Only Murders in the Building – Saison 1


Trois inconnus, obsédés par les affaires criminelles, se retrouvent liés à un meurtre dans la vie réelle et décident de résoudre le cas…


Je vais essayer de me passer du nom de la série pour l’article, car il est vraiment trop, trop long… Ou alors je le résumerais par : OMB…

Que dire pour présenter cette série ? Eh bien, déjà elle est disponible sur Disney + dans la catégorie Star, la série est donc destinée à un public « adulte ». On y suit l’enquête de 3 personnes, fans de podcast policiers, à la suite du « suicide » d’un habitant de l’immeuble (celui présent sur l’image en dessous). Ils décideront de créer leur propre podcast, sur le déroulement de leur enquête, pour trouver, au final, le meurtrier de Tim Kono. La série est renouvelée pour une nouvelle saison !


Comme vous l’aurez compris, le personnage de Tim Kono disparaît rapidement des écrans, mais grâce à divers flashback, l’acteur aura droit à quelques répliques. Ce que je trouve intéressant, c’est la boucle présenté au début, et à la fin de la série. En effet, dans le premier épisode, on découvre Mabel (Selena Gomez) couverte de sang, cette scène fait référence à la fin de la série (je ne vous en dirais pas plus, pour ne pas spoil). Pour contrebalancer, dans le dernier épisode, nous retrouvons Tim Kono, juste avant ça mort (le gif d’au dessus est tiré de ce passage). De quoi faire le lien, et surtout définir le nom de la série : Only Murders in the Building (Il n’y a que des meurtriers dans l’immeuble), au final, l’histoire ne serait donc qu’une boucle, enchaînant les meurtres dans ce même immeuble. Il se pourrait donc qu’à force, le casting évolue soit pour remplir les appartements devenus vacants, soit par de nouveaux résidents jusqu’alors inconnus.

Pour ce qui est du scénario, il est très bien ficelé, et j’avoue trouver la fin de cette première saison très intrigante, surtout pour ce qui concernera la prochaine saison. Les différents personnages, même secondaires sont assez bien travaillés, on a même droit à quelques « surprises » dans certains épisodes. Celui dont vous avez sûrement déjà entendu parlé, c’est la présence du chanteur Sting ! Le déroulement de cette première saison est malgré tout très légère au niveau de l’ambiance, contrairement à ce qu’on peut voir dans d’autres séries policières. Cette ambiance ressemble un peu à celle dans la série Miss Marple par exemple. Quant à l’identité du coupable, je trouve que celui-ci est bien gardé jusqu’au dernier épisode (à moins qu’il y avait des indices que je n’ai pas vu).


Parmi les têtes d’affiches, vous reconnaitrez sûrement l’une d’elles, connues pour une série de Disney Channel : Selena Gomez, qui signe avec cette nouvelle série un retour devant l’écran des plus marquants. En effet, son rôle est désormais beaucoup plus sérieux et profond, et ça lui va plutôt bien ! Et avec Sting, c’est sûrement les deux acteurs qui risquent de ramener des visages vers la série, car j’avoue que les autres acteurs me sont totalement inconnus de visage (car certains font beaucoup de voix off).

Le fait que tout tourne au final autour d’un podcast rend également la série intéressante, car on a plusieurs passages qui nous montre ça réalisation, notamment le travail sur la voix qui nous raconte l’histoire. Peut-être que le but de la série est d’attirer de nouveau… nouveau… lecteur ? je ne sais pas comment on dit pour ce format…D’ailleurs, ce qui serait intéressant, c’est de pouvoir écouter le podcast de la série, j’ignore s’il est disponible, mais j’avoue que je testerais bien.


En bref, j’ai adoré cette série, pleine d’humour malgré les horreurs se déroulant au sein de cet l’immeuble. J’ai également beaucoup aimé le trio principal, chacun avec son propre caractère, surtout qu’on ne penserait pas qu’ils puissent s’entendre.


Ma Note : 9 /10

Note : 9 sur 10.

Fallen Angel Lain – Tome 1

# Les enfants d’apparitions


Lain cherche son avenir et Stan cherche son passée.


En 2992, Heavendale, une ville oubliée de tous, Lain y arrive en espérant oublier son passé et démarrer une nouvelle vie. Mais quand Stan Howard, un jeune homme habitant de la ville, la bouscule par mégarde un soir, tous change pour eux. Ils découvrent tous les deux qu’un lien très fort les relie. Des phénomènes étranges vont dès lors se produire dans leur environnement. Au fur et à mesure des obstacles qui se dresseront sur leur chemin, Lain sera confrontée au mystère de sa propre existence, qui dévoileront un peu plus ce que la mort de la mère de Stan cache.


Fallen Angel Lain : les enfants d’apparitions, est le premier volume d’une saga écrite par Fazia Salhi, publié chez Mon petit éditeur. Il s’agit également de son premier roman. Ayant eu le SP en numérique j’ignore s’il s’agit de la version « finale » destinée à la vente (j’explique la raison de cette précision plus loin). On se retrouve ainsi plongé dans un univers futuristes, où mystères, complots et courses poursuites se succèdent nous tenant bien en halène !

Je tiens à remercier l’auteure pour cette proposition de SP, surtout en sachant que je ne le traiterais pas rapidement.

Les images de cette chronique ont été choisis par mes soins, afin d’illustrer un peu mes propos/l’ambiance du livre, ils ne proviennent en aucun cas du roman.


C’est ainsi que j’ai commencé les aventures de Lain et de Stan, deux être qui à première vue n’ont rien en commun, mais qui pourrait en réalité, être bien plus proche qu’il n’y parait. Leur rencontre sera dû au hasard, mais leur relation n’aura de cesse d’évoluer afin que chacun puisse découvrir la vérité. Rien n’a été facile pour ses deux personnages, Stan a perdu sa mère étant jeune et n’accepte pas la cause donnée pour son décès, quant à Lain, elle a passée sa vie à fuir et à ne faire confiance à personne. J’ai adoré la manière dont leur relation a évolué, et je pense que ceci continue sûrement durant le second volume.

Comme d’autres chroniqueurs ont pu le dire, il est vrai que les personnages secondaires très présents dans l’histoire, ne semblent pas approfondit. Pour le moment, la plupart d’entre eux n’ont pas d’impact sur la trame principale, je ne vois donc pas cela du mauvais œil… Bien sûre, si par la suite ceux si deviennent plus important, il deviendrait alors intéressant de les approfondir un peu plus afin que l’histoire ne reste pas centré sur deux personnages que l’on connait par cœur et d’autres dont on ignore pas mal de choses.


Pour ce qui est de l’intrigue, je la trouve assez originale même si elle rappelle d’autres séries déjà existante de temps en temps. Entre roman policier et science-fiction voire un peu de surnaturel, il a été très plaisant à lire jusqu’au bout. La fin se terminant sur une scène très forte me laisse sans voix, je suis vraiment peinée pour ce personnage.

Encore une fois, comme plusieurs blogueurs ou personne ayant reçu le SP, j’ai également remarqué des petites erreurs grammaticale (même si personnellement ce genre de chose ne me fait pas forcément toquer), mais également des erreurs dans le sujet (à savoir il ou elle). Je trouve ça vraiment dommage, car ce premier tome à un grand potentiel scénaristique. Chose que j’ignore (et je me pose la question pour plusieurs SP), c’est si la version dématérialisée que j’ai eu se trouve être la version finale désormais en vente ou non… En effet, un livre à vite fait de se retrouver sur les sites de téléchargements illégaux, peut-être est-ce donc un moyen de « protection » ? En tout cas, si vous avez la réponse je la veux bien.


En bref, mise à part les quelques erreurs que j’ai pu remarqué, l’histoire est très captivante et prenante. Pour un premier roman, on sent qu’il y a eu beaucoup de travail derrière, j’espère que l’auteure continuera dans cette vois, et arrivera à régler ses quelques défauts que j’ai noté.


Ma Note : 7.95 /10

Note : 8 sur 10.

¤ Accessibilité : 1.75 / 2              ¤ Originalité : 1.55 / 2

¤ Personnages : 1.5 / 2                ¤ Scénario : 1.45 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.70 / 2


Moi, mon double et ma moitié ? – Tome 1


À Limoges, un jeune homme doté de capacités extraordinaires va découvrir l’existence d’univers parallèles. Amoureux de sa camarade de classe qui a déjà un petit ami, il va tenter sa chance avec le double de sa bien-aimée dans une autre dimension, mais il sera surpris lorsqu’il se rendra compte que la fille qu’il aime sort déjà avec son propre double dans cet autre univers.

Dans le futur, l’un de ses doubles l’accuse d’avoir provoqué un chaos à travers les univers et le tient responsable de la mort de sa bien-aimée. Il a la ferme intention de lui faire regretter ses actes.

Une juridiction sera créée afin de faire régner l’ordre et la paix à travers les dimensions. La découverte de l’existence des univers parallèles ne va-t-elle pas bouleverser l’équilibre des mondes ?

~ Livraddict


Merci à Défi KOMBE NDJONDO de m’avoir proposé, via Simplement.pro, la lecture du premier tome de « Moi, mon double et ma moitié ?« .

Moi, mon double et ma moitié ? est un roman mélangeant plusieurs genres, la science-fiction, la romance et le policier sont les plus importants, et omniprésents. Il est écrit par Défi KOMBE NDJONDO, et édité, sous format broché, aux éditions Le Lys Bleu (lien vers la page du livre, en bas de ma chronique). L’histoire nous fais suivre, à différente époque, les (més)aventures de Teddy, qui, suite à son amour pour Claire, et le manque de confiance en lui pour déclarer ses sentiments, va finir par développer des pouvoirs, dont l’empathie et la possibilité de traverser les dimensions.

Illustration © Marvel

On commence l’histoire avec Teddy, qui ne connait alors que son don d’empathie (qui lui permet de savoir ce que ressente les autres), on finit par découvrir, en même temps que lui, l’apparition d’un nouveau pouvoir, celui de changer de dimension à l’aide de portail. Grâce à ce nouveau don, il va commencer à gagner en assurance, mais également apprendre, que tout à des conséquences… Et c’est ainsi que commence à apparaître des passages sur le futur de notre protagoniste, ainsi que de son entourage, avec ses fameuses conséquences. Le passé peut-il être modifié ? Teddy pourra t-il changer les choses ? Tout ceci, ne sera dévoilé, j’imagine, que dans le prochain volume.


Le plus gros bémol, qui ne m’a certes, pas dérangé directement, mais qui je pense à empêché ce premier tome d’être à son plein potentiel, c’est le manque flagrant de description. Effectivement, la majorité du récit est faite sous forme de dialogues et rien d’autres, ce qui peut nous bloquer sur pas mal de choses, et fait qu’au final beaucoup de point ne sont pas assez approfondi, rendant ainsi le récit bien plus banal, voire, par moment, un peu ennuyeux. La seconde chose qui me dérange un peu, serait plus un élément de présentation que j’aurais aimé voir, je ne sais pas trop ce que ça pourrait être, mais j’aurais aimé que les parties concernant le futur, soit mieux séparées de celles du présent, avec par exemple, une ligne, afin de savoir que l’on change de temporalité. Une dernière petite chose, mais la c’est vraiment du détails, il n’y a, dans ce premier volume, que deux chapitres…

Malgré ce manque de profondeur, l’auteur arrive tout de même à rester cohérent et à proposer des choix, dont il faut avouer, qu’on ferrait également à la place de Teddy, ainsi que d’autres personnes, parfois juste cité dans le roman. Notamment, si vous perdiez votre moitié dans votre dimension, et que celle-ci est encore en vie dans une autre, n’auriez vous pas envie de juste changer de dimension afin de vous offrir une seconde chance ? Voilà ce que pose le roman, un gros problème d’éthique, dans le cadre de dimension parallèle, qu’est-ce qui doit être autorisé ? Qu’est-ce qui doit être refusé ? Bien évidemment, la part égoïste et également, la part extrême de l’être humain ressort également dans ce roman au travers de quelques personnages.


En bref, pour les habitué du thème des dimensions parallèles, l’histoire peut sembler un peu simpliste, même si à mes yeux celle-ci garde un certains potentiels surtout avec la fin de ce premier tome, qui dévoile enfin quelque chose, à voir donc dans le volume suivant. Du coup, pour ceux qui ne sont pas habitués au thème, ce livre permet de l’aborder assez simplement.


Ma Note : 6.45 /10

Note : 6.5 sur 10.

¤ Couverture : 1.45 / 2               ¤ Originalité : 1 / 2

¤ Personnages : 1.45 / 2                ¤ Scénario : 1.25 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.30 / 2


Voici le lien vers le livre, sur le site de son éditeur :