Artelier Collection – Tome 9


Alors qu’ils font route vers Arc End, Makumo et ses compagnons sont pris pour cible par un des tueurs de Genos : Xai, le plus puissant des douze apôtres. Le maître prothésiste se débarrasse rapidement du jeune tailleur, englouti par des sables mouvants, mais doit s’incliner face au duo de choc formé par Fey et Enimeni !
Pendant ce temps, Makumo, qui a chuté dans les souterrains de Dials, fait une étrange rencontre avec… un chien doué de parole ! L’animal accepte d’accompagner la petite bande de Masterpiece à Irregulars, leur prochaine étape…


Nos amis se retrouvent à nouveau dans un train afin d’atteindre leur prochaine destination, toujours en direction d’Arc end une île isolée qui abrite la base secrète de l’organisation criminelle Genos.


La première petite aventure du train est sûrement destiné à Enimeni, puisqu’il s’agit d’un stratagème afin de prouver la sincérité de l’amour d’un homme, envers sa jeune fiancée. Comme dit dans mes précédentes chroniques, Enimeni a tué le petit-ami de Kuori, car celui-ci jouait avec elle et n’en avait qu’après son argent. Cette petite histoire reprend le même principe avec un couple inconnu du groupe, cette fois-ci, Enimeni arrive à convaincre sans le savoir, la jeune femme, qui envoi clairement balader l’homme concerné (qui a eu droit pour sa part à de belles frayeurs, drôles pour nous lecteur). Cette petite aventure motivera encore Enimeni à sauver Kuori !

La seconde petite histoire du train sera pour Makumo, alors qu’il se lève en pleine nuit affamé (à cause d’Enimeni qui mange comme quatre, ainsi que le plat des autres…), il tombe sur une fête d’anniversaire. Il finit par être invité et par découvrir la vérité qui se cache derrière le wagon, qui est en réalité un wagon fantôme… Au lieu de s’enfuir, il réalise des vêtements spéciaux pour chacun des fantômes, leur permettant ainsi de partir en paix, et de se faire une nouvelle amie partie se réincarner. Cette histoire est touchante, et montre que Makumo arrive, de temps en temps, à faire des vêtements magnifiques.


Presque arrivé à Arc End, nos amis n’ont plus qu’un bateau à trouver pour enfin l’atteindre. Malheureusement pour eux, il semblerait qu’une malédiction plane sur la fameuse île, malédiction qui ramène tout les navires parties pour celle-ci vers la ville, sans aucun membre d’équipage… Nos amis ne sont pas dupes ou idiots, ils comprennent bien vite que Genos est directement lié à cette histoire de malédiction, un vieux marin qui a entendu leur conversation accepte alors de les y conduire, avec l’espoir de retrouver des camarades disparus…

Une fois sur l’île, et après quelques petites péripéties aussi glauque que drôle, nos amis rentrent dans la base secrète de Genos, vite séparés, on finit par suivre la partie concernant Makumo et Fey, qui tombent tout deux contre des ennemis qui ne sont pas si inconnus que ça… Que fait Kiriku du côté de Genos ? Qu’est-ce que Ash tente désespérément de caché aux autre membres de Genos ?


En bref, ce tome remonte en puissance après un tome un peu plus calme, nos amis arrivent enfin dans la tanière de Genos, mais qu’est-ce qui les attends vraiment là-bas ?


Ma Note : 8.45 /10

Note : 8.5 sur 10.

¤ Graphismes : 1.55 / 2              ¤ Originalité : 1.50 / 2

¤ Personnages : 1.75 / 2                ¤ Scénario : 1.65 / 2

¤ Émotions (Suspense, Humour, etc) : 2 / 2


Chroniques des tomes suivant et précédent de la série :

Artelier Collection T8 Artelier Collection T10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s