Shy – Tome 1


Au milieu du 21e siècle, toute forme de guerre a disparu de la surface de la Terre.

La raison ? L’apparition de super-héros dans chacun des pays du globe, se chargeant de maintenir la paix, la justice et la sécurité des citoyens.

Au Japon, c’est la timide Teru Momijiyama qui a été choisie pour devenir l’héroïne de son pays, Shy.

Alors qu’elle doute encore de sa capacité à être à la hauteur de sa tâche, de nombreux défis se dressent devant elle, apportant la preuve que sa détermination à sauver tout ceux qui sont à sa portée fait d’elle une héroïne exceptionnelle.


Shy est un shonen écrit par Bukimi Miki et édité chez nous par Kana éditions. Tout comme un autre titre désormais très connu, ce manga à pour thème les super-héros, mais son approche est assez différente. En effet, on suit la jeune héroïne, Shy, représentant le Japon (car oui, il n’y a qu’un héros par pays!) qui est plus que timide, rude combat pour elle qui devra donc se surpasser au quotidien afin d’être à la hauteur.


Le tome commence par présenter les différents héros connus ainsi que le pays qu’il représente, on peut largement dire que certains représente un sacré cliché de leur pays… Mais personnellement, j’adore Spirits l’héroïne représentant la Russie, malgré son taux d’alcoolémie, elle sait garder la tête sur les épaules dans les moments où c’est nécessaire, et elle grandement notre héroïne à s’affirmer malgré ses défauts. Quant à Stardust, il n’apparaît qu’en fin de tome, également pour aider Shy, mais à sa façon… plus que discutable d’ailleurs…

Malgré le côté simple et peut-être slice of life qui ressort aux premiers abords, on a tout de même droit à notre super-vilains, plus que mystérieux et dangereux pour le coup. Son but, plus qu’étrange, mais surtout ça manière de le réaliser mais nos héros aux aguets. En effet, ce vilains fait ressortir les émotions refoulées (un peu comme dans Jagaaan tiens) transformant ainsi ses victimes et les rendant violents plus ou moins contre leur grès. Bien sûr, nos héros, ou du moins Shy, a trouvé, par pur hasard, un moyen de sauver les victimes autrement quand les blessant.


En fin de tome, on a droit, comme très souvent, à un petit bonus, il s’agit ici d’une histoire en deux pages sur la transformation en héros. La question étant, lorsque la transformation à lieu, y a t-il un passage, littéralement, à nu ? Bref, de quoi mettre un peu d’humour, en plus de Spirits, dans ce manga qui n’en compte pas beaucoup. D’ailleurs, l’origine de leurs pouvoirs et de leurs transformations reste inconnue…

Les dessins sont très beau à l’œil, ils rendent les personnages encore plus attachant qu’ils ne le sont déjà par leur caractère. Les actions, ainsi que l’ambiance sont tout deux bien présentés également. Sur la couverture, on peut voir Shy sous sa forme héroïne, son manque d’assurance est très bien retranscrit via l’illustration, par son regard notamment. Sous celle-ci, on peut avoir un aperçu de Shy en tenue de civile, et toujours avec beaucoup de timidité. Le volume est moins large que la plupart des mangas, rendant sa prise en main plus facile sans pour autant empiété sur la qualité de lecture due au pages moins larges.


En bref, c’est un premier volume bien sympathique, qui change du grand titre portant sur le même thème. Pour le moment, peu de choses sont dévoilées de quoi faire durer le suspense.

HA T1

Ma Note : 8 /10

Note : 8 sur 10.

¤ Graphismes : 1.85 / 2              ¤ Originalité : 1.35 / 2

¤ Personnages : 1.85 / 2                ¤ Scénario : 1.35 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.6 / 2


6 commentaires sur « Shy – Tome 1 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s