Artelier Collection – Tome 4


Dans le train qui les conduit à Sheruto, Makumo et Kiriku sont attaqués par deux Masterpiece envoyés par Kuori ! Ils comprennent vite que l’organisation Genos se charge de fournir des cadavres au plus offrant.
Voilà donc la raison de tous ces massacres ! Contraints d’employer la ruse pour se tirer d’affaire, nos deux héros savent maintenant que Genos est un trop gros morceau pour eux. Kiriku décide donc de retourner dans son pays natal demander conseil à son ancien maître… qui accepte de les entraîner, mais d’une manière pas très orthodoxe !


L’entraînement de choc commence pour Makumo et Kiriku, transporter dans un univers parallèle, à l’intérieur d’un livre, créé par un masterpiece écrivain, ils auront droit à un entraînement personnalisé de 10 jours… afin d’être prêt à affronter l’organisation lors de leur prochaine tentative de meurtre massif…


L’entraînement de Makumo consiste à réaliser 100 robes en 10 jours, pour des mannequins, mais le défi n’est pas aussi simple, en effet, chaque mannequin à sa propre personnalité et ses propres goûts, et vue le sens de la mode de Makumo c’est pas gagné… Pour Kiriku, le défi est encore plus dur, il doit créer une pâtisserie qui surpasse les fleurs de lune, pour chaque échec, il revivra la mort tragique de ses parents… En proie au désarroi arrivera-t-il à faire une pâtisserie ? Quant à Makumo, comprendra t-il qu’il doit être à l’écoute des autres ?

Attention : à la fin de la première partie se trouve une petite histoire bonus, mais dans le même format que l’histoire principale ! On peut donc confondre les deux, même si c’est précisé en tout petit ^^ » (oui sa sent le vécu…). Cette petite histoire est assez drôle, même si elle ne met pas Makumo sous ses plus beau jours ahah…


Une fois sortie de leur entraînement, ils se font attaquer par l’un des douze apôtres de l’organisation Genos (celui sur la couverture). Grâce au maître de Kiriku, ils parviennent à lui faire croire qu’il a réussi sa mission, qui consistait à les tuer (et oui, tout simplement). Grâce à cela, ils peuvent partir pour leur prochaine destination avec un peu plus de sérénité, en faisant encore et toujours de belles rencontres en chemin. Makumo est vraiment un idiot, par contre, j’ignore si c’est dans le sens attachant ou agaçant…

On a enfin une vision du côté de l’organisation, où chaque membre semble être présent pour ses propres intérêts ou tout simplement pour pouvoir tuer… Il est clair que très peu d’entre eux supportent les autres, et que malgré leur place dans la hiérarchie, leur tête peu tomber à tout moment… On retrouve aussi notre premier ennemi, qui n’est pas aussi mort qu’il l’avait laissé paraître. Comment est-ce possible me diriez-vous ? Est bien, j’en sais rien, ce n’est pas expliqué, du moins, pas pour le moment… Il semblerait en tout cas, que derrière le marché noir de cadavre, ce cache une autre raison d’en collecter autant, et cette raison, seule Kuori semble la connaître…


En bref, ce tome nous permet enfin de voir à quoi se frotte nos deux héros, ainsi que leur résolution, il était plus que temps ! Après, comme le dit Makumo, il vaut mieux pas s’emballer, il y a encore beaucoup de tomes, ce qui annonce des rebondissement.


Ma Note : 8 /10

Note : 8 sur 10.

Chroniques des tomes suivant et précédent de la série :

Artelier Collection T3 Artelier Collection T5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s