Secret – Tome 2

# Yoshiki Tonogai


Si les rescapés refusent tout d’abord de croire les accusations de M. Mitomo, le doute s’installe lorsque l’un des élèves, Ozu, est agressé dans une salle de classe. Puis c’est au tour d’Iku, qui attendait le psychologue à l’infirmerie pour lui demander des comptes, d’être pris pour cible !

Mais quand il parvient à enlever le masque de son assaillant, l’adolescent tombe de haut, car c’est le visage de Yukito qu’il découvre… Son camarade avoue avoir profité de l’accident pour commettre l’irréparable et tente de mettre fin à ses jours en se jetant dans le vide. Déterminé à découvrir la vérité sur la mort de son ami Shun, Iku décide alors de mener l’enquête…

Après Doubt et Judge, découvrez Secret, le dernier jeu de massacre du machiavélique Yoshiki Tonogai !


On se retrouve pour la suite de Secret avec ce nouveau pleins de rebondissements. Malheureusement pour lui, Yukito n’arrivera pas à se suicider, des éléments pour empêcher ce genre d’évènements de se reproduire ont été mis en place. En effet, un des camarades d’Iku c’est « suicidé » après l’accident, mais pourquoi ? Était-ce vraiment un suicide ? Pour Yukito, se sera la case prison, ce qui fait de lui le premier meurtrier sur les trois annoncé par le psychologue… Aurait-il finalement raison ?


Avec ce second tome est l’annonce que Yukito est bien un meurtrier, la tension monte dans le groupe, car cela signifie que le psychologue à sûrement raison… Certains viennent alors à penser que l’accident en lui-même pourrait en réalité ne pas en être un. Les aveux commencent à tomber, les secrets à être dévoilés… Iku et Ozu décident de mener l’enquête, Iku en vient même à penser que suicide de son ami Shun est plus que suspect au vue de leur dernière conversation. Le psychologue quant à lui continue à les mener par le bout du nez, sachant pertinemment qu’ils sont faibles psychologiquement et que les suspicions trop rapides finiront par mener à un nouveau drame…

Pour le moment, il n’y a pas ce fameux drame tant prévisible, ce nouveau volume met surtout en avant le personnage de Shun, son rapport vis-à-vis de l’accident et des autres personnages, sa fin, tragique également. De part ce biais, on s’éloigne un peu de l’accident de bus, qui reste malgré tout le fil conducteur, pour ce rendre compte que l’histoire ne s’arrête pas autour de cet accident, mais porte surtout sur ce qu’il en résulte, comme la paranoïa après l’annonce du psychologue… Tonogai au travers de ses différentes œuvres, arrive toujours à montrer la faiblesse de l’esprit humain, de ses limites aussi parfois plus infimes que ce que l’on pourrait penser…


Dans ce volume, une question commence à se poser, qu’est-ce qu’un meurtre ? Selon notre cher Larousse, il s’agit « de l’action de tuer volontairement un être humain » (pour faire simple). Pour le cas de Yukito, il n’y a donc pas de question à se poser, car il avait l’intention de tuer… Mais pour les deux autres personnages présentés dans ce volume comme des meurtrier, c’était loin d’être le cas. L’un souhaitait juste de l’attention, et a fini par causer un accident, la mort de Shun, il s’agirait donc plutôt d’un homicide involontaire, mais son intention n’était pas de le tuer. Malgré tout, si on considère la loi française (car j’ignore ce qu’il en ai au Japon), même un homicide involontaire est punissable par la loi… Enfin viens le dernier personnage, pour qui la question se pose vraiment, si une personne est sur le point de mourir, que l’on sait qu’on ne peut pas la sauvé, mettre fin à ses jours comme elle le souhaite est-il considéré comme un meurtre ? Entre refuser le dernier souhait de la personne, ou la laisser mourir brûlée vive, quel est le meilleur choix ? J’avoue qu’à sa place je n’aurais pas su quoi choisir, mais que quelque soit ce choix, je l’aurais sûrement eut autant amer que le protagoniste du manga… En tout cas, à mes yeux, il ne s’agit pas là d’un meurtre, mais bon…

Petit à petit, les derniers éléments se mettent en place, notamment autour de ce fameux psychologue dont on est maintenant sûr qu’il ne souhaite pas le bien de ses élèves… Entre manipulation, mensonge et déformation de la vérité, il commence à mettre en place sont plans final, qui semble être la mort de ses élèves, cela semble lié à une personne en particulier, mais dont on ignore l’identité précise pour le moment, mais une chose est sûre, elle fait sûrement partie des victimes de l’accident…


En bref, ce tome est pleins de rebondissements et permet ainsi de donner un peu plus de profondeur à l’œuvre, certaines pièces continues de s’emboîter afin d’expliquer les différents évènements, le dénouement risque d’être inattendu malgré tout.

HA T3

Ma Note : 8.60 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2              ¤ Originalité : 1.65 / 2

¤ Personnages : 1.85 / 2                ¤ Scénario : 1.75 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.85 / 2


Pour plus de chronique sur l’univers de Tonogai Yoshiki cliquez sur l’image ci-dessous.

Yoshiki Tonogai

Chronique du tome précédent et suivant :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s