Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux


Shang-Chi a été élevé pour devenir un assassin mortel et sa vie se complique lorsqu’il découvre que son père est impliqué dans des choses néfastes. Ainsi, Shang-Chi entreprend un voyage pour réparer les torts de son père, devenant le maître du Kung Fu .


Comme pour la plupart des nouveaux projets du MCU, il vous faudra avoir vu Avengers : Endgame avant de commencer… ou pas… Car même si le film se situe après chronologiquement, il n’y a pas de grand lien entre les deux donc au final vous pouvez le regarder malgré tout. Par contre, si vous êtes fans des comics, il risque de vous faire tiquer un peu… vous êtes prévenus…

PS : La chronique risque de contenir des Spoil.


Comme toujours, je n’ai pas spécialement lu les comics, mais je connais déjà le personnage de nom grâce (encore une fois) à un jeu regroupant une bonne partie des personnages Marvel. Pour résumer, Shang-Chi est un peu la représentation de Bruce Lee dans l’univers Marvel, c’est bien plus frappant visuellement avec son design des comics. Pour ce qui est des « anneaux », j’en avais déjà entendu parlé dans une série d’animation autour d‘Iron Man, pour le Mandarin d’ailleurs, il me semble qu’il en est fait mention dans un des films Iron Man… Mais ça fait tellement longtemps que je les ai vu que je ne suis plus sûre…

Pour certaines personne ayant vu le film, le terme « anneaux » n’est pas très adapté, puisqu’il ne s’agit pas de bague, mais plus de bracelet mis au niveau des avant-bras. Je ne suis pas experte en définition, donc j’avoue ne pas trop savoir quoi en penser… Dans la série d’animation, les anneaux sont des bagues, avec des pouvoirs proches des pierres d’infinité d’ailleurs… Ici, c’est bien différent, sauf pour la partie immortalité, mais peut-être que ses bracelets évolueront avec Shang-chi ? Après tout, ils sont fait à partir d’un matériaux inconnu même pour Captain Marvel. Du peu que j’ai pu trouver sur internet, il semblerait qu’il s’agisse également de bagues dans les comics…

J’imagine que ce changement de forme, et de pouvoir, n’est qu’une facilité scénaristique. Après tout, les films Marvel sont destinés au grand public, si les anneaux avaient gardés leur pouvoir, il aurait fallut prendre le temps de les expliqués avec une petite démonstration également… C’est pour ça, que j’espère que le choix sera plutôt une « évolution » des anneaux avec la maîtrise de ceux-ci par Shang-chi qu’un vulgaire abandon de ses capacités…


Pour ce qui est des scènes d’actions et donc d’arts-martiaux, le film en est rempli ! Ils sont magnifiques au début, mais j’avoue que vers la fin, avec les effets spéciaux alentours, j’ai eu un peu de mal à suivre… J’ai beaucoup aimé que, malgré qu’il soit le personnage central, tout ne tourne pas autour de Shang-Chi, mais qu’il y ait également un peu de place pour d’autres personnages, comme sa sœur par exemple.

Les effets spéciaux sont plutôt réussi, et le monde fantastique basé sur la mythologie orientale est magnifique, avec plusieurs créatures montrées à l’écran, comme le Kirin, l’équivalent chinois du Kitsune japonais, etc.

J’ai aussi un peu de mal avec la dernière partie de l’intrigue, l’univers fantastique semble aussi vaste que notre monde, pourtant l’antagoniste savait clairement où aller… Sans compter qu’il met un bon moment avant de vraiment comprendre ce qu’il se passe…

C’est avec les apparitions de Wong au cours du film, ainsi que d’autres personnage que le film annonce ça place dans le MCU. Avec la fin, on peut également imaginé qu’il aura un lien assez proche avec l’univers du Dr. Strange. Après tout, il faudra bien le relier à quelques choses pour que le personnage réapparaisse à l’écran ! Je le vois mal revenir simplement comme Spider-man avec ses antagonistes à battre… Mais qui sait ?


En bref, j’ai bien aimé visionner ce film, mais avec du recul, il a quand même pas mal de défaut… Il n’y a plus qu’à espérer que ses prochaines apparitions soient mieux réussies.


Ma Note : 7.75 /10

Note : 7.5 sur 10.

Chronique Marvel et Disney+ :

Moon Knight – Saison 1


Employé discret dans une boutique de souvenirs, Steven Grant est soudain victime de pertes de mémoire et est hanté par des visions d’une autre vie. Il découvre qu’il souffre d’un trouble dissociatif de l’identité et qu’il partage le même corps qu’un mercenaire, Marc Spector. Alors que l’étau se resserre sur Steven / Marc, les deux hommes, plongés dans une aventure périlleuse parmi les puissants dieux d’Égypte, vont devoir trouver leur équilibre dans cette double identité.


Encore une nouvelle série Marvel qui apparaît sur Disney +, cette fois-ci c’est le personnage de Moon Knight qui sera mis en avant. Si je ne me trompe pas, c’est la première fois que le personnage apparaît dans le MCU, cette série lui servirait donc d’introduction, avant un potentiel film (ou plusieurs), à moins que la série ne continue avec de nouvelles saisons. Pour ma part, je ne connaissais le personnage que vaguement (grâce à un jeu mobile), j’avoue être ravie d’avoir pu le découvrir à l’écran !

Attention Spoil ! Si vous n’avez pas vu la série, passez votre chemin !

Anecdote : Gaspard Ulliel incarnant un personnage secondaire, apparaît pour la dernière fois dans cette série. Il est décédé en début d’année 2022, d’un accident. Paix à lui.


Le ton global de la série est assez mitigé, passant de la comédie au drame suivant la personnalité mise en avant. Une chose est sûre, j’ai plusieurs fois été « perdu » dans l’intrigue, ne sachant pas vraiment où tous ça allait me mener. On comprends très vite que Steven à une autre personne en lui (même si on apprend toute la vérité vers la fin), pas mal de choses sont donc prévisibles, mais malgré ça j’ai réussi a être dérouté. Je pense que c’était voulu, et que donc ça a marché avec moi.

De ce que j’ai pu lire, le budget de cette saison a été assez limité. D’où un résultat, parfois un peu moins impressionnants que prévu… C’est bien dommage, un peu plus de budget aurait permis de faire encore mieux, et d’ajouter encore un petit plus. Je trouve que le design des différents éléments liés aux avatars et dieux étaient vraiment prometteur, dommage qu’on est pas pu les mettre plus en avant.

Comme déjà dit, le budget était moins important que pour d’autres projets MCU, j’imagine que le nombre d’épisode est lié directement à celui-ci… Et encore une fois, j’aurais bien vu, au moins, un épisode entre le 5 et le 6, qui rush vraiment la fin, rendant le boss final, bien moins effrayant que pour le reste des épisodes…

Anecdote : le frère d’Oscar Isaac (Moon Knight) a participé au tournage, et notamment dans l’interprétation de l’une des personnalité du personnage !


Oscar Isaac n’est pas un visage méconnu du côté Marvel, vous avez déjà pu le voir dans le rôle d’Apocalypse dans le film X-Men du même nom. Pour ma part, avec le maquillage, je ne l’avais pas reconnu… En tout cas, ce nouveau rôle lui permettra de briller un peu plus, car il réalise une superbe interprétation du personnage. Je dirais même que son interprétation est l’une des choses que j’ai le plus apprécié dans cette première saison. Ethan Hawke n’est pas non plus à oublier, j’ai également grandement appréciée sa prestation, j’espère revoir l’acteur dans d’autres films et séries (je vais d’ailleurs regarder ce qu’il a fait d’autres) !

Je ne sais pas vous, mais je vois bien cette série continuer dans le temps, l’univers de Moon Knight me semble tellement vaste ! Notamment avec les avatars des dieux égyptiens ! Avec ce système, on pourrait facilement voir apparaître d’autres héros/vilains ou encore anti-héros, ce qui est déjà un peu le cas avec le dernier épisode de cette saison.

Anecdote : Ethan Hawke a été recruté par Oscar Isaac lui-même. Pour incarner son personnage, il s’est inspiré d’un leader religieux américains.


En bref, cette première saison aurait pu être beaucoup mieux avec un meilleur budget notamment. Malgré ça, j’ai bien aimé la visionner et découvrir le personnage de Moon Knight.


Ma Note : 8.25 /10

Note : 8 sur 10.

Plus de chronique de Marvel ou/et Disney+ :

My Hero Academia – Two Heroes

# Film 1


Les événements du film se déroulent entre les deuxième et troisième saisons de la série animée.

Izuku et All Might sont invités à un voyage d’été à « I Island », une île artificielle où les meilleurs scientifiques du monde résident et effectuent des recherches sur les Quirks. Au cours de leur séjour, Izuku rencontre Melissa Shield, l’un des résidents de l’île, Quirkless, comme s’il était une fois, et ils deviennent des amis proches. Lorsque le mystérieux méchant Wolfram prend le contrôle de l’île, menaçant de tuer tous ses habitants, c’est à l’Association des héros et aux étudiants de l’U.A. High pour l’arrêter.


Le film Two Heroes, se déroule sur une île dédiée à la science et aux inventions afin d’aider les héros professionnels, elle n’est ouverte au public que rarement. Ce nouveau lieu permet d’introduire de nouveaux personnages, mais également d’expliquer une certaine « absence » pour ceux déjà présentés, ou omniprésent dans la série principale.


Les nouveaux personnages introduit dans ce film concernent surtout l’entourage d’All Might (notamment un ami datant de son époque aux USA). Je trouve que le film est bien adapté pour introduire ce genre de personnages, car même si All Might est un personnage important de la série, il n’est pas au centre de celle-ci et trop de flashback centrés sur lui pourrait nous faire perdre le fil. De plus, montrer qu’au final le n°1 qui semble porter tout les espoirs sur ses seuls épaules n’est en réalité pas si seul que ça, est également un bon point. J’espère tout de même revoir ses différents personnages dans l’intrigue principale (ou spin off), se serait vraiment dommage sinon.

D’ailleurs en parlant de All Might, on peut dire que l’intrigue est clairement centrée sur lui, et sur son passage de flambeau à Izuku (et aux autres élèves présents). Je vous passe certains détails pour vous laisser le plaisir de la découverte, mais on peut dire que l’ami d’All Might est vraiment un sacré personnage ! Tout comme sa fille qui a un bel avenir devant elle ! Pour revenir à l’intrigue, le temps est pris, sans être trop important, pour expliquer la présence de certains élèves sur cette île très restrictive. Il y a même un mini-jeu très sympa où ils vont tous cartonner !


Outre le passage de flambeau, le film commence à nous montrer les conséquences de la perte d’Alter d’All Might. Ou du moins, la psychose autour de l’idée, qu’il ne pourra pas être le n°1 pour toujours (comme si il aurait pu l’être…), première conséquence de l’élévation d’une personne à un rang presque équivalent à celui de Dieu. Son meilleur ami (qui n’est pas au courant pour l’Alter), s’inquiète donc pour l’avenir, car très clairement, il ne le voit pas sans lui…

Ah ! Au fait, si vous souhaitez le regarder en cohérence avec la série, le film se situe durant la saison 3 (entre l’épisode 20 et 21 semble t-il). Je dois avouer que pour ce film, il n’y a pas vraiment de minimum requis à partir du moment où les stages sont passés, mais sait-on jamais !


En bref, ce premier film a été vraiment sympa à voir, j’espère que certains personnages reviendront à l’écran plus tard dans la série.


Bande-annonce :


Ma Note : 8.5 / 10

Note : 8.5 sur 10.

Pour mes chroniques sur les tomes de la série :

Teen Titans – Raven

# Gabriel Picolo & Kami Garcia


Raven n’a beau avoir que dix-sept ans, la vie n’a pas manqué de lui infliger son lot d’épreuves douloureuses. La disparition de sa mère adoptive dans un tragique accident de voiture, et l’amnésie totale qui en découla, marquent le début d’une longue et difficile reconstruction personnelle. Recueillie par sa tante de cœur, la jeune femme débute l’écriture de cette nouvelle page blanche à la Nouvelle-Orléans, où d’étranges phénomènes visuels et auditifs commencent à se manifester, en rêve d’abord, puis au sein même de son lycée. Raven est-elle prête…


Teen Titans : Raven est le premier roman graphique publié en France, chez Urban Link, de Gabriel Picolo et Kami Garcia (le second étant Beast Boy, que j’ai déjà chroniqué, lien en bas de chronique). Ce tome peut-être considéré comme un one shot étant donné qu’il est inscrit au dos « Récit complet ». Comme pour Beast Boy, il s’agit d’une préquelle aux Teen Titans, et tout simplement de la rencontre de Raven avec d’autres personnages DC Comics.


Victime d’une amnésie suite à un accident dès les première pages du volumes, Raven oublie qu’elle possède des pouvoirs, mais aussi qu’elle est lié à un être très puissant… son propre père : Trigon. Est-ce qu’elle finira par s’en souvenir ou est-ce qu’elle l’apprendra de manière plus brutale ? ça c’est à vous de le découvrir en lisant ce titre, si toutefois il vous intéresse.

Dans tous les cas, elle essaie de reprendre une vie normale, mais rencontre rapidement des difficultés, et ignore complètement quoi faire. Heureusement, elle n’est pas toute seule, Max est là pour elle, tout comme sa mère. Comparé à Beast Boy qui passe d’une vie normale à « spéciale et bizarre », Raven est directement plongée dans cette deuxième phase… De quoi dire, que contrairement à lui, rien ne peut lui faire vivre une vie normale, elle peut juste être « aidée ».


Pour les dessins, comme pour ceux de Beast Boy, j’ai adoré, mais je ne vais pas à nouveau vous embêter 100 ans avec ça. J’aimerais juste souligner que dans Raven, une bonne partie du temps, seule Raven est colorée. Le reste, à savoir, les décors et les autres personnages sont en nuances de gris, parfois avec teinte de violet. J’ignore pour qu’elle raison c’est comme ça, mais au moins, ça met en avant Raven.

J’aime également beaucoup comment sont traités les personnages secondaires, qui ne sont pas laissé de côté, bien au contraire. Ils ont leur propre petite histoire, certes liées à Raven, mais ils auraient pu ne rien avoir du tout. Je pense notamment à Max, désormais la demi-sœur de Raven, dont la vie est loin d’être facile également.


En bref, j’ai autant apprécié ce titre que celui de Beast Boy, et encore une fois, j’ai hâte de découvrir la « suite » où ses deux personnages sont réunis. Ce volume est une bonne lecture pour commencer ou compléter l’univers des Teen Titans.


Ma Note : 9 /10

Note : 9 sur 10.

¤ Graphismes : 1.85 / 2              ¤ Originalité : 1.45 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.85 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.85 / 2


Plus de chronique DC comics :

Marvel’s What If… ? – Saison 1

# Disney +


Uatu le Gardien observe des continuités alternatives de la Terre, où les événements ne se sont pas déroulés exactement de la même façon que dans la réalité.

~ Seriebox


Nouvelle série, cette fois-ci animé, What if… ? est dans la continuité des évènements présentés dans la première saison de Loki. Je n’en dirais pas plus, au cas où vous n’auriez pas vue la série Loki (je vous là conseil vivement). De nouveaux personnages, de nouveaux rôles aussi, mais surtout de nouvelles fins, voilà ce que nous propose cette série, qui sera la dernière œuvre du MCU pour Chadwick Boseman (T’challa/Black Panther).


Les épisodes nous apparaissent comme étant sans lien au début de la série, mais au bout d’un moment un lien intime fini par se créer entre chacun d’eux. Tout cela commence à partir d’un certains épisode qui permet de redonner une certaine gloire à un vilains du MCU très vite oublié, alors qu’il aurait mérité autant d’importance que Thanos. Malgré tout, je n’ai pu m’empêcher de tiquer lors de cet épisode, certes celui-ci est court, mais tout de même, résumé le combat face à Thanos aussi vite (alors que dans Infinity il ne lui fait aucun dégât)… Je n’ai pas trouvé ça très cohérent, même pour une histoire « alternative ». Il y a un autre élément que je n’ai pas trouvé cohérent mais passons…

Pour les histoires qui m’ont le plus intéressée, je dirais celle de Dr. Strange et des zombies, deux épisodes très sombres qui enlèvent clairement les Happy Ending auxquels nous sommes habitués. Au contraire, l’épisode alternatif concernant Star Lord est empreint de beaucoup d’espoir et d’humilité à l’image du personnage qui remplace Peter. Allant de l’épisode le plus évidents, la série nous amène au fur et à mesure vers d’autres décisions (ou événement différents, car l’épisode zombie n’est pas à l’origine d’une décision, mais d’une situation différente) dont il est plus difficile de mesurer les conséquences.


Autant le dire clairement, et comme le pensent d’autres personnes, certains épisodes mériteraient presque un film (ou série) à leur effigie, car malgré la richesse de chaque épisode, beaucoup d’éléments restent en suspens ou peu traité. Quant aux derniers épisodes, j’ai eu l’impression que tout était plus rapide et non posé… c’est sûrement dû à la situation sanitaire actuelle et aux plannings sûrement très sérés au vue de tout les projets (raison pour laquelle il manque un épisode comme je l’ai dit plus haut).

Dernière chose que je pense importante, c’est la place de cette série dans la nouvelle phase du MCU, autant les deux premières (Wanda Vision, Falcon et le soldat de l’hiver) n’étaient là que pour expliquer des changements, autant Loki et What if… ? ouvrent un tout nouvel univers, qui peu partir vraiment très loin. C’est pourquoi, je pense, que cette série, contrairement aux trois autres, doit être vue impérativement afin de ne pas se retrouver perdu dans la suite des films ou séries. Même si pour le moment, le seul film qui pourrait avoir un lien avec tout ça serait le nouveau Dr. Strange.

Il est annoncé sur certains site qu’une saison 2 verrais peut-être le jour, notamment avec l’épisode manquant de cette saison 1, que vous remarquerez dans les derniers épisodes avec un personnage jusqu’alors « inconnu ».


En bref, cette série à permis de mettre en avant pleins de comics parallèles de l’univers Marvel, notamment celui des Zombies, parfais pour cette période proche d’Halloween.


Ma Note : 8 /10

Note : 8 sur 10.

My Hero Academia – Tome 21

# L’étoffe des héros


Pour Endeavor, enfin officiellement numéro un, c’est la consécration… Cependant, s’il est premier dans les chiffres, il ne l’est pas encore dans le cœur de la population ! Conscient du problème, Hawks, le nouveau numéro deux, lui propose d’enquêter avec lui sur de possibles apparitions de Brainless…

Mais, une fois sur place, ils se retrouvent aux prises avec un adversaire monstrueux, bien plus fort que les précédents ! Gravement blessé, le héros incandescent saura-t-il reprendre le flambeau du symbole de la paix ?


Je rattrape petit à petit mon retard sur la série (surtout niveau achats), pour continuer sur ma lancée, je vous propose donc une nouvelle chronique sur la série, avec un nouveau tome. Celui-ci se découpe en deux parties : la première autour d’Endeavor et Hawk, la seconde lance les combats d’entraînements entre la seconde A et la seconde B du lycée Yuei !


Ce tome commence fort avec la suite, et fin, du combat d’Endeavor et Hawk contre un brainless très particulier qui laissera des séquelles, que se soit pour nos héros ou pour les citoyens. Comme à son habitude, le bilan d’Endeavor est mitigé, certains citoyens le qualifient limite d’incapable (comme si battre un brainless était donné à tout le monde ?!!) tandis que d’autres, bien au contraire, ont été conquis par sa détermination à assumer son nouveau rôle. De plus, il n’y a pas que sur ce champ de bataille là qu’Endeavor c’est engagé à changer, il y a aussi celui de la famille. Et même, si cela semble mal partie, il semble être en bonne voie pour s’améliorer également, tout le monde à droit à une seconde chance, non ? En tout cas, j’espère que son évolution du côté vie perso sera montrée et non pas laissée de côté, se serait vraiment dommage pour un personnage aussi controversé (tout comme Bakugo par exemple).

Pour ce qui est de Hawk, sa partie est beaucoup plus compliquée, autant le dire, après ce tome, mon opinion sur lui à complétement changée. Il est passé du type rigolo, blasé et qui n’en a rien à faire, à quelqu’un de très dévoué (mais qui le cache bien) et autant déterminé qu’Endeavor à réussir, quoi qu’il puisse lui en coûter. Malgré ça, il connait également ses limites et sait clairement qu’il n’est pas un combattant aussi puissant que d’autres héros. En sachant ses défauts, il arrive tout de même à aider du mieux qu’il peut les autres héros, et le sacrifice qu’il va devoir faire pour sa nouvelle mission changera sûrement et malheureusement sa note de popularité…


Après la partie sur Endeavor et Hawk, on retourne auprès des étudiants de seconde A, notamment Izuku, qui découvre une nouvelle facette du One for All, jusqu’alors inconnue, même pour All Might… J’imagine que celui-ci va d’ailleurs commencer à se sentir dépassé par les événements tout en se sentant de nouveau un peu inutile, surtout auprès d’Izuku qui est son élève. Après cela, commence un nouveau défi, l’entraînement en équipe des secondes A contre les secondes B, avec un invité surprise, mais qu’il est très plaisant de revoir.

Dans ce premier, passage, on a droit au combat de l’équipe 1 et au début du combat de l’équipe 2. Autant d’un côté que de l’autre, les élèves se sont surpassés, et on remarque qu’ils quand même bien progressés, notamment pour la seconde A (car en fait, on en connait assez peu de la seconde B, quel dommage). J’espère que la suite du second combat, ainsi que les combats suivants nous en montreront un peu plus pour la seconde B, notamment avec les personnages qui ont été le plus représentés pour cette classe. En tout cas, d’un point de vue scolaire, je trouve cet exercice très intéressant, mais j’aurais également aimé de voir des combats mixte, où les élèves de seconde A et B sont mélangés, de quoi travailler à la fois le travail d’équipe, la cohésion et surtout l’adaptation avec des personnes et alter que l’on ne connait pas toujours…


En bref, ce nouveau tome apporte pas mal de nouveaux éléments à l’intrigue, que se soit autour du nouveau numéro 1 ou des autres personnages. L’histoire se veut plus profonde que jamais, continuant ainsi à nous pousser à lire la suite.


Ma Note : 8.90 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.75 / 2              ¤ Originalité : 1.65 / 2

¤ Personnages : 1.85 / 2                ¤ Scénario : 1.80 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.85 / 2


Pour plus de chronique sur l’univers de Kohei Horikoshi cliquez sur l’image ci-dessous.

Chroniques sur l’univers de : Marvel

Voici une nouvelle chronique univers ! Avec cette fois-ci celui de Marvel, l’incontournable franchise pour tout les fans de super héros et éternel concurrents de DC Comics. Vous connaissez au moins un de ses nombreux héros ou vilains…

Mais lequel est votre préféré ? (vous pouvez répondre en commentaire, je ne mords pas) Pour ma part difficile de choisir, donc voici un top 5 héros et vilains :

  • Héros : Spider-man (et compagnie), Tornade (X-men), Wanda Maximoff, Yondu et Black Widow ;
  • Vilains : Loki, Mystique, Zemo (sont interprète me le fait adorer tout comme Loki), Kilgrave et Killmonger ;

Oui, oui au début je voulais faire un top 3… sauf que… j’ai vraiment trop de mal à choisir et même le top 5 a été très difficile tant il y a de personnages différents dans cet univers. J’en aime tellement, pour différentes raisons, que se soit leur histoire, leur interprète ou encore leurs pouvoirs…

S’en est fini avec le blabla, place à la liste de mes chroniques sur cet univers ! Bonne lecture, et merci de votre visite !


Séries


Films


Shy – Tome 3


Pour essayer d’en découvrir plus sur Amalarilk, Shy et Pepesha se rendent en Russie, là où a grandi notre héroïne russe. Mais qu’est-ce qui attend nos deux héroïnes là-bas ?!


On se retrouve pour une nouvelle chronique sur la série Shy, avec le troisième tome de la série. Cette fois-ci direction la Russie, le pays d’origine de Spirits, en quête de réponses et d’indices. Une fois de plus Shy va briller de mille feux à sa façon et prouver que l’on peut compter sur elle malgré ses défauts !


Avec ce nouveau tome, centré sur Spirits, on en apprend plus sur son passé, où et comment elle a grandi, mais surtout comment elle en est venue à boire tout le temps (ce qui est assez triste et comique à la fois je trouve). Mais ce n’est pas la seule chose qu’on apprend sur elle, et il se pourrait qu’elle est un passé commun avec l’un des acolytes de Stigma… Le tome fini sur un combat en cours, dont vous pouvez deviner la tournure avec la couverture du prochain tome.

Les héros sont au centre de ce récit, mais malgré tout, l’auteur ne met pas de côté d’autres personnages comme Koishikawa, l’amie que Shy a sauvé précédemment. Bien au contraire, celle-ci est intégrée dans la trame du récit, et permet même d’aider nos héros à sa façon, avec ses propres capacités et son propre vécu. J’espère que ce développement continuera ainsi pour elle, afin de continuer à la voir soutenir Shy durant ses différentes épreuves.


Plusieurs choses sont révélés dans ce volume, notamment autour de Stigma et de son mystérieux but. On en apprend également plus sur le personnage présenté dans le tome précédent et qui a combattu nos héros avant de s’échapper avec Stigma. Malgré toute ses explications, une part de mystère plane toujours autour de ce qui est, désormais, un groupe avec des motivations assez spéciales… En tout cas, nos héros vont encore en baver pour un moment !

Le seul petit bémol (qui ne l’est peut-être que pour moi), est le choix de la couverture… étant donné que Spirits est clairement au centre de ce volume, j’aurais préféré que se soit elle sur la couverture… Ainsi inverser celle du tome 2 et celle de ce volume m’aurait été plus appréciable. De plus, le second tome parle pas mal de Lady Black dont ça n’aurait pas été gênant. En attendant, la couverture reste magnifique et je suis, encore une fois sous le charme des yeux du personnage représenté.


En bref, la série continue de me plaire et j’attends avec impatience la suite des évènements !

HA T2

Ma Note : 8.55 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.75 / 2              ¤ Originalité : 1.35 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.45 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Chronique du tome précédent :

T2

Falcon et le Soldat de l’Hiver


Sam Wilson, alias Falcon, et Bucky Barnes, le Soldat de l’Hiver, se lancent dans une aventure autour du monde qui va mettre leurs ressources – et leur patience – à rude épreuve.

La série se déroule après les événements d’Avengers : Endgame.


Bienvenue pour ma chronique sur la seconde série de la Phase 4 du MCU, mettant en avant plusieurs personnages, connus ou non de ce vaste univers. Comme pour la série Wanda Vision, la nouvelle série Disney Falcon et le Soldat de l’hiver à plusieurs buts, ici, il s’agira de parler de la succession du bouclier de Captain America et donc de son nom, mais également des conséquences du retours de la moitié de la population, après 5 longues années. Cette série permettra également de définir la prochain Captain America des films du MCU, et il semblerait qu’un quatrième opus soit en cours de réalisation… Mais qui est donc notre nouveau Captain ? Bucky ? Le Faucon ? ou John Walker ? Je vous laisse regarder la série (ou vous auto spoiler sur un autre site) pour le découvrir.

Comme dit dans le synopsis, cette série à également lieu après Avengers : Endgame, ainsi, si vous n’avez pas vue le film, et ne souhaitez pas être spoiler, passez votre chemin.


Il y a beaucoup de choses à dire avec cette nouvelle série, évidemment, je ne pourrais pas toute les évoquer… La première chose à laquelle je pense c’est notamment au « Symbole ». A celui que représente le bouclier de Captain America notamment, car c’est tout ce qu’il est au début de cette nouvelle série. Dans Endgame, Steve Rogers le remet à Sam Wilson, car il l’en pense digne. Malheureusement, Sam n’est pas du même avis, car pour lui, il n’y a qu’un Captain, qu’un Steve. Il remettra donc le bouclier au musée dédier à ce héros mythique, hélas, comme toujours, certaines personnes penseront différemment, et un nouveau Captain sera « élu » et donc détester par tout le monde tout au long de la série…

On retrouve un autre personnage phare, lui aussi acolyte du célèbre Captain America, je parle évidemment de Bucky, en pleine période de rédemption. On suit son trauma, mais également ses périodes de reconstruction, notamment celle au Wakanda qui lui fût d’une grande aide. On peut d’ailleurs remarquer son nouveau bras, en vibranium, confié par le Wakanda, on peut donc en déduire, qu’il s’est bien intégré à ce royaume très peu enclin aux étrangers. Plusieurs théories apparaissent d’ailleurs à son sujet vis-à-vis de son lien avec le Wakanda, et les prochains films du MCU autour de ce royaume.


La série passe par des hauts et des bas, les discussions et « disputes » de nos deux protagonistes principaux sont souvent assez comiques, leur thérapie également. Mais un autre sujet, bien plus sérieux est évoqué, le retour de la moitié de la population terrestre et ses conséquences. Habitué depuis 5 années à un nouveau mode de vie, le retour d’un tel nombre, d’un seul coup, provoque beaucoup de soucis, notamment du côté des logements, de la nourriture et du travail. Comment assimiler une telle masse de population ? La série en parle, le Faucon lui répond…

Je tenais également à évoquer les différents jeux d’acteurs de la série, vraiment très impressionnant, notamment pour Daniel Brühl, qui représente la Baron Zemo de manière très intéressante et marquante, pour l’une de ses rares apparition à l’écran. Avec la série, on arrive à mieux le cerner, à mieux le comprendre, son unique but est d’éliminer le super sérum afin d’éviter qu’ils ne tombent entre de mauvaises mains, un but noble certes, le soucis c’est plutôt la méthode. Le deuxième dont j’aimerais parler est celui de Wyatt Russell qui incarne John Walker, il faut savoir qu’il connait très peu l’univers du MCU, mais que malgré tout il a bien joué son rôle. Son personnage se devait d’être détesté, il l’a fait, mais comme l’a si bien dit @LordDrakkon7707 (son post : https://twitter.com/LordDrakkon7707/status/1380565537508429829) sur Twitter, ce n’est pas son seul rôle. En effet, John Walker est également là pour montrer le changement des Etats-Unis, on est plus dans les années 40, le pays à bien changé depuis ! De très beau rôles, de bons acteurs, j’ai hâte et j’espère les revoir plus tard dans le MCU.

La réalisatrice Kari Skogland, permet de bien évoqué le dernier point très important de la saga, à savoir le passage de flambeau du bouclier d’un personnage iconique blanc, à celui d’un personnage afro américain. Voici un extrait de ce qu’elle a dit lors d’une interview : « Quand Anthony (Sam Wilson) est arrivé avec le costume de Captain America sur le dos sur le plateau pour la première fois… C’était vraiment fort. Il faut savoir qu’on travaillait sur le design de ce costume depuis des mois déjà. Pour qu’il soit unique pour Sam. Qu’un homme noir porte ce costume de Captain America, ça nous a collé des frissons à tous. On avait conscience de l’importance d’un tel projet, pour le MCU mais pour le monde en général. On savait ce que ça représentait. Mais le voir prendre vie sous nos yeux, c’était à couper le souffle« . La réalisatrice à bien raison, il s’agit là d’un message très fort, puisque l’icône des Etats-Unis n’est pas uniquement destinée à être porté par une personne blanche, mais bien par n’importe qui faisant partie de sa population. Tout le monde peut être un héros, tout le monde peut être une icône !


En bref, j’ai dévorée cette série à chaque sortie d’épisode, la nouvelle phase du MCU promet beaucoup de nouveautés côté personnage, et c’est bien de leur donner une chance !


Bande-annonce :


Ma Note :

Note : 9 sur 10.

Chroniques sur le MCU :

Shy – Tome 2


Notre monde aura besoin d’elle.

Shy a beau avoir triomphé d’un premier combat contre Stigma, elle est une jeune héroïne qui a tout à apprendre pour faire face à ce personnage malfaisant.
Face à Stardust, le héros de l’Angleterre, Shy parviendra-t-elle à réveiller le pouvoir secret qui sommeille en elle ?


On se retrouve pour une chronique sur le second volume de Shy, notre héroïne super timide, mais qu’on adore quand même. Si vous souhaitez lire ma chronique sur le tome 1, le lien est en bas de page. On reprend l’histoire avec le combat de Shy contre Stardust, va t-elle réussir à développer son propre pouvoir ?


Qui dit nouveau tome, dit nouveaux héros, et pour ce second volume, on démarre fort avec la présentation de 3 nouveaux héros, le héros Chinois, Suisse et de l’Allemagne, dans le lots un médecin et une infirmière. Parmi les 3, seul l’infirmière suisse est un peu approfondie, elle s’appelle Lady Black et on peut la mettre dans la catégorie Tsundere (caractère de cochon cachant un caractère plus doux). Avec elle, quelque chose d’important est évoqué, le handicap, en effet, notre Lady Black possède deux prothèses aux jambes, ce qui ne l’empêche de faire tout ce qu’elle a envie (d’où son fort caractère j’imagine). C’est sympa de montrer que même avec un handicap, on peut faire tout ce qu’on veut, différemment peut-être mais rien n’est impossible à qui veux s’en donner la peine.

Stardust est décrit comme une personne très froide et sans émotion, raison pour laquelle il est choisit pour combattre Shy. Malgré tout, il semble quand même ressentir des émotions, et se trouve très mal à l’aise en présence de notre jeune Shy. Je tiens d’ailleurs à préciser, que pour une collégienne, Shy est plutôt grande, et fais bien plus vieille, j’aurais donc situé l’histoire plus au lycée (car franchement foutre une collégienne en héroïne nationale, ça craint un peu faut l’admettre), mais bon passons…


La fin du tome est plus qu’intrigante et nous révèle de nouveaux ennemis (et oui, pas 1, mais plusieurs !). De plus, il semblerait que l’un d’entre eux connaisse notre chère Spirits, ce qui d’ailleurs la perturbe également beaucoup, car elle ne semble pas avoir compris de qui il s’agissait sur le coup… Déjà qu’un seul ennemi paraissait impossible à battre, voilà qu’ils sont désormais plusieurs, et masqué pour la plupart ! Notre troupe de héros va avoir du soucis à se faire, ça c’est sur…

Si on oubli la présence de l’alcool (sûrement de la Vodka), j’adore la couverture, et surtout les yeux de Spirits, mais également la couverture sous la jaquette souple où l’on voit clairement qu’elle aime boire. Mais méfiance ! L’alcool peut être dangereux, autant pour la santé que lorsqu’on conduit, surtout pour les alcools forts ! Si vous buvez du vin, une fois par jour, tous les jours, là il n’y a pas trop de soucis à se faire (j’ai un grand-oncle qui a été élevé au vin, car allergique au lactose, et bien aujourd’hui il a plus de 90 ans !) le tout c’est, comme toujours, d’être raisonnable et ne pas tomber dans l’excès. Même qu’il parait que s’il on mélange du vin avec du sucre, ça permet un regain d’énergie (remède de grand-mère, ou peut-être de grand-père ?), je ne sais pas si c’est vrai, pour ma part, je n’ai testé que le jaune d’œuf cru avec du sucre (c’est bon).


En bref, la tension commence à monter avec ce second volume riche en émotion, une chose est sûre, notre Shy va avoir encore pleins de défis à relever !

HA T2

Ma Note : 8.40 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2              ¤ Originalité : 1.35 / 2

¤ Personnages : 1.95 / 2                ¤ Scénario : 1.85 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.75 / 2


Chronique du tome précédent et suivant :

T1 T3