Kamen Teacher – Tome 3

# Fujisawa Toru


C’est la guerre ! La guerre totale telle que la veulent les frères Inugami : ceux-ci ont réuni près de cent personnes pour en finir avec les cinq 1ère C et le Kamen Teacher… Mais Araki, qui enquête sur ce qui s’est passé il y a trois mois, a peut-être trouvé, en la personne de Tomoya, la clé pour résoudre cette crise.

~ Nautiljon


Bienvenue, on se retrouve pour le troisième et avant dernier tome de Kamen Teacher (lien vers la chronique du tome précèdent en bas de page). Les différents évènements du tome précédents se terminent ici, pour laisser place à la suite de l’histoire après plusieurs moment plus que drôles à lire !


Avec ce nouveau tome, se termine la partie concernant les frères cerbères, et comme l’a dit un personnage du manga « celui par qui le drame est arrivé est aussi celui qui a su ramener le calme ». Et oui, comme vous l’aurez deviné avec cette petite phrase, ce n’est pas notre Kamen Teacher qui a résolu le problème, en tout cas, pas directement ! La surprise faites à la 1ère C fut très drôle mais a également eu un fort impact. En effet, en offrant son costume de Kamen à un élève, on peut dire, que d’une certaine manière, n’importe qui peut être le Kamen Teacher, car son unique but est de ramener sur le droit chemin les petits délinquants.

La partie avec le professeur de sport, super pervers (et tout le monde le sait), est vraiment très drôle. Il n’est pas du tout pris au sérieux et sa tentative pour ressembler au Kamen Teacher « à sa façon » est juste magnifiquement pathétique et drôle, tout comme sa fin. Même son design ne l’aide pas, très grand et imposant, ses vêtements ne lui vont pas du tout ! Ce petit passage, permet en tout cas de changer un peu d’atmosphère avant de replonger dans les problèmes, plus sérieux, du lycée et de ses étudiants.


Qui dit fin d’une phase, dit début d’une nouvelle. Celle-ci se déroulera en dehors de l’école, mais restera malgré tout lié à un élève, qui montre une nouvelle facette de lui-même : sûr de lui et surtout très mature pour son âge. Sa mère tient un bar, et il semblerait qu’il n’y ait pas de figure paternel, très naïve, elle va se faire rouler… Voici, en résumé la partie qui démarre dans ce volume et se finira sûrement dans le suivant puisque se sera le dernier tome de cette série.

Pour notre Kamen Teacher, sa véritable identité semble encore bien cachée. Il n’est pas précisé comment l’élève a eu accès à son costume, mais j’imagine qu’il a fait en sorte de garder son identité secrète… En tout cas, il commence à se faire une sacrée réputation, autant auprès des élèves, que des professeurs. Quant à Araki il joue son rôle de professeur un pour lourd à la perfection, continuant de se faire tabasser pour ses blagues…


En bref, la série prend une nouvelle tournure, avec cette fois-ci un problème plus personnel autour d’un élève, que va t-il arriver ? A voir dans le prochain et dernier tome !


Ma Note : 7.70 /10

Note : 7.5 sur 10.

Tome précédent & suivant :

Chroniques autour de l’éditeur :

Kamen Teacher – Tome 2

# Fujisawa Toru


Gôta Araki, qui vient d’être muté au lycée Kyokuran, de Tachibana, le nid à racailles de la capitale, est le fameux Kamen Teacher, l’enseignant masqué… Sa pédagogie particulière, comme ses cours de baston, lui permet de remettre rapidement un peu d’ordre dans les rangs.
Mais à l’extérieur de l’établissement, la « meute des sécheurs » ne l’entend pas de cette oreille et la tension monte d’un cran avec le retour au bahut des frères cerbères…


Bienvenue, on se retrouve pour le second tome de Kamen Teacher (lien vers la chronique du premier tome en bas de page). Malgré la puissance écrasante du mystérieux professeur masqué, les élèves ne changent pas de comportement, mais il semblerait, qu’il n’ai eu affaire qu’à une partie des élèves… De nouveaux arrivent, d’un tout autre calibre, et il semblerait qu’un évènement important à eu lieu entre la classe 1 C et ses deux individus…


Après leur dérouillée face au Kamen Teacher, la 1ère C se retrouve face aux frères cerbères, deux élèves qui sèchent les cours, et qui dirigent leur propre gang. Heureusement pour eux, le professeur particulier arrive avant qu’ils ne se prennent une déculotté… S’en suit un court combat entre les deux frères et le professeur, ils finissent par s’enfuir, mais qu’elle est donc l’histoire entre ses deux groupes, qui seraient prêt à tout pour s’entretuer ?

Derrière les pitreries de Jûmonji et la violence des combats, on peut remarquer plusieurs choses importantes. Notamment, la conséquence des mauvaises fréquentations, ou l’envie d’appartenir à un groupe même si l’on doit nous même porter un masque sur notre vraie personnalité, nos vraies envies. Une fois de plus, voici une petite critique de la société, même si cela ne date sûrement pas d’hier, il est vrai que l’on porte tous un masque à un moment donné, que se soit au boulot ou à l’école… car il n’y a rien de pire que d’être rejeté, d’être seul…


Lors de ma chronique du premier tome, j’ai fais référence à une autre série GTO, qui au passage, est du même auteur. J’ai parlé des ressemblances, maintenant j’aimerais évoqué quelques différences, car même si le but de nos deux professeurs est de remettre les élèves dans le droit chemin, les méthodes et l’ambiance autour de ses évènements est très différentes. Dans GTO, pas mal de chose tourne autour de l’humour (du moins de ce que j’ai pu lire dans GTO Shonan 14 Days), le sérieux n’apparaissant que lorsque la victime daigne parler de son vécu, de son traumatisme. Ici, ce n’est pas le cas, la tendresse n’est pas au rendez-vous, seul la brutalité l’est. Malgré tout, on sent qu’il finira par atteindre le but escompté, peut-être même de manière indirecte. On peut donc dire, que cette série représente une autre facette des possibilités pour être remis sur le droit chemin.

Le tome se termine avec une grande bataille qui s’annonce dans le prochain volume, les cerbères semblent vouloir en découdre une bonne fois pour toute, tout comme notre 1ère C. Est-ce que le Kamen Teacher fera son apparition afin de stopper le massacre à venir ? La suite avec le prochain tome !


En bref, un nouveau tome avec toujours autant de bagarre assez loufoques par moment. Une partie du passé de la classe se dévoile, la réconciliation sera t-elle possible ?

HA T2

Ma Note : 7.75 /10

Note : 7.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.45 / 2              ¤ Originalité : 1.30 / 2

¤ Personnages : 1.70 / 2                ¤ Scénario : 1.30 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Chronique du tome précédent & suivant : (à venir)

T3

Kamen Teacher – Tome 1

# Fujisawa Toru


Le lycée Kyokuran, c’est le dépotoir où l’on entasse les pires racailles de Tokyo… Gôta Araki, 24 ans, enseignant de son état, vient d’y être muté… Ses passe-temps favoris ? L’entraînement sportif intensif et la collection de photos de starlettes tirées des magazines…
Mais il n’est pas le seul, ce jour-là, à prendre ses fonctions à Kyokuran… Il y a aussi un autre prof… Un prof d’un tout autre genre…


Kamen Teacher est une série en 4 volumes, paru aux éditions Pika. On nous place au sein d’un lycée contenant les pires racailles que vous pouvez imaginer, et qui sont donc très indiscipliné. Face à l’augmentation du nombre d’élève délinquants, et aux conséquences pour eux une fois adulte, le Japon met en place un tout nouveau type de programme pour les cas désespéré. Son nom ? Kamen Teacher. Son rôle ? Remettre les différents élèves sur le droit chemin, et ce à n’importe quel prix !

Cette série possède une suite avec Kamen Teacher Black également aux éditions Pika et se déroulant en 5 tomes. Il y a également un film live, et deux drama (c’est comme ça que j’ai découvert la série pour ma part).


Si vous avez déjà lu GTO vous verrez sûrement quelques similitudes, même si ici, le Kamen Teacher n’est pas aussi gentil qu’Onizuka ! Cette série est pour ainsi dire un mélange entre GTO et les Kamen Rider très connus et appréciés au Japon. En effet, ce professeur possède un casque pour cacher son identité, mais aussi une moto (comme chaque Kamen Rider). Présenté au premier abord comme un autre professeur que Gôta, nous lecteur, découvrirons qu’en réalité il s’agit de la même personne, maligne et surtout très forte ! Pour ne pas se faire démasqué, il est évident que le comportement de notre Kamen, change radicalement suivant s’il porte le masque ou non.

Qui dit racailles, dit combats, et pour cela vous serez servi, même si lorsqu’il s’agit du Kamen Teacher, celui-ci se déroule souvent à sens unique… Avec une petite punition en prime assez drôle selon moi. Mais comme toute bonne histoire, ceci n’est que la surface de l’iceberg, que va découvrir le Kamen Teacher sous celle-ci ?


Malgré toute la violence qui peut transparaître il y a également pas mal d’humour, notamment avec Gôta qui est obligé de jouer l’idiot pour passer inaperçu, mais pas seulement… Le clin d’œil à la série Kamen Rider est d’ailleurs bien présenté dans ce premier tome avec l’explication des noms par rapport à la série.

A la fin de ce premier volume, on a le droit à quelques esquisses pour la conception du masque de Kamen Teacher. La couverture souple, quant à elle, possède un reflet argenté sur le logo de Kamen Teacher, très joli à regarder. Pour la couverture en dessous de la souple, le design est différent, et je vous laisse le découvrir, si jamais vous souhaitez lire la série. On a également droit à 8 pages couleurs, situées au début du volume.


En bref, ce premier tome rappel beaucoup des séries existantes, mais reste malgré tout très plaisant à lire.

HA T3

Ma Note : 7.60 /10

Note : 7.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.45 / 2              ¤ Originalité : 1.25 / 2

¤ Personnages : 1.65 / 2                ¤ Scénario : 1.25 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Chronique du tome suivant : (à venir)