My Hero Academia – Tome 18

# Un avenir radieux


Alors que Lemillion, à bout de forces et privé de son alter, s’écroule, Izuku s’engage dans une lutte désespérée contre un Overhaul plus puissant que jamais ! Mais avec Eraser Head et Sir Night Eye hors de combat, ses chances de l’emporter sont plus que minces…

Heureusement, au moment où tout semble perdu, le pouvoir d’Eri se déclenche ! Grâce à son aide, le jeune apprenti héros peut enfin utiliser le One for All à 100%… Arrivera-t-il à changer le cours du destin ?


On se retrouve pour la suite du périple d‘Izuku et ses amis ! Pour rappel, Izuku est en stage chez Sir Night eye, un héros professionnel qui a la faculté de lire l’avenir d’une personne par jour. En pleine mission de sauvetage et d’arrestation de super vilains, Izuku se retrouve forcé d’affronter Overhaul un ennemi plus que redoutable… Ce tome 18, marque d’ailleurs la fin de l’arc.


J’avoue avoir été quelque peu déçue du nombre de pages accordées au combat entre Izuku et Overhaul, qui s’annonçait à mes yeux comme aussi important et compliqué que celui opposant All Might et All for One… Je ne comprends également pas comment un produit aussi dangereux que celui que trimbalait Overhaul n’est pas été transporté autrement et surtout avec une meilleur garde, car l’événement qui s’en suit été largement prévisible… Je veux bien que l’auteur face exprès pour certaines scènes, mais la c’est vraiment trop gros pour moi, surtout qu’à ce moment là les héros sont en « crises » avec la disparition d‘All Might sur le champ de bataille et cette action, cette négligence est une grosse erreur professionnelle à mes yeux… Cela donne peut-être plus de « réalisme », les héros professionnels aussi commettent des erreurs, mais pas de ce genre là tout de même… Enfin, bref…

Le seul petit point positif que j’ai aimé dans la toute partie concernant leur combat est la réaction de Toga, qui semble s’inquiéter pour Izuku. Oui, elle est timbrée, mais personnellement j’apprécie plus son personnage que celui d’Ochaco… Je ne sais pas si c’est son design, ou son caractère voire peut-être un mélange des deux, mais elle est sûrement dans mon top des personnages que je n’aime pas de la série… Autre côté positif, l’après combat qui pour une fois, n’est pas bêtement sauté, au contraire, on insiste sur le besoin de secours pour les blessés notamment, ce que j’apprécie énormément, car les soignants sont eux aussi des héros (même dans la vraie vie !). Enfin, la scène entre Mirio et Night eye à l’hôpital est forte en émotion, magnifiquement réalisé tant par le dessin que par les mots, une chose est sûre, n’autre avenir n’est pas écris à l’avance, car c’est nous qui en sommes les auteurs.

HA T18

La deuxième partie de ce tome, comme toujours contraste bien avec la première. On retombe côté tension, pour retourner au lycée auprès de nos chers recallés qui doivent suivre des cours particuliers pour le permis provisoire, je parle bien sûr de Bakugo et Shoto ! Ce petit moment de détente, permet également d’éclaircir un point, présent lors du test pour le permis provisoire, à savoir la présence de Toga, et du coup, de l’avenir de sa victime. Une fois fais, on nous laisse entrevoir la présence future d’autres lycées au sein de Yuei, lors de collaborations sur des exercices etc… On pourra donc avoir certains personnages mis en avant !

Comme à son habitude, Kohei, fait tour à tour, une petite mise en avant pour les personnages secondaires, notamment les membres de la seconde A, camarades d’Izuku (et ça j’apprécie !) pour la fin de ce tome, et peut-être encore quelques uns, se sera Yuga, qui se rapprochera énormément d’Izuku (même si c’est un peu flippant par moment). Si vous ne voyez pas qui c’est, voici un petit indice : son alter est lié à son nombril.


En bref, même si j’ai été déçue par certains passage, la deuxième partie du tome rattrape un peu le coup, hâte de découvrir le prochain arc, la fête de Yuei, qui s’annonce un peu plus légère. Peut-être est-ce l’annonce d’un arc bien plus sombre par la suite ?


Ma Note : 8 /10

Note : 8 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2              ¤ Originalité : 1.25 / 2

¤ Personnages : 1.75 / 2                ¤ Scénario : 1.5 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Pour plus de chronique sur l’univers de Kohei Horikoshi cliquez sur l’image ci-dessous.