King of Eden – Tome 1


L’archéologie sauvera-t-elle le monde ?
Des villages entiers sont rayés de la carte par de gigantesques incendies aux quatre coins du globe. Thaïlande, Écosse, Espagne… le scénario est toujours le même : les cadavres calcinés des habitants portent des traces de morsures et ont subi de telles déformations qu’ils n’ont plus rien d’humain…

Étrangement, un jeune archéologue coréen, Teze Yoo, semble lié à ces tragédies : sur chaque site, il achève le dernier survivant avant de brûler les corps. Mais pour les services de renseignements internationaux, il est surtout le suspect numéro un quant à la propagation d’un virus convoité par les groupes terroristes du monde entier ! Le Dr Itsuki, elle-même archéologue et ancienne camarade de classe de Teze, est recrutée par les services secrets coréens pour retrouver sa trace. De l’Angleterre à la Chine en passant par la Roumanie, la chasse à l’homme est lancée !


Qui dit mois d’Octobre dit Halloween et donc horreur ! Et pour le coup, cette série à pas mal de choses pour plaire dans ce domaine (surtout par son lien étroit avec notre situation sanitaire actuelle, qui heureusement s’améliore). On est vite plongé dans le vif du sujet avec cette série, sans vraiment comprendre tout ce qu’il se passe malgré tout. On sent que quelque chose n’est pas normal, mais on ignore quoi, habitué aux zombies (à moins de lire des webtoons très novateurs de ce côté là), on ne comprend pas directement de quoi il s’agit. Avec cette œuvre, plongez dans un univers proche du notre, où les vampires, loup-garou ou oupyr, pourraient être bien pire qu’un virus (ou à son origine qui sait ?).


Comme vous l’aurez compris le sujet principal de cette série est un virus nommé : Loup. Pour faire court, il transforme ses victimes en être ressemblant à des loups, qui s’entretuent jusqu’à qu’il n’en reste qu’un. Pour la transmission, c’est comme pour la plupart des virus, par le sang ou par sécrétions corporelles (salives, sueurs). Malgré tout, celui-ci ne semble pas pouvoir être transmis à grande échelle, pour le moment en tout cas… En tout cas, je trouve celui-ci bien plus violent qu’un virus zombie et donc bien plus complexe.

Ce virus est lié de près à l’histoire, l’archéologie semble même au centre de sa supposée réapparition. Je ne suis pas experte en histoire, mais j’imagine que certains passage parlant d’histoire sont vraies, ce qui est très intéressant en soi. Tout semble partir d’une fouille, un peu comme la malédiction de Toutankhamon, dont la réalité des évènements est bien résumé par l’un des personnages, car oui, cette malédiction n’existe pas. Une chose est sûre, il n’est pas très sains pour la santé de rentrer dans une cavité clause depuis plusieurs siècles avec des corps en décompositions ainsi que des denrées alimentaires… car tout ça créer des gaz, etc durant le processus de décompositions, et c’est ça qui peu être mortel. Il est possible, que le virus reprenne donc le même principe qui sait ? On en saura plus dans le prochain tome j’imagine.


En attendant, le suspense et à son comble, car on ignore tellement de choses qu’on ne peut qu’imaginer… Certains individus ayant des idées meurtrières de masses pourraient même vouloir ce procurer le virus… Comme je l’ai dis plus haut, une pandémie mondiale semble peu probable, mais imaginez les dégâts de ce genre de virus sur une grande ville, comme une capitale par exemple. Tout peu vite basculer et pour le moment, j’ignore dans quel sens se sera, une chose est sûre les personnages ne sont pas au bout de leur peine…

Pour ce qui est des dessins, ils suffit de regarder la couverture de ce premier tome, ainsi que les extraits de l’article pour voir tous les détails déployés dans cette série. Je trouve presque dommage de ne pas connaître d’autres œuvres d‘Ignito qui est le dessinateur de la série. Pour info, l’auteur est Takashi Nagasaki connu pour Billy Bat ou encore 20th Century Boys !


En bref, ce premier tome nous donne la couleur de la série, ainsi que sa trame, à savoir la traque de celui qui possède le virus, mais qui est-ce ? Un titre qui mélange horreur et mystère voilà de quoi me donner envie de lire le prochain tome rapidement.


Ma Note : 8.75 /10

Note : 8.5 sur 10.

Chronique du tome suivant :

Plus de chronique de l’éditeur :

Fallen Angel Lain – Tome 1

# Les enfants d’apparitions


Lain cherche son avenir et Stan cherche son passée.


En 2992, Heavendale, une ville oubliée de tous, Lain y arrive en espérant oublier son passé et démarrer une nouvelle vie. Mais quand Stan Howard, un jeune homme habitant de la ville, la bouscule par mégarde un soir, tous change pour eux. Ils découvrent tous les deux qu’un lien très fort les relie. Des phénomènes étranges vont dès lors se produire dans leur environnement. Au fur et à mesure des obstacles qui se dresseront sur leur chemin, Lain sera confrontée au mystère de sa propre existence, qui dévoileront un peu plus ce que la mort de la mère de Stan cache.


Fallen Angel Lain : les enfants d’apparitions, est le premier volume d’une saga écrite par Fazia Salhi, publié chez Mon petit éditeur. Il s’agit également de son premier roman. Ayant eu le SP en numérique j’ignore s’il s’agit de la version « finale » destinée à la vente (j’explique la raison de cette précision plus loin). On se retrouve ainsi plongé dans un univers futuristes, où mystères, complots et courses poursuites se succèdent nous tenant bien en halène !

Je tiens à remercier l’auteure pour cette proposition de SP, surtout en sachant que je ne le traiterais pas rapidement.

Les images de cette chronique ont été choisis par mes soins, afin d’illustrer un peu mes propos/l’ambiance du livre, ils ne proviennent en aucun cas du roman.


C’est ainsi que j’ai commencé les aventures de Lain et de Stan, deux être qui à première vue n’ont rien en commun, mais qui pourrait en réalité, être bien plus proche qu’il n’y parait. Leur rencontre sera dû au hasard, mais leur relation n’aura de cesse d’évoluer afin que chacun puisse découvrir la vérité. Rien n’a été facile pour ses deux personnages, Stan a perdu sa mère étant jeune et n’accepte pas la cause donnée pour son décès, quant à Lain, elle a passée sa vie à fuir et à ne faire confiance à personne. J’ai adoré la manière dont leur relation a évolué, et je pense que ceci continue sûrement durant le second volume.

Comme d’autres chroniqueurs ont pu le dire, il est vrai que les personnages secondaires très présents dans l’histoire, ne semblent pas approfondit. Pour le moment, la plupart d’entre eux n’ont pas d’impact sur la trame principale, je ne vois donc pas cela du mauvais œil… Bien sûre, si par la suite ceux si deviennent plus important, il deviendrait alors intéressant de les approfondir un peu plus afin que l’histoire ne reste pas centré sur deux personnages que l’on connait par cœur et d’autres dont on ignore pas mal de choses.


Pour ce qui est de l’intrigue, je la trouve assez originale même si elle rappelle d’autres séries déjà existante de temps en temps. Entre roman policier et science-fiction voire un peu de surnaturel, il a été très plaisant à lire jusqu’au bout. La fin se terminant sur une scène très forte me laisse sans voix, je suis vraiment peinée pour ce personnage.

Encore une fois, comme plusieurs blogueurs ou personne ayant reçu le SP, j’ai également remarqué des petites erreurs grammaticale (même si personnellement ce genre de chose ne me fait pas forcément toquer), mais également des erreurs dans le sujet (à savoir il ou elle). Je trouve ça vraiment dommage, car ce premier tome à un grand potentiel scénaristique. Chose que j’ignore (et je me pose la question pour plusieurs SP), c’est si la version dématérialisée que j’ai eu se trouve être la version finale désormais en vente ou non… En effet, un livre à vite fait de se retrouver sur les sites de téléchargements illégaux, peut-être est-ce donc un moyen de « protection » ? En tout cas, si vous avez la réponse je la veux bien.


En bref, mise à part les quelques erreurs que j’ai pu remarqué, l’histoire est très captivante et prenante. Pour un premier roman, on sent qu’il y a eu beaucoup de travail derrière, j’espère que l’auteure continuera dans cette vois, et arrivera à régler ses quelques défauts que j’ai noté.


Ma Note : 7.95 /10

Note : 8 sur 10.

¤ Accessibilité : 1.75 / 2              ¤ Originalité : 1.55 / 2

¤ Personnages : 1.5 / 2                ¤ Scénario : 1.45 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.70 / 2


Jungle Juice

#  Hyeong Eun & JUDER


Suchan Jang est un étudiant extraordinaire au sommet de la chaîne alimentaire sociale. Mais sous sa façade parfaite, il cache une paire d’ailes d’insectes qui ont soudainement poussé lorsqu’il a utilisé un mystérieux insectifuge appelé «Jungle Juice».

La vie de Suchan s’effondre quand il montre ses ailes au monde pour sauver la vie de quelqu’un. Quand tout espoir semble perdu, Suchan tombe sur un monde caché d’humains insectes où chacun est accepté pour ce qu’il est. Mais la loi de la jungle régit cette société secrète et tous doivent se débrouiller seuls pour survivre.


On se retrouve pour parler un peu de Jungle Juice, un nouveau webcomics, présent sur la plateforme de lecture Webtoon (il est donc gratuit à la lecture, du moins, au moment où j’écris cette chronique). Le scénario est écrit par Hyeong Eun, tandis que les dessins sont réalisés par Juder, et je peux vous dire que ce duo envoi du lourd avec ce webcomics ! Mais de quoi ça parle ? Eh bien, d’insecticide, et de ce que l’on obtient en mélangeant un être humain avec un insecte… Une chose est sûre, ce manga n’est pas pour tout le monde, le gore et la violence arrive très rapidement, donc ne vous fiez pas uniquement aux beau dessins !


Comment se sont-ils retrouvé en partie insecte ? Eh bien, ils ont tous utilisé un insecticide nommé Jungle Juice, qui les as « fusionné » avec l’insecte visait avec cet insecticide, pour notre héros principal, il s’agira de la libellule ! Est-ce définitif ? Non, une solution a été créée à partir de l’insecticide. Mais alors, ils peuvent tous redevenir normaux ? Eh bien, encore une fois, non… En effet, même si une solution a été trouvée, celle-ci n’est produite qu’en très faible quantité, c’est pourquoi, seul le meilleur élève obtient cette solution, tandis que les autres… Bien évidemment, certains ne veulent pas redevenir normaux (qui refuserait d’avoir des super pouvoirs ?), qui plus est, il semblerait également que certains n’hésitent pas à utiliser leurs pouvoirs de manière peu scrupuleuse… Donc bon, il faut bien quelqu’un pour les arrêter avant que le monde entier apprenne leur existence non ? La question est donc, notre héros finira t-il par accepter sa condition ? Et finira t-il par vouloir la conserver ?

Ce webcomics est certes très violent, mais on ne peut pas lui retirer le fait d’être également très instructif ! En effet, on apprend l’existence de divers insectes, plus ou moins connus, mais aussi leurs spécificités, leurs talents, mais également leurs points faibles, car même si nos personnages sont avant tout humains, ils n’ont pas d’autres choix que d’accepter et connaître aussi bien leur partie humaine, que leur partie insecte. Cette dernière étant plus ou moins présente et visible suivant les personnages et sont type, pour certains, il ne s’agira que des jambes, pour d’autres se sera tout le corps par exemple. Mais tous ses éléments sont bien gérés d’un point de vue graphique, laissant l’ensemble du corps avoir une construction logique et possible.


Les dessins sont très beau, ils mettent bien en avant les différents éléments de ses corps si particulier, mais donne également des gros plans sur la véritable apparence de ses insectes, au moment des présentations. C’est cette présentation qui permet d’en apprendre d’avantage sur les spécificités d’un insecte, c’est aussi le cas pour la Water Bug, ou punaise d’eau (image ci-dessous). Bien évidemment, les spécificités de la libellule de notre héros sont évoquées petit à petit, afin de montrer une évolution de celui-ci dans la compréhension de ses aptitudes et possibilités. Après, il ne faut pas le nier, les insectes représentés ici, sont, souvent bien plus beau sous leur forme dessiné que dans la réalité (je vous laisse découvrir l’apparence de la punaise d’eau).

Terminons avec un petit passage sur les personnages, car il y en a beaucoup ! Certains ne feront peut-être qu’un petit passage, mais celui-ci suffira à nous marquer pour un bon moment. Tandis que nos personnages principaux, eux ce veulent attachant et solidaire, malgré le fait que c’est la loi du plus fort, d’autres au contraire seront là juste pour être détesté. En effet, même si une partie d’eux est désormais un insecte, ils restent avant tout des êtres humains, donc cette école n’est pas bien différente d’une école normale pour ce qui est du type d’élève (intello, brute, …). Une dernière chose, pour évoqué le fait que je ne le conseil pas à tout le monde, il y a du gore, des moments effrayants et des morts, voilà…


En bref, même si je ne conseil pas ce webcomics à tout le monde, il a été pour moi un gros coup de cœur autant par les dessins que par l’histoire très prenante. Ce duo arrive à m’émerveiller, mais également à m’effrayer par moment ce qui est très fort je pense.


Ma Note : 9 /10

Note : 9 sur 10.

¤ Graphismes : 1.85 / 2              ¤ Originalité : 1.70 / 2

¤ Personnages : 1.85 / 2                ¤ Scénario : 1.85 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.75 / 2