Artelier Collection – Tome 3


Le périple de Makumo et de Kiriku ne fait que commencer, mais il est déjà clair qu’il ne sera pas de tout repos : voilà que les deux Masterpiece, en route pour Sheruto, sont attaqués par des bandits de grand chemin ! Alors que Makumo en profite pour tester une nouvelle technique, il tombe dans une crevasse et ne doit le salut qu’aux pouvoirs de Kiriku…

De son côté, la mystérieuse Kuori compte bien se débarrasser de ce duo qui pourrait contrarier ses plans !


Makumo est parti à l’aventure avec Kiriku, leur but ? Trouvez des informations sur la mystérieuse organisation qui sévi un peu partout dans le monde, la localiser au possible, et enfin l’arrêter. Nos deux protagonistes arrivent dans une mine affectée, et toujours fidèle à lui-même Makumo décide d’aider l’un de ses habitants qui croient en l’existence d’un gisement gigantesque. Bien sûr, comme toujours Makumo est plus un boulet qu’autre chose…


Par la suite, nos deux amis veulent prendre le train afin d’atteindre leur prochaine destination, comme toujours il se passera quelque chose, mais avant cela, ils prennent un bon repas à l’auberge du coin. Ils rencontrent alors une jeune fille solitaire et qui fait souvent des caprices, à cause de ça elle n’a pas un seul ami… Makumo comme à son habitude décidera de l’aider, et lui permettra, par le biais d’un bonnet qu’il a conçu, à enfin ce faire des amies.

Avec ce passage, une partie de la douleur de Makumo est mise en avant, surtout sur le fait qu’il est orphelin, et que lui connaît la vraie solitude. Son air enjoué vient sûrement de cette douleur, car il ne souhaite pas inquiéter ceux dont il a pu se rapprocher au fil du temps, de peur de les perdre ou tout simplement parce qu’il souhaite leur bonheur. Il se remet beaucoup en question dans ce tome, et prend peut-être légèrement, mais alors vraiment pas beaucoup, en maturité.


Le passé de Kiriku fait une nouvelle fois surface, et on apprend désormais la raison pour laquelle il pourchasse l’organisation. Accusé d’un crime qu’il n’a pas commis et qui a pris sa famille, il se met à poursuivre l’organisation pour prouver son innocence (et peut-être un peu par vengeance). Etant un masterpiece pâtissier, il semblerait que son royaume croit qu’il ait empoisonné ses proches (faut vraiment être con, mais bon…). Voici donc la quête de Kiriku, malheureusement, il se rend compte, après un rude combat, qu’il ne sera pas assez fort pour affronter l’organisation, lui et Makumo partent donc voir son maître pour s’entraîner ! Un maître vraiment flegmatique que j’aime déjà ahah…

Les petites anecdotes sur différents métiers continuent, je les aime bien, elles mettent en avant les divers métiers que l’on peut retrouver aussi dans la réalité et auxquels on ne pense pas forcément comme constructeur de chemin de fer, créateur de miroir (j’ignore si ce métier à un nom spécifique). Sans compter les masterpiece, chacun dédiés à un métier en particulier et dont les pouvoirs sont en fait des compétences (devenue magique évidemment).


En bref, entre humour et tragédie, l’aventure continue pour Makumo et ses amis, révélant tome après tome ce qui se trame en secret.


Ma Note : 7.65 /10

Note : 7.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.35 / 2              ¤ Originalité : 1.35 / 2

¤ Personnages : 1.65 / 2                ¤ Scénario : 1.55 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 1.75 / 2


Chroniques des tomes suivant et précédent de la série :

Artelier Collection T2 Artelier Collection T4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s