses kidnappeurs, et le groupe d‘Izuku retrouve petit à petit leurs esprits. Si je devais résumer ce tome avec un mot, se serait « dévouement », non seulement d’All Might, qui se bat jusqu’au bout, mais également de Mont Lady, aperçu jusqu’à présent comme une héroïne pas très sérieuse, et qui malgré son état défendra une dernière fois, le groupe d’Izuku, voilà ce que j’appelle des héros ! ( bien sûr l’équivalent pour nous c’est les pompiers, forces de l’ordre, mais également les civils ayant beaucoup de courage, pas ceux qui s’inscrivent à une émission télé… petit coup de gueule pardon…).

Bien sûr, le camp des gentils à encore gagner, non sans blessures et pertes, mais face à All for One, le résultat est bien moins grave qu’attendu. De plus, on découvre une nouvelle facette d’Endeavor, jusque là vue comme l’éternel n°2 et un père horrible, en encourageant All Might, il montre enfin son vrai visage, un homme frustré à en devenir fou, à l’idée de ne jamais réalisé son but, son rêve, celui de surpasser le n°1. Il le dit lui-même, il a été envahi par le désespoir qui l’a rendu fou, au point de forcer un mariage, et son fils à réaliser son propre rêve. Il n’est en réalité qu’un être humain comme les autres, remplis de remords et culpabilité liées à cette folie, mais trop fier pour essayer de les expier (du moins pour le moment, j’ignore la suite mais sait-on jamais).


Avec la fin de All Might, arrive également la fin de All for One, qui termine en prison. Dans la même prison que Stain d’ailleurs, qui a toujours l’air rempli de haine, est-ce l’annonce d’un retour proche de l’anti-héros ? Pour All for One, il s’agit également du délégation de son rôle à Tomura, qui se retrouve à nouveau seul, avec encore plus de rage envers les héros. Même si le rôle de All for One semble terminé, je pense qu’il reviendra tôt ou tard, peut-être pas pour des combats, mais pour rendre plus fort Tomura grâce à son alter. On apprend par la suite que l’alter de Ragdoll a disparu, ou du moins qu’elle ne peut plus l’utiliser, mais au vue de ce qu’a dit All for One, je pense qu’il lui a volé, pour son usage personnel ou pour Tomura, ça je l’ignore…

Après une note aussi lourde, nos élèves de seconde A se retrouvent en pensionnat au sein même du lycée (afin de mieux les protéger), au préalable les professeurs ont fait le tour des parents plus ou moins réticent à l’idée… S’organise alors un concours de chambre entre les élèves, ce qui permet à chacun de découvrir un peu plus le caractère des autres et de remettre un peu de bonne humeur au sein du groupe. Depuis l’hôpital, certains se sentaient coupable des mots utilisés pour essayer de stopper Izuku, Eijiro et Shoto qui souhaitaient secourir Bakugo, elles ont donc organiser le concours, pour repartir sur une relation plus sereine est proche d’avant tout les événements.


En bref, j’aime vraiment cette série, il y a beaucoup de personnages tout aussi variés les uns que les autres, mais aucun n’est laissé à la traîne, chacun à son petit moment de gloire à un moment donné ce qui est vraiment super. Pour ce qui est de l’intrigue, j’ai bien peur que malgré tout, des heures sombres s’annoncent avec la retraite du n°1 les vilains vont pensés être libre…

HA T11

Ma Note : 9.25 /10

Note : 9 sur 10.

¤ Graphismes : 1.75 / 2              ¤ Originalité : 1.5 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 2 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Vous désirez d’autres chroniques sur l’univers de la série ? c’est par ici :