Moi, Quand je me réincarne en Slime : Comment vivre chez les monstres – Tome 5


En difficulté par manque d’argent, Flamea reçoit de la part de Limule une carte pour régler ses dépenses. Résultat : elle s’en donne à cœur joie, entre nouveaux vêtements et pâtisseries, sans même se rendre compte du montant ! Cependant, elle se sent coupable d’avoir tant dépensé, alors même qu’on lui avait dit de ne pas se priver. C’est alors que Veldra et Lamrys, véritables fauteurs de troubles au pays des montres, décident d’ajouter leur grain de sel…


Je vous l’avez dit dans ma chronique du tome précédent, j’ai lu ce tome 5 avant le 4, comme une quiche… Point positif : ce n’est pas plus gênant que ça par rapport à l’intrigue de ses deux tomes, ouf. En tout cas, certains personnages utilisent la naïveté de Flamea afin de la manipuler (pas avec de mauvaises attentions). Heureusement, Limule et d’autres personnages y mettront leur grain de sel avant que ça ne parte beaucoup trop loin (oui le stade « trop loin » est déjà dépassé).

PS : les images de cette chronique ne proviennent pas nécessairement du tome concerné par celle-ci.


Veldra et Lamrys font un excellent duo de fauteurs de troubles et comiques. Ils arrivent à manipuler facilement Flamea pour lui faire tout et n’importe quoi (avec l’argent de Limule évidemment). J’aime vraiment ce spin off pour cette raison, le fais de mettre les personnages d’ordinaires secondaires plus en avant afin de rajouter encore une touche à leur personnalité, voir la vie au sein de la ville que Limule à créé et continue de développer. Avec la série principale, il serait bien plus difficile de faire tout ça sans perdre les lecteurs, surtout que de plus en plus de personnages sont créés au fil de l’intrigue, difficile de leur laisser une place à tous.

Plus les tomes passent, plus je me demande comment finira l’intrigue principale de ce spin off, à savoir, le guide touristique de Limule et le personnage de Flamea. Même si ce n’est que brièvement, j’aimerais bien qu’elle apparaisse dans l’intrigue principale, se serait dommage de n’avoir créé le personnage que pour le spin off, qui ne devrait pas durer aussi longtemps que l’histoire principale (enfin, j’espère car s’il n’y a pas vraiment d’autres enjeux, ça pourrait devenir ennuyeux). Et pour le guide, une fois qu’il sera terminé dans l’intrigue, j’aimerais bien l’avoir. Soit vraiment sous le format d’un guide sympathique, soit intégré dans le dernier tome avec des couleurs, ça pourrait être sympa et permettre de bien conclure ce spin off. Et vous, vous en pensez quoi ?


Vous l’avez sûrement compris avec mon paragraphe précédent, mais je commence à trouver que l’intrigue stagne de plus en plus… Certes, il y a sûrement beaucoup d’éléments à voir dans la grande ville de Limule, et on sent d’ailleurs que celui-ci fait beaucoup d’efforts pour amener un peu de son ancien monde dans celui-ci. Mais, je ne sais pas, je commence à me lasser un peu, même si j’adore toujours autant Flamea et compagnie, il faudrait juste un petit événement, un petit défi pour elle qui donnerai un peu de suspense à l’intrigue. Voir la progression du guide serait également super, car même si on a les remarque de Limule par moment, au final, on ne sait toujours pas à quoi il ressemble et c’est dommage…

Pour ce qui est d’une sortie en format anime, je pense qu’il y a d’autres spin off qui le mériterait, mais pas celui-là. Comme dit plus haut, c’est sympa à lire, mais ce n’est pas transcendant au point d’avoir un anime. Vigilante le spin off de MHA, lui serait sympa à voir en anime.


En bref, il faudrait que je rattrape mon retard soit côté anime, soit côté manga, car j’avoue ne pas connaître tous les personnages présentés dans ce spin off. Malgré ça, je m’amuse toujours autant à sa lecture.


Ma Note : 7.75 /10

Note : 7.5 sur 10.

Chronique du tome précédent :

Plus de chronique de l’éditeur :

MHA : Team Up Mission – Tome 1


Avec la retraite forcée d’All Might, il est urgent de préparer la relève. Un nouveau système, baptisé « Team Up Mission », est mis en place pour tous les apprentis héros : ils formeront des groupes chargés de patrouiller aux côtés des professionnels ! En plus de leur faire gagner une précieuse expérience du terrain, cette organisation leur apprendra à s’adapter à n’importe quel partenaire.

Les élèves du lycée Yuei vont devoir faire de leur mieux avec les équipes qui leur auront été assignées… Certains cocktails promettent d’être explosifs ! Que se passe-t-il quand on mélange les détonations de Katsuki aux pouvoirs gravitationnels d’Ochaco ? Izuku sortira-t-il vivant de la compétition entre les inventrices de génie Mei et Mélissa ?! Sun Eater gagnera-t-il en confiance auprès de Tenya et de Momo ?

Le spin-off officiel My Hero Academia Team Up Mission est l’occasion de découvrir des histoires 100 % inédites et de voir en action des équipes inattendues ! Un must pour tous les fans de My Hero Academia !


Voici venue l’heure, non pas du duel (bravo à ceux ayant la référrence), mais de la présentation du second spin off de My Hero Academia, de Kohei Horikishi ! Nommé « Team up Mission », il est comme le reste de la série édité chez Ki-oon, et réalisé par Yoko Akiyama sûrement l’un(e) des assistant(e)s de Kohei. Mais que vaut vraiment ce spin off ? Est-ce que sa vaut le coup de le prendre en plus des deux autres séries ? J’espère pouvoir vous aider à choisir avec mon avis personnel, toujours aussi subjectif.


Tout d’abord, ce nouveau spin off prend une approche, pour le moment, différente de celle proposée dans Vigilante. En effet, dans Vigilante il s’agit d’une histoire se déroulant avant celle de My Hero Academia, et ayant ainsi de fort liens avec celle-ci. Ors, dans Team up mission, même si on sait que l’histoire se déroule durant My Hero Academia, à un certains moment clé que je ne citerais pas, on ne peut pas le situer plus que ça… Dans ce spin off, ou du moins dans ce premier volume, il ne s’agit que d’un regroupement de plusieurs petites histoires autours de plusieurs apprentis héros, il n’y a donc pas vraiment de trame de fond comme dans Vigilante. Peut-être que la présentation changera durant les prochains tomes…

Alors quels sont les intérêts de ce nouveau spin off ? Et bien, je dirais que le principal intérêt est de pouvoir voir en action plusieurs personnages peu présents dans la série principal, ou le premier spin off d’ailleurs, et c’est plutôt réussi. Pour ma part, j’ai adoré découvrir le passé de Mélissa (personnage apparaissant dans le film Two Heroes), comment elle a appris qu’elle ne possédait pas d’alter et comment elle a choisis sa vocation. De plus, la voir avec Mei qui est également un personnage de soutien donne un rendu vraiment très drôle. D’autres personnages sont mis en avant, mais celui qui est mis le plus à rude épreuve, c’est sûrement Bakugo qui doit faire équipe avec d’autres personnages, qu’il n’apprécie pas vraiment, mais il arrive parfaitement à laisser ses sentiments de côtés, je suis donc ravie de le voir un peu plus mature dans ses courtes missions.

HA T1

Pour les dessins, la qualité est là, au même niveau que les deux autres séries, et l’épaisseur du manga équivaut aux autres. Il n’y a qu’un seul personnage que j’ai trouvé différent (et ce n’est pas forcément une remarque négative attention), il s’agit d’Ochaco, à vous de me dire si vous avez aussi trouvez un personnage différent, si vous avez déjà le manga of course. Le seul point que je dirais négatif, c’est le fait que l’on répète plusieurs fois au cours du tome, ce qu’est le but de « Team up mission » ainsi que son déroulement, une fois ou deux sa suffit amplement…

Enfin, est-ce que le manga vaut le coup ? En prenant en compte plusieurs éléments, je conseillerais ce spin off qu’au fan de la série principale, car même si les dessins sont beaux et les histoires courtes plutôt intéressante, ce n’est sûrement pas la seule série de votre collection… Pour moi, à moins que vous n’adoriez la série principale, je ne me contenterais que de la série principale et du premier spin off bien plus importants à mon sens que celui-ci. En plus, comme je l’ai dis, ce n’est sûrement pas votre seul série en cours de publication, donc suivre de plus en plus de spin off fera vite monter la note…


En bref, ce nouveau spin off est une belle opportunité de mettre en avant des personnages qui ne sont pas souvent sous le feu des projecteurs. Mais pour le moment, je ne le conseillerais qu’aux fans de la série principale, à voir si mon avis change avec les prochains volumes…


Ma Note : 7.75 /10

Note : 7.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2              ¤ Originalité : 1.5 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.75 / 2


Pour plus de chroniques sur cet univers, cliquez sur l’image suivante :

Vigilante : MHA Illegals – Tome 5

# En route pour Osaka !


Pour que sa famille soit enfin réunie, Knuckle Duster n’a pas hésité à se jeter dans un douloureux combat contre Kuin Hachisuka… La fille du justicier était en effet sous l’influence d’un alter ! De leur côté, Eraser Head et l’agent Tsukauchi découvrent avec inquiétude des ennemis d’un genre nouveau : les vilains éclairs…

Tandis que Pop poursuit sa carrière de chanteuse et que le nettoyeur aux poings de fer se fait plus discret, Koichi se retrouve dans une situation inattendue… Entre des vilains extravagants et d’autres plus féroces, difficile pour le jeune homme de surveiller la ville seul !


Le manga reprend dans l’appartement de Koichi, suite au concert, Pop a reçue plusieurs lettres de fans (3, mais bon elle est contente). On continue ensuite avec l’arrestation éclair, par Knuckle Duster de plusieurs vilains pervers… Mais il semble s’éloigner, volontairement de nos deux jeunes amis. Le mot de l’auteur confirme ce que je pensais, Knuckle va bien quitter le groupe, afin de permettre à Koichi d’évoluer de manière plus autonome…


Knuckle Duster a beaucoup de choses à régler côté familial, après son combat, sa fille a été emmenée à l’hôpital, il semblerait qu’elle soit légèrement amnésique. Quant à sa femme, malheureusement, il semblerait qu’elle est quittée ce monde, ayant déjà beaucoup a faire, il ne le dit pas encore à sa fille… Captain Celebrity dit clairement à Koichi, qu’il n’est qu’un boulet (car il est trop faible pour affronter les vilains), alors qu’il fait de son mieux depuis le départ de son maître.

Partis ensuite pour Osaka, nos deux jeunes héros continuent de s’attirer des ennuis (à croire que c’est des aimants). Koichi découvre également une nouvelle facette de son alter, qu’il utilisera durant ce tome afin de porter secours. Enfin, Fat Gum est mis en avant avec son alter que je trouve assez rigolo et caricatural. En effet, il consiste à le faire grossir (en mangeant of course), une fois avec le volume de la couverture son alter peut être activé, celui-ci lui permet d’absorber les chocs, avant de les rejeter, en faisant brûler sa graisse. Le pire c’est qu’il devient presque beau gosse une fois maigre… Si je dis caricatural, c’est parce que certaines personnes font des régimes drastiques l’été pour rentrer dans le bikini et qu’ensuite, ben la nature revient au galop avec les déséquilibres alimentaires… Perdre du poids vite comme le propose pas mal de publicité à l’écran, n’est saint pour le corps, de plus, plus on perd vite, plus on en reprend vite ! Mieux vaut un rééquilibrage alimentaire, qu’une régime drastique ! C’était la minute diététique…


Côté super-héros professionnel, les choses s’organisent, les éléments commencent à se mettre en place autour de la drogue qui circule, le « Trigger ». Comme on a toujours eu le point de vue autant des héros professionnels que des justicier, on se doutait déjà de la présence d’une organisation derrière cette fameuse drogue, la police quant à elle, vient juste d’arriver à cette conclusion. J’ignore si c’est censé représenté la réalité (le fait que la police est lente à la détente). Elle commence à informer plusieurs Héros professionnels qu’elle charge d’enquêter, et notre pauvre Aizawa-seinsei n’y échappera pas… Comme la trame temporelle place l’intrigue de Vigilante avant celle de MHA, on a droit a plusieurs remarques liés au futurs de Aizawa, celles-ci sont assez drôle, puisque je pense que lorsqu’on lit Vigilante, on lit aussi MHA.

Enfin, côté vilains, notre étrange personnage du tome précédent réapparaît et nous dévoile son alter, qui semble lui octroyer une rapidité phénoménale ou un arrêt du temps, je ne sais pas… Il essaiera d’effacer les traces d’un réseaux de propagation de la drogue avant que la police ne mette la main dessus, la question que je me pose, c’est comment il a su que la police serait là ? Est-ce qu’il y a une taupe ici aussi ? A la fin, l’inspecteur reçoit une carte de visite comme seul moyen de communication avec nos deux héros, deviné quel est le nom dessus ? Va-t-il lui aussi découvrir qui ce cache derrière le masque ?


En bref, Koichi est toujours aussi largué et drôle, à chaque fois qu’il part en voyage il achète un nouveau sweat du lieu, encore un fan incontournable, le pauvre, dans le futur, il doit être dépité de ce qui arrive à son idole…

Il va falloir attendre un peu pour la suite, car je ne l’ai pas encore, désolé, je ne suis à jour sur pratiquement aucune séries…

HA T5

Ma Note : 7.5 /10

Note : 7.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2              ¤ Originalité : 1.25 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.25 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.5 / 2


Vous désirez d’autres chroniques sur l’univers de la série ? c’est par ici :

Vigilante : MHA Illegals – Tome 4

# Famille


Kuin continue à semer le chaos, cette fois en lançant un bus hors de contrôle dans les rues. Manque de chance, il s’agit du véhicule que Koichi avait emprunté pour faire visiter la ville à sa mère ! La team Idaten parvient rapidement à évacuer tous les passagers, sauf un : Makoto, une amie de l’étudiant qui enquête sur les justiciers…

Heureusement, The Crawler réussit à la sauver de justesse, même s’il est forcé de lui révéler sa véritable identité. La responsable des troubles, elle, court toujours… mais peut-être plus pour très longtemps. En effet, Knuckle Duster est sur sa piste, et il n’est pas près de lâcher prise !


Dans ce quatrième tome de Vigilante se déroule de grands événements en parallèle, le premier un grand concert auquel Pop va participer, le second, le combat de Knuckle Duster contre l’apicultrice qui occupe le corps de sa fille.


Comme dit plus haut, on découvre pourquoi Knuckle Duster est tant attiré par cette histoire de drogue, son but est en effet de récupérer sa fille possédée par un alter nomme « Apicultrice » et n’est rien d’autre que celle qui propage la drogue. A force de recherche, il fini par la trouver dans un lycée, mais attend qu’elle soit seule, avant de l’attaquer, car il n’aura pas d’autres choix que de la combattre et blesser son corps pour récupérer sa fille. On apprend également, que sa femme est hospitalisée pour une raison inconnue, mais elle semble très affaiblie, c’est sûrement la raison pour laquelle il est pressé de récupérer sa fille. Au final, il finit par vaincre l’apicultrice et je pense à la tuer (car il l’a fait péter), quant à sa fille, il essaie de la ranimer après avoir stopper son cœur. Va-t-il réussir à la ranimer ? Et, maintenant qu’il a atteint son objectif, va t-il rester un justicier ou retourner à une vie tranquille ? J’espère que le prochain tome m’aiguillera sur ses question…

En parallèle, un grand événement est organisé pour la réouverture d’un magasin après sa rénovation (il a été détruit lors d’une attaque d’un vilain éclair). Pop fait partie des jeunes artistes invités à faire un concert, à la fois heureuse et stressée, elle finira par monter sur scène et s’éclater avec les autres membres du groupe crée pour l’occasion. Plusieurs scènes humoristiques sont placés durant les passages d’organisation et le pauvre Koichi en prend pour son grade… Malgré l’attaque d’un vilain éclair, le concert se termine avec un franc succès. Est-ce que la carrière de Pop va enfin décoller ? Si c’est le cas, va t-elle, elle aussi quitter les justiciers ? Le pauvre Koichi, je sens qu’il va se retrouver tout seul comme un couillon…


Le plus important, à mon sens, dans une oeuvre de littérature, qu’il s’agisse d’un roman ou d’un manga, c’est l’atmosphère, suivant celle-ci le lecteur n’appréhendera pas de la même manière l’histoire. Une atmosphère légère fait que nous nous attendons par exemple à un slice of life ou à une oeuvre comique (où dans le cas d’un manga le graphisme n’est pas la priorité). Tandis qu’une atmosphère, lourde, pesante nous fais attendre une oeuvre bien plus difficile, avec peut-être des morts, des remises en questions ou encore des combats lourds en conséquences. Si je parle de l’atmosphère, c’est parce que ce tome regroupe les deux atmosphères que j’ai cité plus tôt, à la fois légère avec le concert, et lourd avec le combat personnel de Knuckle Duster, deux atmosphère différentes, qui sont bien accordées ensemble permettant d’avoir aucune des deux à l’excès et élargissant une fois de plus la richesse et la complexité de l’univers de Kohei, qui n’est ni tout noir, ni tout rose.

On retourne vers l’intrigue, pour rappel, Knuckle Duster à arrêter sa fille qui propageait la drogue qui crée des vilains éclairs. Je ne pense pas que cette intrigue soit finie pour autant, en effet, elle n’était qu’un pion dans toute cette histoire, la tête pensante n’a pas encore été arrêtée, de plus on peut voir une brève apparition d’un homme récupérant l’échantillon qu’elle n’a pu récupérée (car elle s’est fait battre). Peut-être s’agit-il du prochain antagoniste ? En tout cas, si Koichi se retrouve seul à devoir gérer ça, il va avoir du mal, même si Makoto l’aide…


En bref, ce tome est pour moi un tournant dans l’histoire de Vigilante, car deux de nos héros principaux risques de quitter le groupe, j’ai hâte de savoir la suite pour cette raison.

HA T4

Ma Note : 8.75 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2              ¤ Originalité : 1.5 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.75 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Vous désirez d’autres chroniques sur l’univers de la série ? c’est par ici :

Vigilante : MHA Illegals – Tome 3

# Copine de Fac


Un nouveau combattant de l’ombre est arrivé en ville. D’abord admiratif, Koichi finit par se rendre compte que l’homme a une conception un rien extrême de la justice… car c’est la mort assurée pour ceux qui croisent la route de Stendhal, qu’ils soient criminels endurcis ou simples délinquants ! Heureusement, il n’est pas de taille face à Knuckle Duster, qui brise son masque et ses illusions d’un seul coup de poing.

L’épisode aura montré que The Crawler n’est pas encore capable de tenir tête à des adversaires de haut niveau… Mais pour l’heure, l’étudiant a d’autres problèmes : à cause de sa double vie, ses notes sont en chute libre !


Bienvenue pour une nouvelle chronique sur l’univers de MHA Illegals avec son tome 3. On démarre avec Koichi qui suit ses cours de Fac, car oui mine de rien il est aussi étudiant, et il est bon de le rappeler dans le manga où on le voit plus sous ses traits de super-héros illégaux. Dans ce tome, on a droit a une « collaboration » entre héros professionnels et illégaux, ou du moins des passages où ils se côtoient, ce qui doit arriver assez souvent… De plus, on nous rajoute une partie où les héros professionnels ont enfin conscience et connaissance de l’apparition d’une drogue jouant sur les alters (c’est pas trop tôt !) du coup, il est fort à parier que ceux-ci se feront plus nombreux dans les tomes à venir !

HA T3

Dans ce nouveau tome, deux nouveaux personnages apparaissent, le premier est Makoto une jeune fille allant à la même université que Koichi. Elle se rapproche de celui-ci en faisant mine de vouloir l’aider en échange d’un service, mais elle est plus maline qu’elle en a l’air ! En effet, elle réalise une thèse sur les justiciers (groupes de héros illégaux dont faire parti Koichi), si elle se rapproche de lui, c’est parce qu’elle le soupçonne d’être « Crâneur-man » (surnom donné par les civils alors qu’en réalité c’est « The Crawler »). Elle est la sœur de l’inspecteur Naomasa Tsukauchi, présent dans la série principal et ami d’All Might. Elle utilisera son alter (détecteur de mensonges) sur Koichi afin de savoir s’il est « Crâneur-man », comme il se considère comme « The Crawler », son détecteur considérera qu’il dit la vérité lorsqu’il répond « non ».

Le second personnage est « Captain Celebrity » un héros professionnel américain venu au Japon après avoir perdu son permis d’exercer aux States, pour des raisons personnelles liées aux femmes… L’auteur le décrit lui-même comme la représentation du côté agaçant des héros professionnels, en effet, on peut dire que son caractère et tous ce qui l’entoure est poussé à l’extrême pour qu’on ne l’apprécie pas, sans pour autant le détester (pour moi il ressemble plus à un Superman déguisé en clown). Rien que son nom de super-héros en dit long sur sa personnalité, on peut dire qu’il a pris la grosse tête ou qu’il a les chevilles qui enflent, à ça peu se rajouter tout les mise en scènes qu’il réalise (à l’aide d’une équipe) autours de chacune de ses interventions… Bref, il montre que tous les héros ne sont pas super (et si Stain s’en prend à lui ça ne me dérangerait pas plus que ça)


Le tome début avec une bonne partie centrée sur Captain Celebrity et Koichi, qui « collaborent » plusieurs fois pour sauver des civiles, rajoutant encore plus sur le caractère agaçant du Captain. Makoto travaille pour Captain Celebrity en coordonnant toute sa troupe, mais ce n’est pas tout, elle joue aussi l’espionne pour sa femme, restée aux States, afin de s’assurer qu’ils ne reprennent pas ses mauvaises habitudes, et sa marche (ce qu’elle est maline). Bien sûr, face à ça, Koichi est un peu jaloux…

Enfin, l’autre grosse partie de ce tome est centrée sur l’arrivée imminente de la mère de Koichi chez lui, et le pauvre la craint énormément. En effet, si tout ne se passe pas comme elle le souhaite, Koichi pourrait bien retourner vivre à sa campagne et dire adieu à sa Fac, Tokyo et ses sorties de super-héros. De plus, celui-ci lui a menti en affirmant avoir une petite amie. Il demandera donc à Makoto de jouer le jeu (qui durera 5 secondes), par la suite une visite guidée de Tokyo s’enclenche et comme notre héros à une poisse légendaire, le bus se transforme en chat bus (un peu comme dans Totorro) maléfique !


Makoto va t-elle découvrir qui se cache derrière « The Crawler » ? Est-ce que Koichi connait bien son alter ? C’est sur ses questions que je vous laisse, pour moi il s’agit toujours d’un spin off agréable à lire, qui permet de toucher à d’autres aspects de l’univers crée par Kohei.


Ma Note : 8.75 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2              ¤ Originalité : 1.75 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.5 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Vous désirez d’autres chroniques sur l’univers de la série ? c’est par ici :

Vigilante : MHA Illegals – Tome 2

# Condamnation


Un peu malgré lui, Koichi est devenu l’élève de Knuckle Duster, un héros sans alter qui pratique une justice plutôt expéditive… Depuis, la petite maison de l’étudiant est régulièrement envahie par le vieux combattant irascible ainsi que par Pop Step, une célébrité locale qui a décidé de les aider.

Mais le trio ignore encore l’identité de son principal adversaire… Kuin Hachisuka a beau n’être que lycéenne, c’est elle qui gère le trafic de trigger dans le quartier, et cette super-vilaine à mi-temps n’a pas fini de semer le chaos en ville !


On se retrouve pour le tome 2 du premier spin off de My Hero Academia, l’enquête sur la drogue continue et Koichi reprend l’entraînement avec Knuckle Duster, afin d’améliorer ses compétences de combats (qui sont inexistantes), tout cela entre deux, trois bagarres avec des vilains plus ou moins pervers…


La réaction de Knuckle après que Koichi ai parlé d’une fille qui contrôle les abeilles porte à croire qu’il connait son identité, et que par conséquent, il cache des informations à ses deux acolytes, qui passent alors de ce rôle à celui de pions. Malgré qu’il n’est pas d’alter, Knuckle peut battre des ennemis qui en ont, et sont donc, normalement, bien plus fort que lui, il va donc à l’encontre de toute la logique autours des alters, et de la question de la série principale posée par Izuku, qui était : est-ce qu’une personne sans alters peut devenir un super héros ? Et bien, la réponse est que oui, il faut juste de la volonté, de l’intelligence et des capacités aux combats.

On en apprend également un peu plus sur cette fille qui contrôle les abeilles, il s’agit d’une lycéenne manipulatrice, on peut ainsi dire qu’elle contrôle autre chose que des abeilles… Elle est également présentée comme la commerciale de la drogue, elle se contente juste de la donner à ceux que son patron juge apte à la recevoir. Elle semble s’amuser d’un rien, et surtout quand ceux à qui elle donne la drogue perdent le contrôle de leurs alters. Il s’agit d’une autre forme de folie, à la fois proche et bien différente de celle de Toga.


Ce tome met en avant des révélations sur deux de nos protagonistes principaux, Koichi qui souhaitait faire une carrière de héros professionnel, et Pop Step, qui semble déjà connaître Koichi depuis longtemps… J’aime bien cette série, elle rappelle sans cesse que la frontière entre le bien et le mal est infime et qu’il est possible de la franchir dans les deux sens…

Enfin, on nous offre une chose que j’attendais beaucoup dans la série principale, mais qui est mise en place ici, sans que cela soit gênant. Bien au contraire, cela permet de placer chronologiquement les différents événements des deux séries. Mais de quoi il s’agit me diriez vous ? Et bien, il s’agit du passé (pas si ancien que ça) de Stain, le grand super-vilains qui va tout bouleversé dans la série principale ! Je vous laisse la surprise de la découverte, je vous laisse la suite de la découverte, le passé de ce personnage étant présent dans plusieurs tomes.


En bref, ce deuxième tome continue doucement mais sûrement l’histoire de notre trio, qui se situe avant l’histoire principale d’Izuku, toujours en complétant son univers déjà bien riche.

HA T2

Ma Note : 8.75 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 2 / 2              ¤ Originalité : 1.25 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.5 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Vous désirez d’autres chroniques sur l’univers de la série ? c’est par ici :

Vigilante : MHA Illegals – Tome 1

# Je suis là !


Être héros est un vrai métier. Il y a des règles à respecter, et il n’est pas donné à tout le monde d’être officiellement accrédité. Pourtant, certains décident de jouer hors limites et de se battre pour la justice… sans aucune qualification ! On les appelle des justiciers et, aux yeux de la loi, ils ne valent pas mieux que les vilains !

Koichi, un jeune étudiant fan d’All Might, le plus puissant des héros, appartient à cette catégorie. Il utilise son pouvoir de glissade pour rendre service autour de lui : ramasser les ordures, aider les les passants à faire leurs courses… Ça part d’un bon sentiment et, pourtant, ses activités sont illégales dès lors qu’il utilise son alter sans autorisation sur la voie publique.

Son sens de la justice l’amène à former une équipe improbable avec un grand costaud amateur de bagarres et une jeune chanteuse avide de gloire… À eux trois, ils se lancent à l’attaque d’un trafic de drogue aux effets destructeurs. Mais là où les héros agissent en respectant la loi, pour les justiciers, une seule devise : la fin justifie les moyens !


Vigilante – My Hero Academia Illegals – est un shonen, spin-off de My Hero Academia, édité également par Ki-oon. Au scénario, il y a Hideyuki Furuhashi et au dessin Betten Court (et non ce n’est pas liliane). Dans ce spin off, on se place du côté des héros du quotidien, ou tout simplement des héros illégaux, car ils n’ont pas passer l’accréditation pour être héros professionnels, ce qui ne les empêche pas d’aider leurs prochains aussi discrètement qu’efficacement.


On se concentre sur un petit groupe hétéroclite de super héros illégaux, à savoir, Koichi un étudiant (lui aussi fan d’All Might), Knuckle Duster un sans alter assez costaud et Pop Step une chanteuse amatrice souhaitant percer. Ils n’ont rien en commun, mais ils vont tout de même s’unir pour démanteler un trafic de drogue qui augmente la puissance des alters, mais fait perdre tout contrôle à son détenteur.

Où sont les héros professionnels me diriez-vous ? Et ben, de temps un temps, l’un d’entre eux apparaît comme personnage ponctuel, dans ce premier tome, c’est le cas de Eraser Head ; All Might, Numéro 13 et Endeavor n’apparaissent au début que sous forme de figurines, mais à la fin on a droit à un petit extrait de leurs alters. Je trouve ça bien, de faire apparaître les héros professionnels, cela montre que les deux univers sont étroitement liés, et que parfois, certaines exceptions à la règle peuvent apparaître, les héros professionnels travaillant alors main dans la main avec les héros illégaux. Il ne s’agit donc là que de deux faces d’une même pièce, l’une ayant besoin de l’autre pour exister.

HA T1

Même si au premier abord ce spin off semble assez joyeux et bonne enfant, il n’en reste pas moins sombre qui je pense sera développé dans les prochains tomes… On a également droit à des scènes comiques et également à une parodie des X-Men avec un Wolverine et un Cyclope qui s’entendent aussi bien que Sanji et Zoro dans One Piece.

Chose aussi importante, il n’est pas nécessaire de lire la série principale pour pouvoir suivre ce manga, même si, ceux qui lise la série principale on l’avantage de connaître les héros professionnels et d’autres personnages récurant comme le commissaire. Ce spin off permet en effet de voir certains personnages de la série principale sous un autre jour, de leur donner quelques scènes supplémentaires, difficile pour eux d’être personnages secondaires de deux séries…


En bref, il s’agit pour moi d’un très bon spin off permettant de bien approfondir l’univers de My Hero Academia avec une autre facette tout aussi charmante.

Un nouveau spin off va sortir du nom de « Team Up Mission« , celui-ci devrait se centrer sur un programme spécial mis en place par le lycée Yuei, et nous permettra encore une fois de mettre en avant d’autres personnages de la série !


Ma Note : 8.5 /10

Note : 8 sur 10.

¤ Graphismes : 1.75 / 2              ¤ Originalité : 1.5 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.5 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.75 / 2


Vous désirez d’autres chroniques sur l’univers de la série ? c’est par ici :