Vigilante : MHA Illegals – Tome 4

# Famille


Kuin continue à semer le chaos, cette fois en lançant un bus hors de contrôle dans les rues. Manque de chance, il s’agit du véhicule que Koichi avait emprunté pour faire visiter la ville à sa mère ! La team Idaten parvient rapidement à évacuer tous les passagers, sauf un : Makoto, une amie de l’étudiant qui enquête sur les justiciers…

Heureusement, The Crawler réussit à la sauver de justesse, même s’il est forcé de lui révéler sa véritable identité. La responsable des troubles, elle, court toujours… mais peut-être plus pour très longtemps. En effet, Knuckle Duster est sur sa piste, et il n’est pas près de lâcher prise !


Dans ce quatrième tome de Vigilante se déroule de grands événements en parallèle, le premier un grand concert auquel Pop va participer, le second, le combat de Knuckle Duster contre l’apicultrice qui occupe le corps de sa fille.


Comme dit plus haut, on découvre pourquoi Knuckle Duster est tant attiré par cette histoire de drogue, son but est en effet de récupérer sa fille possédée par un alter nomme « Apicultrice » et n’est rien d’autre que celle qui propage la drogue. A force de recherche, il fini par la trouver dans un lycée, mais attend qu’elle soit seule, avant de l’attaquer, car il n’aura pas d’autres choix que de la combattre et blesser son corps pour récupérer sa fille. On apprend également, que sa femme est hospitalisée pour une raison inconnue, mais elle semble très affaiblie, c’est sûrement la raison pour laquelle il est pressé de récupérer sa fille. Au final, il finit par vaincre l’apicultrice et je pense à la tuer (car il l’a fait péter), quant à sa fille, il essaie de la ranimer après avoir stopper son cœur. Va-t-il réussir à la ranimer ? Et, maintenant qu’il a atteint son objectif, va t-il rester un justicier ou retourner à une vie tranquille ? J’espère que le prochain tome m’aiguillera sur ses question…

En parallèle, un grand événement est organisé pour la réouverture d’un magasin après sa rénovation (il a été détruit lors d’une attaque d’un vilain éclair). Pop fait partie des jeunes artistes invités à faire un concert, à la fois heureuse et stressée, elle finira par monter sur scène et s’éclater avec les autres membres du groupe crée pour l’occasion. Plusieurs scènes humoristiques sont placés durant les passages d’organisation et le pauvre Koichi en prend pour son grade… Malgré l’attaque d’un vilain éclair, le concert se termine avec un franc succès. Est-ce que la carrière de Pop va enfin décoller ? Si c’est le cas, va t-elle, elle aussi quitter les justiciers ? Le pauvre Koichi, je sens qu’il va se retrouver tout seul comme un couillon…


Le plus important, à mon sens, dans une oeuvre de littérature, qu’il s’agisse d’un roman ou d’un manga, c’est l’atmosphère, suivant celle-ci le lecteur n’appréhendera pas de la même manière l’histoire. Une atmosphère légère fait que nous nous attendons par exemple à un slice of life ou à une oeuvre comique (où dans le cas d’un manga le graphisme n’est pas la priorité). Tandis qu’une atmosphère, lourde, pesante nous fais attendre une oeuvre bien plus difficile, avec peut-être des morts, des remises en questions ou encore des combats lourds en conséquences. Si je parle de l’atmosphère, c’est parce que ce tome regroupe les deux atmosphères que j’ai cité plus tôt, à la fois légère avec le concert, et lourd avec le combat personnel de Knuckle Duster, deux atmosphère différentes, qui sont bien accordées ensemble permettant d’avoir aucune des deux à l’excès et élargissant une fois de plus la richesse et la complexité de l’univers de Kohei, qui n’est ni tout noir, ni tout rose.

On retourne vers l’intrigue, pour rappel, Knuckle Duster à arrêter sa fille qui propageait la drogue qui crée des vilains éclairs. Je ne pense pas que cette intrigue soit finie pour autant, en effet, elle n’était qu’un pion dans toute cette histoire, la tête pensante n’a pas encore été arrêtée, de plus on peut voir une brève apparition d’un homme récupérant l’échantillon qu’elle n’a pu récupérée (car elle s’est fait battre). Peut-être s’agit-il du prochain antagoniste ? En tout cas, si Koichi se retrouve seul à devoir gérer ça, il va avoir du mal, même si Makoto l’aide…


En bref, ce tome est pour moi un tournant dans l’histoire de Vigilante, car deux de nos héros principaux risques de quitter le groupe, j’ai hâte de savoir la suite pour cette raison.

HA T4

Ma Note : 8.75 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2              ¤ Originalité : 1.5 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.75 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Vous désirez d’autres chroniques sur l’univers de la série ? c’est par ici :

Vigilante : MHA Illegals – Tome 3

# Copine de Fac


Un nouveau combattant de l’ombre est arrivé en ville. D’abord admiratif, Koichi finit par se rendre compte que l’homme a une conception un rien extrême de la justice… car c’est la mort assurée pour ceux qui croisent la route de Stendhal, qu’ils soient criminels endurcis ou simples délinquants ! Heureusement, il n’est pas de taille face à Knuckle Duster, qui brise son masque et ses illusions d’un seul coup de poing.

L’épisode aura montré que The Crawler n’est pas encore capable de tenir tête à des adversaires de haut niveau… Mais pour l’heure, l’étudiant a d’autres problèmes : à cause de sa double vie, ses notes sont en chute libre !


Bienvenue pour une nouvelle chronique sur l’univers de MHA Illegals avec son tome 3. On démarre avec Koichi qui suit ses cours de Fac, car oui mine de rien il est aussi étudiant, et il est bon de le rappeler dans le manga où on le voit plus sous ses traits de super-héros illégaux. Dans ce tome, on a droit a une « collaboration » entre héros professionnels et illégaux, ou du moins des passages où ils se côtoient, ce qui doit arriver assez souvent… De plus, on nous rajoute une partie où les héros professionnels ont enfin conscience et connaissance de l’apparition d’une drogue jouant sur les alters (c’est pas trop tôt !) du coup, il est fort à parier que ceux-ci se feront plus nombreux dans les tomes à venir !

HA T3

Dans ce nouveau tome, deux nouveaux personnages apparaissent, le premier est Makoto une jeune fille allant à la même université que Koichi. Elle se rapproche de celui-ci en faisant mine de vouloir l’aider en échange d’un service, mais elle est plus maline qu’elle en a l’air ! En effet, elle réalise une thèse sur les justiciers (groupes de héros illégaux dont faire parti Koichi), si elle se rapproche de lui, c’est parce qu’elle le soupçonne d’être « Crâneur-man » (surnom donné par les civils alors qu’en réalité c’est « The Crawler »). Elle est la sœur de l’inspecteur Naomasa Tsukauchi, présent dans la série principal et ami d’All Might. Elle utilisera son alter (détecteur de mensonges) sur Koichi afin de savoir s’il est « Crâneur-man », comme il se considère comme « The Crawler », son détecteur considérera qu’il dit la vérité lorsqu’il répond « non ».

Le second personnage est « Captain Celebrity » un héros professionnel américain venu au Japon après avoir perdu son permis d’exercer aux States, pour des raisons personnelles liées aux femmes… L’auteur le décrit lui-même comme la représentation du côté agaçant des héros professionnels, en effet, on peut dire que son caractère et tous ce qui l’entoure est poussé à l’extrême pour qu’on ne l’apprécie pas, sans pour autant le détester (pour moi il ressemble plus à un Superman déguisé en clown). Rien que son nom de super-héros en dit long sur sa personnalité, on peut dire qu’il a pris la grosse tête ou qu’il a les chevilles qui enflent, à ça peu se rajouter tout les mise en scènes qu’il réalise (à l’aide d’une équipe) autours de chacune de ses interventions… Bref, il montre que tous les héros ne sont pas super (et si Stain s’en prend à lui ça ne me dérangerait pas plus que ça)


Le tome début avec une bonne partie centrée sur Captain Celebrity et Koichi, qui « collaborent » plusieurs fois pour sauver des civiles, rajoutant encore plus sur le caractère agaçant du Captain. Makoto travaille pour Captain Celebrity en coordonnant toute sa troupe, mais ce n’est pas tout, elle joue aussi l’espionne pour sa femme, restée aux States, afin de s’assurer qu’ils ne reprennent pas ses mauvaises habitudes, et sa marche (ce qu’elle est maline). Bien sûr, face à ça, Koichi est un peu jaloux…

Enfin, l’autre grosse partie de ce tome est centrée sur l’arrivée imminente de la mère de Koichi chez lui, et le pauvre la craint énormément. En effet, si tout ne se passe pas comme elle le souhaite, Koichi pourrait bien retourner vivre à sa campagne et dire adieu à sa Fac, Tokyo et ses sorties de super-héros. De plus, celui-ci lui a menti en affirmant avoir une petite amie. Il demandera donc à Makoto de jouer le jeu (qui durera 5 secondes), par la suite une visite guidée de Tokyo s’enclenche et comme notre héros à une poisse légendaire, le bus se transforme en chat bus (un peu comme dans Totorro) maléfique !


Makoto va t-elle découvrir qui se cache derrière « The Crawler » ? Est-ce que Koichi connait bien son alter ? C’est sur ses questions que je vous laisse, pour moi il s’agit toujours d’un spin off agréable à lire, qui permet de toucher à d’autres aspects de l’univers crée par Kohei.


Ma Note : 8.75 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2              ¤ Originalité : 1.75 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.5 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Vous désirez d’autres chroniques sur l’univers de la série ? c’est par ici :

My Hero Academia – Tome 4

# Celui qui avait tout


Un nouveau défi attend la seconde A : le championnat de Yuei, un des événements sportifs les plus attendus au Japon ! Pour nos apprentis héros, c’est l’occasion rêvée de se faire remarquer par des professionnels… Inutile de dire que la compétition est rude !

Grâce à son talent pour l’improvisation, Deku se hisse à la première place du classement à la toute fin de la première épreuve, une course d’obstacles façon Yuei. Mais parviendra-t-il à conserver son titre lors de la bataille de cavaliers ? Toujours plus loin, plus ultra !


On se retrouve pour la suite du championnat du lycée Yuei, pour rappel, Izuku a terminé premier de la première épreuve. Montrant à tout le monde un peu de son potentiel, il se retrouve malgré tout avec un gros handicape pour la seconde manche. En effet, celle-ci consiste à un jeu du cavalier, où chaque groupe à un bandeau avec un nombre de points déterminé par sa position lors de la première épreuve, et comme vous l’aurez deviné Izuku se retrouve avec 10 000 000 de points !


Ainsi devenu la cible de tous le monde, il aura du mal à trouver des membres pour son groupe, mais finira par y arriver. Commence alors la bataille des cavaliers, Izuku se retrouve rapidement poursuivi par tout le monde et surtout Bakugo et Shoto. La tension est de plus en plus grande et les combats de plus en plus spectaculaires, les dessins représentants toujours bien les deux. La bataille des cavaliers se termine, je ne vous dis pas le classement, mais Izuku et son équipe son qualifié pour la troisième et dernière épreuve !

La troisième épreuve consiste à des combats en 1V1 à élimination directe (un peu à la Dragon Ball). Avant celle-ci, Shoto prend à part Izuku (et Bakugo espionne le filou), il remarque le lien qu’il y a entre lui et All Might et demande à Izuku s’il n’est pas son fils caché, ce qu’il déni complètement. Il explique alors à Izuku la raison pour laquelle il n’utilise pas ses flammes, et malgré le peu d’expression de Bakugo, on remarque quand même sa surprise, le rendant bien plus humains et sensibles qu’aux premiers abords.


A côté de ça, Minoru et Denki continu leurs blagues envers les filles, qu’ils arrivent à convaincre qu’il y a un concours de Pom Pom Girls (fan service alerte), redonnant une petite dose de légèreté après la révélation de Shoto. On a aussi un petit aperçu de la relation entre All Might et Endeavor, l’un souhaitant sympathisé et l’autre carrément jaloux. Les combats s’enchaînent ensuite les uns après les autres, avec plus ou moins de suspense, la seconde A n’est pas avantagée par rapport aux autres concurrents et c’est bien (car on peut voir les autres un peu plus longtemps).

Même si ce tome ne fait pas avancer l’histoire plus que ça, il permet de mettre en avant une vie scolaire « normale » pour des apprentis héros, de découvrir des sections différentes du lycée Yuei, comme la filière générale, qui offre une dernière chance de pouvoir rejoindre la filière héroïque. De plus, avec l’apparition de Shinso, on se rend compte de l’injustice qui règne lors de l’examen d’entrée du lycée Yuei (et peut être des autres lycées aussi…), qui ne permet qu’à des détenteurs d’alters physique de montrer leurs talents. Je pense toutefois que ce personnage sera récurrent, car son alter et juste génial et il serait dommage de s’arrêter là avec lui.


En bref, ce tome permet de passer un bon moment après celui très douloureux du SCA. Il fait également évoluer la relation entre plusieurs personnages et en introduit de nouveaux qui deviendront sûrement récurrent par la suite… Autant de personnages tout aussi différents les uns que les autres de part leurs caractères mais aussi de part leurs alters, je salue Kohei qui a une sacrée imagination !

HA T4

Ma Note : 8.5 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 2 / 2              ¤ Originalité : 1.25 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.25 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Vous désirez d’autres chroniques sur l’univers de la série ? c’est par ici :

My Hero Academia – Tome 3

# All Might


Confronté au test d’aptitudes d’Eraserhead, Deku échappe de justesse au renvoi en réussissant à concentrer le One for All dans un seul doigt au moment crucial ! Dernier du classement avec une seule performance surhumaine à son actif, il compte bien tout donner pour remonter la pente. Et justement, il va avoir l’occasion de faire ses preuves, puisque sa formation au métier de super-héros commence enfin…

Mais l’entraînement au sauvetage tourne court lorsqu’une horde de vilains s’introduit dans le SCA afin de tuer le symbole de la paix ! Disséminés dans toute la zone, les seconde A parviennent à tenir tête à l’ennemi jusqu’à l’arrivée d’All Might… Hélas, il ne lui reste plus que quelques minutes pour vaincre Brainless avant de perdre sa forme héroïque !


L’attaque des super-vilains au SCA continue, mais grâce à Tenya, la cavalerie est là ! All Might arrive est commence à battre les super vilains, puis il s’attaque au Brainless, qui lui donne beaucoup de fil à retordre… Les super-vilains sont autant mis en avant que les super-héros et deviendront sûrement récurrent à la série avec j’espère des moments centrés sur eux et leur passé, car on ne naît pas méchant, on le devient…


Grâce à l’apparition de ses super-vilains, on peut enfin avoir un aperçu de la puissance d’All Might le numéro 1 des super-héros. Le combat contre le brainless nous donne, en effet, un bon aperçu autant de sa force physique que sa force de caractère qui fait de lui un super-héros qui se relèvera le nombre de fois qu’il faut pour réussir, de quoi encore augmenter son admiration de la part de ses élèves.

Par la suite, on retourne auprès de quelques élèves de la seconde A qui on été séparés du groupe et doivent affronter par leur propre moyen des super-vilains. Enfin, les autres professeurs arrivent à la rescousse, ce qui permet d’introduire de nouveaux super-héros (qui j’espère seront mis en avant à un moment ou à un autre). L’affrontement se termine avec la fuite des super-vilains restant, All Might, Izuku, Numéro 13 et Eraser Head sont tous quatre blessés et transportés à l’infirmerie, mais malgré l’engueulade qu’ils ont subi, ce combat a permis de renforcer les liens entre All Might et Izuku ce qui est super.

De plus, lors du passage sur l’infirmerie, on peut voir le casque de Numéro 13, ce qui laisse supposer qu’elle possède un corps physique à l’intérieur, et du coup, je me demande bien à quoi il peu ressembler…


S’en suit un grand événement récurrent du lycée Yuei, le championnat, qui fait s’affronter les élèves de toutes les filières (par année hein quand même) au travers de 3 manches. Ce championnat à pour but de faire la promotion des futurs héros en vue du stage qui suivra le championnat au sein d’une agence de Super-héros professionnels. Pour Deku, qui ne maîtrise pas encore son alter, le défi va être de taille, mais ne changera en rien sa personnalité dédié aux autres avant tout, ce qui lui jouera des tours…

Ce volume se termine après la première épreuve et l’annonce du classement suite à celle-ci, Deku fini premier, mais commence à le regretter… La deuxième épreuve reste un mystère et sera à découvrir au prochain tome.

Lors de l’annonce du classement de la première épreuve deux places m’ont interpellées, la n°38 et la n°40, car on dirait que les deux sont des personnages ayant le pouvoir d’invisibilité, si quelqu’un sait pourquoi sa m’intéresse !

HA T3

En bref, ce troisième tome conclu l’apparition des super-vilains qui seront sûrement récurrent à l’aventure, mais également de faire avancer l’histoire et certaines relations, tout en nous rappelant que l’histoire ce déroule au sein d’une école, ce que l’on peut parfois vite oublier…


Ma Note : 8.5 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2              ¤ Originalité : 1.5 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.5 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Vous désirez d’autres chroniques sur l’univers de la série ? c’est par ici :