Chroniques sur l’univers de : Ki-oon

Bonjour à tous, vous avez choisi que le meilleur moyen de classer mes chroniques, c’était par maison d’édition, alors voici l’article en question, il est possible que celui-ci vienne à évoluer afin d’éviter qu’il ne soit trop long. D’ailleurs, si vous avez des idées d’amélioration, n’hésitez pas !

Pour information, voici le site de l’éditeur où vous pouvez retrouver tout son catalogue, mais aussi les liens vers leur compte pour chaque réseau social où ils sont présent : http://www.ki-oon.com/

Infos Présentation de l’article :

  • Classement : Par ordre alphabétique :
  • Série présente : série ayant 1 manga de chroniqué au minimum ;
  • Entre () : Volume possédé / Volume totaux de la série (Nombre = terminée, ?? = en cours, A = abandonnée, aucun nombre = One shot) ;

Artelier Collection (13/13)

# Hioka Yen

Artelier Collection T1 Artelier Collection T2 Artelier Collection T3 Artelier Collection T4 Artelier Collection T5 Artelier Collection T6 Artelier Collection T7 Artelier Collection T8 Artelier Collection T9 Artelier Collection T10 Artelier Collection T11 Artelier Collection T12 Artelier Collection T13

Assassin’s Creed – Awakening (2/2)

# Yano Takashi & Oiwa Kendi

AC Awakening 1 AC Awakening 2

Barrage (2/2)

# Horikoshi Kohei


Beastars (9/22)

# Itagaki Paru


Dead Company (3/3)

# Tonogai Yoshiki


Doubt (4/4)

# Tonogai Yoshiki

Doubt T1 Doubt T2 Doubt T3

Green Mechanic (5/??)

# Yami Shin


Im (11/11)

# Morishita Makoto


King of Eden (6/6)

#  Nagasaki Takashi &  Lee Sang Cheol 


Les Racailles de l’Autre Monde (1/??)

#  Okushima Hiromasa


My Hero Academia (29/??)

# Horikoshi Kohei

MHA Tome 1 MHA Tome 2 MHA Tome 3 MHA Tome 4 MHA Tome 5 MHA Tome 6 MHA Tome 7 MHA Tome 8 MHA Tome 9 MHA Tome 10 My Hero Academia – Tome 11 MHA Tome 12 MHA Tome 13 MHA Tome 14 MHA Tome 15 MHA Tome 16 MHA Tome 17 MHA Tome 18 MHA Tome 19 MHA Tome 20

MHA Tome 0

MHA – Team Up Mission (1/??)

# Akiyama Yoco

MHA TUM T1

Secret (3/3)

# Tonogai Yoshiki


Vigilante – MHA Illegals (7/??)

# Furuhashi Hideyuki & Betten Court

MHA Tome 1 MHA Tome 2 MHA Tome 3 MHA Tome 4 MHA Tome 5

Artelier Collection – Tome 6


Genos passe à l’action ! Profitant de la nuit, les douze apôtres mettent en oeuvre leur plan pour rayer Sheruto de la carte. Même si notre duo de Masterpiece veille au grain, contre autant d’adversaires, la bataille s’annonce difficile…
Alors que Kiriku, à bout de forces après sa victoire sur Ill et Sugar, semble incapable de continuer le combat, Makumo se retrouve face à un fauve monstrueux ! Heureusement, un maître charpentier plutôt doué arrive à la rescousse…


Les combats continuent à Sheruto, Kiriku hors course, Makumo continue seul les combats, jusqu’à qu’il soit rejoint par Enimeni qui décide d’arrêter Kuori, ainsi que par une mystérieuse maître voyante. Malgré la présence écrasante de l’ennemi, nos héros prennent le dessus petit à petit, les forçant à revoir leurs plans en cours de route.


Makumo avec son caractère naturel, ne peut s’empêcher de demander à chacun des ennemis qu’il combat la raison qui les pousse à commettre des meurtres de masses (Kiriku l’a également fait avec Ill et sa copine). Le but de l’auteur est très clairement de rendre ses personnages plus humains, avec leur propres passés tout aussi douloureux que nos deux héros principaux, mais aussi de montrer que sans les bonnes personnes pour nous guider et nous aider à nous relever, tout le monde peut sombrer dans le chaos… Ici, la douleur de plusieurs membres de Genos est montré, dont celle de Kuori, dont je parlerais plus loin…

On commence ainsi avec Uwara toujours accompagnée de son fidèle Kuu (une sorte de gros félins). Sa justification du meurtre de masse est sûrement la moins touchante, car elle fait ça uniquement parce que l’humanité grandis beaucoup trop et élimine ainsi des tonnes d’animaux pour diverses raisons, en gros elle lutte pour les animaux, ce qui en soit est respectable, mais tuer les gens qui ont rien demandé et qui ne font que survivre dans un système de société qui leur est imposé c’est un peu drastique… En tout cas, cette fille me fait clairement flipper…

Vient ensuite Myst, il s’agit d’une femme, enfermée dans le corps d’un homme, ce que beaucoup de personne ressente également en réalité, et qui doit être juste difficile à vivre… Mais du coup, j’avoue ne pas savoir comment qualifié ce personnage, par respect, je dirais donc  »elle ». Elle justifie le meurtre de masse par le fait que si elle obéit à Genos, ils lui offriront un nouveau corps féminin, elle raconte également son passé douloureux et pour le coup celui-là m’a bien plus touché (même si le personnage est quand même un peu barge…).

Enfin, on termine avec les jumeaux Noir et Blanc (oui c’est leurs noms), d’abord vendu par leur mère, puis maltraité par la personne qui les a récupérés, ils n’ont plus confiances envers les adultes… En grandissant, ils sont devenus jaloux des enfants qui avaient tous, et surtout de l’amour parental… C’est là qu’ils se mirent à se venger sur ses enfants, en leur prenant jouets, argents et vies… Mais j’ai de grands espoir les concernant, surtout après leur rencontre avec Makumo, car comme la plupart des membres de Genos, ils ont été manipulés.


Pour en revenir à Kuori, il semblerait qu’elle soit tombée amoureuse d’un homme, Enimeni était heureuse pour elle, mais lorsqu’elle s’est rendue compte que celui-ci n’en voulait qu’après son argent, elle lui a dit de ne plus approcher Kuori. L’homme en question essaya donc de tuer Enimeni en faisant croire à un accident, mais c’est Kuori qui est tombée dans le piège, ayant également échangé les clous d’Enimeni, celle-ci ne pouvait pas secourir son amie, prise d’une rage noire elle a alors tuer l’homme… Kuori ne croit pas sa version des faits, préférant se raccrocher à l’image du garçon qu’elle avait, et affirmant qu’elle pouvait le faire revivre en transférant son âme dans un autre corps…

Makumo se retrouve donc à devoir affronter plusieurs groupes d’ennemis les uns après les autres, tandis que Kiriku, ne refait pas surface. Malgré l’aide de la voyante il aura du mal à les vaincre, il finira par se retrouver nez à nez avec celui qui a tenté de les tuer lorsqu’ils étaient chez le maître de Kiriku. Au bord de la défaite, l’apparition d’une personne qu’il connaît changera t-elle son sort ?


En bref, la tension monte autant dans les rangs de Genos que pour le groupe de Makumo. L’explication du passé et des motivations des différents ennemis est plus que bien vue, puisqu’elle leur permet d’avoir plus de profondeur et de ne pas juste être de simple figurants.


Ma Note : 8.45 /10

Note : 8.5 sur 10.

Chroniques des tomes suivant et précédent de la série :

Artelier Collection T5 Artelier Collection T7

Artelier Collection – Tome 5


Grâce à leur entraînement dans le monde magique créé par Jenk, Kiriku et Makumo savent désormais utiliser leur maxi, la force qui permet aux Masterpiece d’insuffler une âme aux objets qu’ils fabriquent. Nos deux compères embarquent donc pour Sheruto, bien décidés à contrecarrer les plans de Cenos tant que l’organisation les croit morts.

Ils ignorent encore que ce sont les douze apôtres au complet, ainsi que Kuori en personne, qu’il va leur falloir affronter pour sauver le pays de Jû !


Les plans de Genos concernant la tour de Babel à Sheruto se met en place petit à petit, nos deux amis arriveront-ils à les arrêter ? Sheruto est le pays d’origine de Kuori pour quelle raison souhaite t-elle le détruire ? Que c’est-il passé entre elle et sa meilleure amie qu’elle traite de traîtresse ? L’intrigue commence enfin à être alléchante !


Pour se rendre à Sheruto, nos deux comparses prennent le bateau, après une escale où leur amie forgeron et sa fille descendent, ils ne leur reste plus qu’à atteindre Sheruto. Prévisible comme toujours, des criminels prennent possession du navire et le détourne. Malheureusement pour eux, Makumo, toujours aussi peu malin, souhaite demander au capitaine s’il peut tenir la barre… Il se retrouve enfermé avec une bombe… Kiriku quant à lui fait une belle référence au Titanic avec sa phrase « Attention à l’Iceberg ». Au final, tout se fini bien de côté là.

On a toujours droit à plusieurs passage humoristiques grâce aux bêtises de Makumo et aux réactions de Kiriku, on peut dire qu’ils font bien la paire tout les deux. Kiriku est d’ailleurs plus prévoyant que jamais en connaissant Makumo de plus en plus, il créé pour lui des bonbons revigorant et qui lui permet de localiser celui qui le mange (utile quand on a un ami qui ne fait que s’attirer des ennuis). Autant on peut constater une net évolution de Kiriku, autant j’ai l’impression que Makumo stagne un peu, il a toujours un sens de la mode très personnel… On ne peut toutefois pas lui reprocher sa bonne foi…


Pour leur plan de destruction massif, l’organisation Genos à mis en place douze piliers surmontés d’une flamme avec un chiffre, celui-ci indique l’heure à laquelle il se passera quelque chose… Pour l’instant aucun indice, une explosion ? un incendie ? Pour le moment, nos deux héros sont au plus mal, déjà en sous-effectif par rapport au nombre d’ennemis, il se retrouve également piégés par le temps… A la fin du tome apparaît un mystérieux personnage, s’agit-il d’un futur allié ? Et Enimeni, va t-elle finir par les aider ?

Dans ce tome, on en apprend un peu plus sur Kuori, le bras droit de l’organisation de Genos. Elle est originaire de Sheruto et est l’ancienne meilleure amie de Enimeni. Elle est une masterpiece tailleuse de pierre (Enimeni quant à elle est masterpiece charpentière), et a donc participé à la construction de la tour de babel. Enimeni la croyait décédée et fut incroyablement choquée et bouleversée lorsqu’elle vit celle-ci, complètement changée… Kuori semble reprocher la mort d’un proche à Enimeni, qui elle ne comprend pas… On apprend aussi la raison pour laquelle, Ill a rejoint l’organisation, cette raison c’est l’amour et le souhait de vivre en paix avec celle-ci…


En bref, le suspense est à sont comble à la fin de ce tome, nos héros parviendront-ils à empêcher le massacre ? Qui est ce mystérieux personnage ?


Ma Note : 8.3 /10

Note : 8 sur 10.

Chroniques des tomes suivant et précédent de la série :

Artelier Collection T4 Artelier Collection T6

Artelier Collection – Tome 2


Avant de quitter le royaume de Clothe, Kiriku accepte de loger chez Makumo pour la nuit…

L’occasion pour lui de découvrir les vêtements de la ligne Mac-mode ! Ayant eu un aperçu des « talents » de son compagnon, il ne peut s’empêcher de l’interroger : pourquoi Makumo rêve-t-il tant de devenir tailleur ?

Notre jeune Masterpiece décide alors de lui raconter l’événement qui a changé sa vie : sa rencontre avec Ash, tailleur itinérant, alors qu’il n’était encore qu’un petit orphelin du pays de Dials…


Le second tome démarre durant la fête des 100 ans du royaume de Clothe (« vêtement » en anglais), on retrouve alors Makumo après qu’il ait aidé son amie à retrouver le moral. A l’occasion de l’anniversaire, un grand défilé à lieu, et l’amie de Makumo, Satin défilera pour la première fois ! Comme toujours, tout ne se passera pas comme prévu, et un grand incendie se déclenche dans la salle de défilée et les victimes ne peuvent pas sortir, Makumo arrivera t-il à les faire sortir ?


La véritable intrigue commence enfin avec ce second volume, l’apparition d’un, ou plutôt une vilaine, permet de guider la suite de l’aventure. Le pyromane quant à lui, ne semble être qu’un pion de celle-ci, mais est-elle seule ou s’agit-il d’une organisation ? Kiriku confirme l’organisation, qui serait à l’origine de nombreux morts à travers tout l’univers d’Artelier Collection…

Qui est Kiriku ? Il apparaît comme l’un des personnages principaux de la série (et il n’a aucun rapport avec celui avec Karaba, il est sur la couverture), et est un masterpiece pâtissier ! Si je devais décrire son caractère, je dirais qu’il est malin et assez solitaire à cause de son passé, ce qu’il dégage et ses réflexions font que je le trouve proche de Khun dans Tower of God, car tout comme lui, il est également difficile à cerner. Pour sa première apparition, il démarre par le passage de touriste, puis fini par « aider » Makumo à sauver les prisonniers de la salle de défilés. Du genre flegmatique, c’est avec classe qu’il fait son apparition dans la salle et éteint le feu rapidement.


L’un des défauts dont je me devais de parler ici, ce sont les dessins, je n’ai pas vraiment eu quelque chose à dire sur le premier tome, mais ici ça me semble plus flagrant alors j’en parle. Quelques erreurs de proportions sont parfois présentes dans les plans proches (où l’on voit pas le personnage en entier), par exemple une tête légèrement plus grosse qu’elle ne devrait… Et qui contrairement au passage comiques et qui offre donc la possibilité de déformer un peu le corps des personnages, ce genre de passage ne s’y prête pas vraiment (raison pour laquelle c’est flagrant)… Pour les décors, par contre, je n’ai rien à dire dessus…

Encore une fois le tome se termine avec une histoire courte, inédite centré sur l’un des personnages de la série principale, sans pour autant qu’elle soit en lien avec elle. Cette fois-ci c’est Kiriku qui est mis à l’honneur, en tant qu’agent secret (un peu à la 007). On a également droit à quelques histoires courtes où Makumo essai d’être un apprenti dans d’autres filières, comme la cuisine chinoise, la confection de pâtes (ou pasta) et enfin l’architecture (tous des échecs évidemment).


En bref, l’intrigue et le passé des différents personnages principaux commence à pointer le bout de leur nez, mettant enfin un peu plus de sérieux à la série.


Ma Note : 7 /10

Note : 7 sur 10.

¤ Graphismes : 1.25 / 2              ¤ Originalité : 1.25 / 2

¤ Personnages : 1.75 / 2                ¤ Scénario : 1.5 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.25 / 2


Chroniques des tomes suivant et précédent de la série :

Artelier Collection T1 Artelier Collection T3