Assassin’s Creed : Awakening – Tome 1


1715. Les Pirates règnent en maîtres sur les Caraïbes et viennent d’y fonder leur propre république où corruption, avarice et cruauté sont désormais monnaie courante.

Capitaine sans foi ni loi engagé dans une quête perpétuelle de richesses, Edward Kenway écume sans relâche les mers. Considéré comme l’un des Pirates les plus redoutables de son temps, ce combattant féroce et aguerri va se retrouver malgré lui projeté au cœur du conflit millénaire qui oppose les Assassins aux Templiers…


Assassin’s Creed : Awakening est une série en 2 tomes édité sous sa forme manga (Seinen) par Ki-oon. L’histoire se place au niveau du quatrième jeu de la franchise nommé Black Flag et qui se déroule aux caraïbes dans la peau d’un pirate nommé Edward Kenway.


On commence l’histoire comme dans le jeu, au moment où Edward voit son bateau détruit et où il atterri sur la même île qu’un assassin. Pour le moment, les bateaux et les combats sont bien réalisés quand on est habitué au style de dessin parfois simpliste du manga ou de la BD.

Pour les personnages, la majorité ont le même caractère que dans le jeu, le changement le plus flagrant étant sur Adewalé qui est un personnage beaucoup plus sérieux et sombre dans le jeu. La folie (ou le cran suivant le point de vue) d’Edward est bien réalisée, tout comme son talent au combat à arme blanche comme à arme à feu. Quant à Barbe Noire, même si son passage dans ce premier tome fut bref, j’apprécie assez bien sa représentation, son visage respire la folie et sa moustache en feu est juste magnifique.

Quant à Kid, il est également bien réalisé, car je pense qu’il est plus difficile de le réaliser sous format papier que sous format 3D pour un jeu, surtout quand on sait son secret… Son caractère me semble également légèrement différent, dans le jeu on dirait un gamin insolant n’ayant peur de rien, tandis qu’ici, il prend un air plus sombre. J’ignore s’il sera révélé dans le second tome, mais il s’agit de mon personnage préféré de cet épisode avec Anne Bony !

Côté scénario, une personne ayant joué au jeu devinera assez vite qu’il ne s’agit pas de la même histoire pour le présent que celle du jeu. Encore une fois par contre, les templiers passeront pour de vrai ordures, mais bon, on a l’habitude hein ? Pour le moment, on ne comprend que vaguement ce qu’il se passe, le protagoniste est tout d’abord confronté à l‘Animus sous le couvert d’un test de jeu vidéo futuriste (comme dans le jeu), mais par la suite il se retrouve plus ou moins prisonnier et obliger de continuer les simulations. Son passé est également vite évoqué, notamment la raison de sa présence…


Manga = Jeu ?

Je trouve ce premier tome très intéressant uniquement pour ceux ayant déjà joué au jeu (où ayant lu son équivalent en roman), car il est plus centré sur le présent que sur la vie d’Edward. Ce n’est pas plus mal, car même s’il y a un passage dans le présent dans le jeu, il s’agit plus de quêtes annexes qu’autres choses, ici on tient une véritable histoire au présent et on peut enfin mettre une tête au personnage principal. Même si vous n’avez pas joué au jeu, vous ne serez pas dépayser mais vous perdrez la majorité des aventures d’Edward.

Tandis que dans le jeu, on vie la vie d’Edward au complet et le présent passe en second plan. Ne vous attendez donc pas à une vie trépidante d’un pirate qui hésite entre le camp des assassins et des templiers, car ici c’est la vie d’Edward qui passe au second plan, seul les passages importants sont présent. En tout cas, ce manga à sa propre intrigue qui lui permet de ne pas juste copier le jeu vidéo et je trouve ça bien.

Petite incohérence peut être, ici le personnage est plus un prisonnier qu’autre chose, alors que dans le jeu il s’agit d’un employer, les personnages sont complètement différents. On peut toutefois penser qu’il s’agit d’un autre testeur, un peu spécial, puisque dans le jeu nous n’étions pas le seul à faire le test de la vie d’Edward.


En bref, même si pour le moment l’histoire n’avance pas vraiment, j’imagine que le plus gros ce déroule dans le second et dernier tome. Je pense déjà qu’il est dommage d’avoir une série aussi courte, mais bon…

Pour ma part, j’adore l’univers d’assassin’s creed, qui mélange à merveille l’histoire et le fantastique (voire science-fiction), je suis donc ravie de découvrir une version alternative, bien que courte, de Black Flag.

Manga du même univers : Assassin’s Creed – Blade of Shao Jun

Jeu équivalent : Assassin’s Creed IV – Black Flag


Ma Note : 8 /10

Note : 7 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2                                    ¤ Originalité : 1.5 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                               ¤ Scénario : 1.5 / 2

¤ Emotions (Suspense, Humour, etc) : 1.5 / 2


Chronique du tome suivant :

AC Awakening 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s