Vigilante : MHA Illegals – Tome 3

# Copine de Fac


Un nouveau combattant de l’ombre est arrivé en ville. D’abord admiratif, Koichi finit par se rendre compte que l’homme a une conception un rien extrême de la justice… car c’est la mort assurée pour ceux qui croisent la route de Stendhal, qu’ils soient criminels endurcis ou simples délinquants ! Heureusement, il n’est pas de taille face à Knuckle Duster, qui brise son masque et ses illusions d’un seul coup de poing.

L’épisode aura montré que The Crawler n’est pas encore capable de tenir tête à des adversaires de haut niveau… Mais pour l’heure, l’étudiant a d’autres problèmes : à cause de sa double vie, ses notes sont en chute libre !


Bienvenue pour une nouvelle chronique sur l’univers de MHA Illegals avec son tome 3. On démarre avec Koichi qui suit ses cours de Fac, car oui mine de rien il est aussi étudiant, et il est bon de le rappeler dans le manga où on le voit plus sous ses traits de super-héros illégaux. Dans ce tome, on a droit a une « collaboration » entre héros professionnels et illégaux, ou du moins des passages où ils se côtoient, ce qui doit arriver assez souvent… De plus, on nous rajoute une partie où les héros professionnels ont enfin conscience et connaissance de l’apparition d’une drogue jouant sur les alters (c’est pas trop tôt !) du coup, il est fort à parier que ceux-ci se feront plus nombreux dans les tomes à venir !

HA T3

Dans ce nouveau tome, deux nouveaux personnages apparaissent, le premier est Makoto une jeune fille allant à la même université que Koichi. Elle se rapproche de celui-ci en faisant mine de vouloir l’aider en échange d’un service, mais elle est plus maline qu’elle en a l’air ! En effet, elle réalise une thèse sur les justiciers (groupes de héros illégaux dont faire parti Koichi), si elle se rapproche de lui, c’est parce qu’elle le soupçonne d’être « Crâneur-man » (surnom donné par les civils alors qu’en réalité c’est « The Crawler »). Elle est la sœur de l’inspecteur Naomasa Tsukauchi, présent dans la série principal et ami d’All Might. Elle utilisera son alter (détecteur de mensonges) sur Koichi afin de savoir s’il est « Crâneur-man », comme il se considère comme « The Crawler », son détecteur considérera qu’il dit la vérité lorsqu’il répond « non ».

Le second personnage est « Captain Celebrity » un héros professionnel américain venu au Japon après avoir perdu son permis d’exercer aux States, pour des raisons personnelles liées aux femmes… L’auteur le décrit lui-même comme la représentation du côté agaçant des héros professionnels, en effet, on peut dire que son caractère et tous ce qui l’entoure est poussé à l’extrême pour qu’on ne l’apprécie pas, sans pour autant le détester (pour moi il ressemble plus à un Superman déguisé en clown). Rien que son nom de super-héros en dit long sur sa personnalité, on peut dire qu’il a pris la grosse tête ou qu’il a les chevilles qui enflent, à ça peu se rajouter tout les mise en scènes qu’il réalise (à l’aide d’une équipe) autours de chacune de ses interventions… Bref, il montre que tous les héros ne sont pas super (et si Stain s’en prend à lui ça ne me dérangerait pas plus que ça)


Le tome début avec une bonne partie centrée sur Captain Celebrity et Koichi, qui « collaborent » plusieurs fois pour sauver des civiles, rajoutant encore plus sur le caractère agaçant du Captain. Makoto travaille pour Captain Celebrity en coordonnant toute sa troupe, mais ce n’est pas tout, elle joue aussi l’espionne pour sa femme, restée aux States, afin de s’assurer qu’ils ne reprennent pas ses mauvaises habitudes, et sa marche (ce qu’elle est maline). Bien sûr, face à ça, Koichi est un peu jaloux…

Enfin, l’autre grosse partie de ce tome est centrée sur l’arrivée imminente de la mère de Koichi chez lui, et le pauvre la craint énormément. En effet, si tout ne se passe pas comme elle le souhaite, Koichi pourrait bien retourner vivre à sa campagne et dire adieu à sa Fac, Tokyo et ses sorties de super-héros. De plus, celui-ci lui a menti en affirmant avoir une petite amie. Il demandera donc à Makoto de jouer le jeu (qui durera 5 secondes), par la suite une visite guidée de Tokyo s’enclenche et comme notre héros à une poisse légendaire, le bus se transforme en chat bus (un peu comme dans Totorro) maléfique !


Makoto va t-elle découvrir qui se cache derrière « The Crawler » ? Est-ce que Koichi connait bien son alter ? C’est sur ses questions que je vous laisse, pour moi il s’agit toujours d’un spin off agréable à lire, qui permet de toucher à d’autres aspects de l’univers crée par Kohei.


Ma Note : 8.75 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.5 / 2              ¤ Originalité : 1.75 / 2

¤ Personnages : 2 / 2                ¤ Scénario : 1.5 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Vous désirez d’autres chroniques sur l’univers de la série ? c’est par ici :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s