Fullmetal Alchemist Perfect – Tome 3


Après un combat dévastateur contre l’énigmatique Scar, Edward et Alphonse se rendent dans leur village natal afin de réparer leurs corps meurtris. C’est l’occasion pour les frères Elrics de retrouver Winry Rockbell, leur amie d’enfance ainsi que sa grand-mère Pinako Rockbell qui sont les mécaniciennes les plus réputées de la région. Mais le repos est de courte durée et nos alchimistes partent rapidement pour la capitale, Central, afin de percer le secret de la pierre philosophale et du Laboratoire N°5…

~ Nautiljon


On se retrouve pour la suite des aventures des frères Elric, toujours avec la perfect édition de Kurokawa (si seulement d’autres éditeurs pouvaient faire de tels formats…). On reprend l’histoire dans le laboratoire n°5 où Edward rencontre pour la première fois des homonculus (sans savoir ce qu’ils sont), tandis qu’Alphonse continue son combat et est en proie à des doutes sur sa propre existence.


La destruction du laboratoire n°5 permet d’introduire un autre personnage, qui semble cette fois-ci être un ancien alchimiste d’état, désormais emprisonné… Quant aux homonculus, ils semblent avoir besoin d‘Edward en vie, afin de réaliser un « sacrifice » raison pour laquelle ils le sortent du labo avant l’explosion, mais pour le moment aucune info supplémentaire, mais les engrenages sont lancés… Comme à son habitude, Ed à encore cassé son Automail, et appel donc Winry qui vient à Central le réparer. On peut avoir un aperçu (en fond) , lors de l’arrivée de Winry à la gare, de deux autres personnages qui seront présentés un peu plus tard.

Une fois arrivée à la clinique, les moments de gags s’enchaînent, jusqu’à l’explosion émotionnelle d’Alphonse suite à ses doutes… Tout finis par rentrer dans l’ordre, mais le moment le plus triste de la série, pour moi, après le coup de la petite fille et du chien, est enfin arrivée… Tout comme pour elle, ce moment est toujours difficile à lire ou à voir que se soit la première ou la cinquième fois… Encore une fois, ce genre de scène nous rappel le sérieux de la série, qui n’est clairement pas un univers de bisounours à la Dragon ball (où pratiquement tous les morts finissent par revivre…).


Par la suite, on a droit à un court retour sur Scar, un bref aperçu de son passé également, qui semble être lié de près à celui du mystérieux ancien alchimiste d’état dont j’ai parlé plus haut… Il semblerait que malgré le génocide de son peuple, il y ait beaucoup de survivant disséminés un peu partout dans le pays, est-ce que ses habitants feront changer d’avis Scar ? En tout cas, entre la trame principale et celle liée à Scar, l’histoire est très complète et recèle beaucoup de mystère.

Enfin, pour ce qui est des dessins et autres, tout est toujours parfais, et lire le manga dans cet édition est un réel plaisir. La taille du manga est certes, plus grande, mais elle reste facile à tenir d’une main, contrairement à des grands formats.


En bref, les différentes intrigues se mettent doucement en place, donnant encore plus envie de lire la suite, et enfin, le tome se termine sur une note positive !

HA T3

Ma Note : 9 / 10

Note : 9 sur 10.

¤ Graphismes : 1.75 / 2                                ¤ Originalité : 1.5 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                                     ¤ Scénario : 1.75 / 2

¤ Emotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Chroniques sur l’univers d’Hiromu Arakawa :

univers d'Hiromu Arakawa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s