Peleliu – Tome 1

# Guernica of Paradise


L’île de Peleliu. Un paradis sur terre où débarque, à l’été 44, le soldat Tamaru, dessinateur dans le civil. Un Éden qui va se transformer en enfer lorsque la flotte américaine décide de l’investir…

Été 1944, à la fin de la guerre du Pacifique. La section de Tamaru est en poste sur l’île de Peleliu. Ce simple soldat rêvant de devenir un jour mangaka y découvre un paradis, recouvert de verdure et entouré d’une mer turquoise préservée par son récif corallien. Un paradis qui va se transformer en un infernal champ de bataille, où vont s’entretuer 50 000 soldats, japonais et américains, autour d’un aéroport alors considéré comme stratégique. La flotte américaine aborde ainsi l’île et décide avant le débarquement de la pilonner de bombardements intensifs et de raid aériens jour et nuit. L’armée américaine expédiera 40000 militaires d’élite, tandis que l’armée japonaise fera front avec une réserve de 10000 soldats, ayant reçu l’ordre de résister jusqu’au dernier. Voici un document vérité sur le terrible quotidien d’une jeunesse détruite par la guerre.


Peleliu est un seinen historique, édité aux éditions Vega, son histoire nous porte aux côté de soldats Japonais durant la seconde guerre mondiale qui se déroule aussi dans l’océan Pacifique. Cette guerre, nommée guerre du pacifique, est d’ailleurs séparée de la seconde guerre mondiale que l’on connait, étant donné que l’origine du conflit est dû à l’expansion Japonaise (et l’attaque de Pearl Harbor) et non de celui de l’Allemagne Nazi. C’est ainsi, que l’on se retrouve projeté sur l’une des îles où eu lieu d’immenses combats, et surtout, de nombreux morts…


Kazuyoshi Takeda est l’auteur de ce manga, par ses dessins simplistes, on pourrait croire que le manga c’est trompé de catégorie. Mais ne vous y fiez pas ! Car malgré ses dessins très simplistes et mimi, la guerre et ses horreurs n’en sont pas pour autant plus jolis à voir ! On pourrait également douté sur la véracité du récit raconté par l’auteur, mais même si les personnages, ainsi que leur destin, ont été crée de toute pièce, la trame principale elle, est belle et bien historique ! En effet, l’auteur à pris la peine de se faire assister par un historien, spécialiste sur la guerre du pacifique, du nom de Masao Hiratsuka !

Plusieurs éléments présents dans ce manga sont, selon moi, pour nous européen des plus intéressants et instructifs. Le premier élément qui se remarque assez rapidement, c’est la mentalité des Japonais de l’époque, qui vouaient comme un culte envers leur empereur et n’avait pas peur de mourir pour lui d’où la création de Kamikaze, tant au sol, que dans les airs. Même si cette admiration est toujours présente aujourd’hui, je pense que son impact sur la mentalité des Japonais à quand même évoluée. Ce premier élément peu nous faire paraître les Japonais comme étant doté de peu d’émotions, mais ce n’est pas le cas, et c’est là qu’arrive le second élément intéressant ! En effet, au Japon, l’honneur est quelque chose de primordial, même en temps de guerre, c’est pourquoi il ne pouvait y avoir de plus belle mort que celle liée à un combat au nom de l’empereur… mais alors qu’advient-il lorsque l’on meurt comme un idiot ? Et bien, dans ce cas, c’est le côté humain de ceux encore en vie qui ressort, même si cela donne un mensonge et porte à s’interroger… D’autres éléments sont montrés, mais je ne les citerais pas tous.

HA T3

Nous avons tous déjà lu ou vu quelque chose sur la seconde guerre mondiale, mais ceci très souvent du même point de vue, celui des Alliés où comme on dit, plus simplement, des gagnants. Mais heureusement, ses dernières années, on est de plus en plus servi par des récits venant de l’autre camp et ça c’est super, puisqu’à mes yeux la vérité vraie n’existe pas, car tout est une question de point de vue… C’est ainsi que, par les films, arrive chez nous cette nouvelle vision de la seconde guerre mondiale, qui nous montre qu’au final, les soldats japonais n’étaient pas des fous ou des sauvages, mais juste des hommes qui se sont fait rouler et endoctriner par leur gouvernement/hiérarchie (un peu comme les soldats allemand, voire même nos propres soldats). Si le thème vous intéresse, voici quelques films : Far Away (chronique) ; Kamikaze, le dernier assaut ; Lettres d’Iwo Jima.

A noter le titre « Guernica of Paradise » qui peut signifier « Guerre au paradis », mais qui peut également faire référence au tableau Guernica, de Pablo Picasso, représentant un bombardement lors de la guerre civile espagnole. Comme quoi, un lieu paradisiaque peut aussi promettre beaucoup d’horreurs…


En bref, ce premier tome est une grosse réussite à mes yeux, de quoi apprendre encore un peu, avec un point de vue différent.


Ma Note : 8.35 /10

Note : 8 sur 10.

¤ Graphismes : 1.35 / 2              ¤ Réaliste : 1.5 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.5 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Chronique du tome suivant : (à venir)

2 commentaires sur « Peleliu – Tome 1 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s