7 Milliards d’Aiguilles – Tome 4 (Final)


Le dôme de l’évolution s’ouvre enfin et en sort Chika, métamorphosée sous l’action des sous-espèces primaires en une créature menaçant d’absorber toutes les vies de la planète.

Afin d’arrêter l’expansion tentaculaire de ce monstre et de sauver la vie sur Terre, Hikaru, épaulée par ses deux hôtes de plasma, décide de faire retrouver à son amie sa forme originelle.

L’ultime défi d’une jeune fille autrefois solitaire, l’ultime bataille de trois êtres unis par la même volonté de modifier le cours de l’évolution, de renverser l’irréversible.


Voici venu l’heure de la dernière chronique sur 7 milliards d’aiguilles, ce tome arbore toujours la théorie de l’évolution avec un certains point de vue, en l’approfondissant encore plus. L’intégration à la série d’un « arbitre de l’évolution » permet d’avoir un point de vue tierce sur celle-ci, même si au final ce personnage lui-même aura une révélation.


Comme pour le tome 2, Hikaru pourra compter sur l’une de ses amies, cette fois-ci, c’est Nao qui l’a poussera sur la bonne voie en lui disant que Saya est sûrement en train de se battre quelque part et qui faut qu’elle l’aide.

Hikaru va pouvoir, grâce à un événement dont je vous laisse la surprise, découvrir ce que ressentait Maki avant et pendant son adoption, ainsi que son caractère bien trempé. Le personnage de Chika représente, à l’inverse d’Hikaru, la peur d’être seule, rejetée, ce que ressent une bonne partie de la population (raison pour laquelle on porte tous un masque en présence d’autrui).

Je n’ai pas grand chose à dire de plus, les dessins sont toujours superbes et le combat montre toute la détermination d’Hikaru et le soutien de ses deux entités à son égard.


Qui dit glas de fin, dit adieu, afin de sauver Hikaru et les être vivants de sa planète, les deux entités extraterrestres ont du prendre une décision radicale, qui au départ fera peur à Hikaru, mais elle finira par l’accepter, comme toute la population… L’histoire se termine bien pour elle, désormais entourée d’une famille aimante et d’amie aussi extravertie qu’elle.

A la fin du tome on découvre un one shot de l’auteur, réalisé avant 7 milliards d’aiguilles et ayant inspiré le personnage d’Hikaru. Je le trouve très réussi dans son ensemble et cela donne un petit plus à ce tome.


En bref, je recommande vivement cette série, autant aux personnes qui découvre l’univers du manga que pour les personnes expérimentées, je le trouve trop peu connu alors lisez-le ! ^^


Manga similaires (Possession + Aliens) : Parasite, Last Hero Inuyashiki, Jagaaan.

Autres Mangas de l’auteur : Ethnicity 01, Oni no Mataoni no Amo, The Ghost in the Shell – Tribute


Ma Note : 8.75 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2              ¤ Originalité : 2 / 2

¤ Personnages : 1.75 / 2                ¤ Scénario : 1.5 / 2

¤ Emotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Note Globale de la série : 8 /10


Chroniques des tomes précédents :

7 Milliards d'Aiguilles 1 7 Milliards d'Aiguilles 2 7 Milliards d'Aiguilles 3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s